Dis moi quel est ton rite, et je te dirai qui tu es !

Une petite question que je me posais ce soir, et que j’avais envie de partager avec vous.
En maçonnerie, l’obédience à laquelle on appartient et le rite que l’on pratique sont primordiaux, puisqu’ils déterminent la manière dont nous allons travailler, la façon dont les tenues vont etre organisées, rythmées, les types de sujets que nous allons aborder en loge, bref, toute notre pratique maçonnique reposera sur l’obédience et le rite choisis.

Bien sur, me direz vous, nous pouvons toujours voyager, et ainsi aller découvrir et nous enrichir au contact d’autres frères et soeurs, dans des configurations de travail différentes, des rites différents, mais la plupart du temps, les maçons sont très attachés à leur obédience, et à leur rite. Il n’y a d’ailleurs qu’à constater avec quelle rapidité les discussions s’échauffent lorsque l’on aborde ces sujets, et l’énergie avec laquelle chacun a tendance à vouloir défendre le choix qu’il a fait.

Et puis je connais des frères qui ont été initiés dans une obédience, et qui décident d’en changer, ou d’autres qui ont pratiqué pendant des années un certain rite, et qui décident d’aller dans une autre loge pour en pratiquer un nouveau qui leur correspond plus.

Pensez vous que nous puissions pousser la réflexion jusqu’à dire que ces deux paramètres définissent d’une certaine façon le maçon que nous sommes ? Vous sentez vous particulièrement attaché à votre obédience, et au rite que vous pratiquez dans votre loge ?

Publicités


Catégories :Actualités

Tags:, , ,

13 réponses

  1. Au premier abord c’est assez vrai.Premier critère:je je n’aurai jamais pu rejoindre une loge exclusivement masculine. Deuxième critère le Rite Écossais Ancien et Accepté me semblait plus exigeant et par la même garantir que le travail sociétal ne prenne complètement le pas sur le travail symbolique.C’est donc « naturellement » que j’ai rejoint le Droit Humain.

    En deuxième intention ,au fil des visites,on s’aperçoit vite que la « personnalité » de la loge peut être un troisième critère. On peut rencontrer des loges travaillant au rite français ou chacun des éléments du rituel marque bien le cadre maçonnique et favorise une certaine profondeur spirituelle. Il en est d’autres qui laisse « flotter les rubans » et qui ,à mon sens,s’éloignent insensiblement de la maçonnerie.

  2. Et pourtant, je trouve que c’est assez difficile de faire le « choix » dans la mesure ou lorsque l’on est encore profane, on a aucune idée de ce qu’est le rituel.
    Pour ma part par exemple, à force de recherche, j’avais pu déterminer mon choix entre le GODF, la GLDF, le DH et la GLNF, mais pour ce qui est du rituel, je n’en savais rien, a priori, on ne sait pas dans selon quel rituel travaille la loge dans laquelle on pose sa candidature (hors DH et GLDF).
    J’ai du mal à comprendre comment un profane en candidature spontanée peut se retrouver a la GLTSO, OITAR, et ces autres obédiences moins médiatisées.

    • C’est bien parce que le choix est difficile que l’OITAR a institué le système des galeries.
      Pour ceux qui l’ignorent, je précise que les galeries sont des réunions auxquelles sont conviés des profanes qui peuvent poser toutes les questions qui les intéressent.

  3. D’où l’importance primordiale du F. présentateur, qui doit, par honnêteté, diriger son filleul vers l’Obedience qui lui conviendra.
    Pour une candidature spontanée, on trouve bcp d’info sur le web quand même. Les obédiences ont des sites Internet assez bien faits.
    Après, si un frangin ne se sent pas bien dans sa Loge, il peut toujours changer d’obédience et de juridiction.

  4. Si les rites varient, la Pierre Brute, elle, ne change pas et demeure toujours à dégrossir. Pour ma part, j’ai été initié dans un At qui pratique le RF et je m’y plais. Je travaille à côté au REAA et m’y plais aussi. Le travers d’une affirmation comme celle évoquée est qu’elle provoque, induit parfois des réponses passionnelles. A mon sens, il n’y a pas de rites « meilleurs que d’autres ». La seule affirmation qui à mon sens prévaut est: un maçon qui travaille est un maçon heureux. Alors travaillons, travaillons, travaillons et enrichissons nous…mutuellement, parce que quelque soit le cas, ce n’est jamais le nombre qui fait la raison. Au grade d’app, la main sur la gorge, je combats mes émotions pour ne laisser s’exprimer que la raison. Bises Frat.°. mes SS.°. et mes FF.°..

  5. Comme ecrit plus haut ce sont les enqueteurs qui guideront le profane vers ce quoi il sera le plus proche…Le rite en tant que profane on en a aucune idee meme apres lecture ou recherche sur le net..Je travaille au RER et m’y sens bien meme tres bien et comme le dit si bien Marc il n’y a pas de rites meilleurs que d’autres..
    Quand aux obediences on peut grace a la « toile » en savoir un peu plus et choisir…Elles sont toutes repertoriees
    Mais quelque soit l’obedience et le rite nous sommes tous la pour travailler
    Bien Fraternellement

  6. Je suis assez d’accord avec ce qui se dit ici : tant qu’on n’y est pas, on ne peut pas complètement savoir. J’émets cependant une réserve. Si le parrain (quand il y en a un !) ou les « enquêteurs » (chez nous, il n’y en a pas) doivent, grâce à leur connaissance de la constellation maçonnique, rediriger un impétrant mal renseigné, je crois que ce dernier a aussi un travail de premier débroussaillage (forcément grossier et incomplet) à effectuer. Par exemple, j’avais compris avant d’avoir des avis de maçons, par de simples lectures, que j’aurais été mal à l’aise au RER ou dans une obédience telle que la GLNF ou le GPDG. Après, celui qui allait devenir mon parrain est du DH. Et quand on s’est rencontré la première fois à une galerie de l’OITAR, sans savoir si je frapperais ou non un jour, il avait glissé que dans cette hypothèse, il me déconseillerait le DH au vu des questions que je posais. Or si je n’avais pas eu déjà connaissance de l’OITAR, c’est sûrement au DH que je serais spontanément allé… Donc à mon avis, les avis de maçons doivent arriver APRES un premier travail fourni par un non-maçon cherchant…

  7. Il est vrai qu’il est difficile pour le profane de se diriger vers l’obédience qui lui convient le mieux, mais cela peut refléter à mon avis un manque d’information sur la maçonnerie et ses spécificités. Je pense que lorsque l’on « franchit » le pas, nous sommes censés avoir touts les « outils » en main pour définir quelle est l’obédience qui devrait le mieux nous convenir puisque bien évidement le cheminement qui en découlera sera unique en fonction du maçon, mais également du rite qu’il viendra pratiquer en loge.
    La franc maçonnerie étant universelle, nous nous reconnaissons comme frère et sœur bien au delà des rites pratiqués par chacun, du moins c’est mon avis.

  8. C’est également le mien, mais j’ai l’impression suite à une discussion que j’ai eu aujourd’hui que ce n’est pas l’avis de tous. Aussi je vais préparer un article autour d’un sujet qui je l’espère rassemblera plus qu’il n’opposera.

  9. C’est effectivement un sujet à controverse, j’ai hâte de voir les échange autour de celui-ci, en espérant qu’ils seront productifs.

  10. J’ai envie de dire que la question ne se pose même pas. La Maçonnerie admet toutes les opinions, et, que vous soyez « maçon christique » (Rite écossais rectifié par exemple) ou « maçon bouffeur de curé » (quelques loges rouges entre autres), vous avez tous, nous avons tous, un point commun : le souhait, le désir, l’obsession même, de penser librement.

    Nous devons tous « passer par des filtres », par des conditionnements mentaux, divers, selon notre éducation ou nos habitudes. Mais nous sommes tous unis par cette exigence : penser librement.

    Bien fraternellement,

    Charles Saint-André

  11. encore un mot… quand je parle de « loges rouges », je ne fais pas allusion au symbolisme maçonnique, mais à un « symbolisme » politique.

  12. Merci de preciser Charles, je m’etais effectivement interroge ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :