Chute de bavette

Mes chers lecteurs, je sais que je me suis fait discret ces derniers temps, mais il y a une raison à cela que je voulais partager avec vous.

Voila bientôt 2 mois maintenant, ma bavette s’est rabaissée. Et oui, après un an et quelques mois passé sur la colonne du Nord, dans le silence caractéristique de l’apprentissage, j’ai été reçu Compagnon.

Je vous sens plonger dans un océan de perplexité puisqu’au contraire, le fait de devenir Compagnon devrait me lancer dans des logorrhées bloguesques. Mais il se trouve qu’une phrase lancée par l’Orateur lors de son message de bienvenue ne cesse de résonner dans ma tete.

Si ce que vous avez à dire est moins beau que le silence, taisez-vous !

Alors depuis, je me tais…

images

Publicités


Catégories :Non classé

Tags:

11 réponses

  1. C’est exactement le même proverbe que je me force à intégrer … en tant qu’apprenti.

  2. preuve que d’apprentissage « réussi » cher Guizmo !!! Il est parfois difficile de ré-utiliser la parole, mais ça vient petit à petit, avec les nouveaux pas sur le Chemin.

  3. Bonjour, l’affirmation de la beauté du silence est trop lapidaire pour ne pas être sujette à débats et/ou à caution.
    Tout comme certains mots tuent, des silences le peuvent tout autant.
    Dans le cas présent et plutôt que d’administrer cette sentence grandiloquente, n’aurait-il pas mieux valu soutenir: « Il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un c… que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet. (auteur?). »
    Quand on reconnait que le silence est le nécessaire préalable à toute introspection, l’injonction de sa beauté ne traduit-elle pas un tantinet le sur-dimensionnement de l’ego de son promoteur?

  4. On dit quoi, dans ces moments-là ? Félicitations ? Hmm… J’aime pas trop… Je te souhaite, à la place, de faire un beau chemin et, surtout, de belles visites !!! Je suis content pour toi, Guiz ! :o)

  5. Félicitations. Saches qu’en Maçonnerie le salaire ne doit pas être le but de l’ouvrier, mais simplement la rémunération de son effort. Léon

  6. Une route, un chemin, un passage… une belle randonnée silencieuse alors profite.
    Heureux que tu partages avec nous ce moment « silencieux ».

    Amitiés.

  7. En voilà beaucoup de bruit pour parler du silence 😉

  8. Si je le pouvais je te donnerais bien à lire une planche sur le grade de compagnon qui parle justement de ce nouvel outil en votre possession.

  9. Bonne continuation sur le chemin à la quête du mystère de l’Etoile.
    Mon commentaire, cher Guizmo, fait un peu science-fiction ésotérico-policier, je sais. 😉

  10. Merci à tous 🙂

  11. Introspection par le silence – effectivement – car la parole dont tu vas pouvoir faire usage désormais, ne doit pas être l’occasion d’en abuser – Le Maçon, en ses grades et qualités, reste un Apprenti de toute façon,tout au long du chemin puisque l’ultime initiation …. Peut être ton Orateur a t’il voulu rappeler ce principe de base qu’avant de parler , il faut tourner sa langue et surtout ses neurones ….
    Bien Frat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :