L’essence réelle de la Franc-Maçonnerie ?

 

Depuis tout à l’heure je rumine. C’est mal, je sais, et c’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous mon ruminaaaage.
A la suite de mon article d’hier proposant un interview de deux jeunes profanes nous expliquant leur attirance pour la maçonnerie, Irène, dont j’apprécie beaucoup les interventions sur le blog, a dit ceci :

Mais l’initiatique, plus personne n’en a rien à braire, sauf les vieux dinosaures qui vont mourir sans avoir pu transmettre l’essence réelle de la FM.

Nous sommes plusieurs à avoir réagi à cette phrase. En effet, il y a plusieurs points qui m’ont amené à beaucoup réfléchir.

Tout d’abord, le fait que plus personne ne serait attiré par l’initiatique.
Pourquoi voudrions-nous entrer en maçonnerie si ce n’est justement pour son aspect initiatique ? Il existe de nombreux moyens aujourd’hui de participer à des débats philosophiques, spirituels, ou sociétaux. Entre les cafés philo, les associations, les club-services, et les études des diverses spiritualités  je crois que le choix est large. Aussi, si c’est la maçonnerie qui remporte notre adhésion, c’est bien pour ce qui la différencie du reste, à savoir son caractère profondément initiatique.
J’irais meme un peu plus loin, et je dirais que sans son caractère initiatique, la maçonnerie perdrait énormément de son intérêt, si ce n’est tout son intérêt.
Comment peut-on dire que plus personne ne se soucie de l’initiatique, puisqu’à priori, c’est ce qui rassemble tous les maçons ?

Ensuite, nous parlons des vieux dinosaures, qui seraient les seuls à s’intéresser à l’initiatique.
Là encore, je suis sceptique. Quel rapport peut-on établir entre l’age, et l’intérêt que l’on porte ou non à l’initiatique ? Et pourquoi accuser les non-dinosaures, comprenons donc les maçons plus jeunes (en age profane, ou age symbolique ?) de ne pas s’intéresser à la dimension initiatique de leur démarche ? J’ai été personnellement assez blessé par ces propos.
Je suis moi-meme compagnon, autant dire que je n’en suis qu’au début, mais si je n’ai pas encore beaucoup avancé sur le chemin initiatique qui s’offre à moi, je ne m’en sens pourtant pas du tout détaché. C’est justement un des aspects qui m’interesse le plus.

Venons en enfin à l’essence réelle de la Franc-Maçonnerie que seuls les vieux dinosaures peuvent transmettre. Mais dites moi, vieux dinosaures, n’avez vous pas été de jeunes dinosaures avant ? N’avez pas comme tout le monde commencé votre chemin en silence, sur la colonne du Nord ?
Pourquoi se prévaloir aujourd’hui d’être les seuls capables d’appréhender l’essence réelle de la Franc-Maçonnerie, en accusant les jeunes, vos nouvelles soeurs et vos nouveaux frères de ne pas être assez « biens » à vos yeux pour recevoir ce savoir ? Puisque la maçonnerie est initiatique, elle suppose bien que c’est le temps qui permet d’acceder à ce savoir, que les plus anciens partageront avec les plus jeunes. Si les apprentis et les compagnons de vos loges ne semblent pas porter un intérêt à ce qui vous semble être l’essence de la maçonnerie, donnez leur encore du temps, cela viendra surement, puisque c’est arrivé pour vous.
Vous savez, je connais plusieurs jeunes dinosaures, qui ont entre 20 et 35 ans, et qui se passionnent pour le symbolisme, l’aspect initiatique de la maçonnerie, qui prennent le temps de travailler sur les symboles, et qui font des planches passionnantes. Nul doute que lorsqu’ils passeront les degrés et les différentes initiations, ils seront à leur tour touchés par ce que la dimension initiatique de la maçonnerie peut offrir.

Je ne fais qu’un bref détour par la réponse de Claude, qui nous dit que si Irène nous dit cela, c’est parce que nos deux profanes ont frappé à la porte du Grand Orient de France. Devons-nous en conclure que cette obédience libérale et adogmatique, proposant des sujets symboliques et sociétaux, est une sorte de « fausse » maçonnerie, une maçonnerie dont on aurait tronqué la dimension initiatique ?
Mais la dimension initiatique est belle et bien présente aussi au GODF. Devons-nous limiter les sujets abordés en loge au symbolisme exclusivement pour prétendre être capable de comprendre, de transmettre, et de recevoir l’essence réelle de la maçonnerie ? Voila qui me semble étrange, ou du moins, qui me fait réfléchir.

Parmi mes jeunes amis maçons, nous avons des membres des obédiences suivantes : GODF, GLDF, GLTSO, DH, GLMF. Sont représentés le Rite Français, le Rite écossais ancien et accepté, et le Rite écossais rectifié. Jamais dans nos discussions nous n’avons mis une obédience ou un rite au dessus de l’autre. Nous avons cherché les points communs, les différences, ce qui nous rassemblait, nous éloignaient, les différentes nuances, mais nous n’avons fait que mettre les choses en parallèle. Nous n’avons jamais posé de séparations. D’ailleurs pourquoi le faire ? Puisque si l’on met à part les caractéristiques propres de chaque obédience, nous avons tous subi la meme initiation.

Est-ce avec le temps que le maçon apprend à dresser des murs ?

Allez, vieux dinosaures (j’adore cette expression, désolé),  plutôt que de nous regarder, nous les jeunes, avec désespoir (surtout si on est au GODF), partagez plutôt avec nous ce qui vous semble être important. Si vous acceptez de nous parler, vous trouverez des oreilles toutes ouïes.
Personnellement, rien ne me ferait plus plaisir que de devenir un vieux dinosaure.

Publicités


Catégories :Chroniques

Tags:,

26 réponses

  1. Bien parlé Frangin, l’attitude que tu dépeins dans cet article m’évoque les ‘vulgaires’ préjugés.. C’est à ce titre que nous autres jeunes nous nous donnons à fond pour prouver aux anciens que nous sommes au moins tout aussi capable qu’eux lorsqu’ils étaient à notre place.

    Quelle humilité que de penser détenir l’essence de la FM, visiblement les dinosaures concernés en sont au moins aussi loin que nous autres… les jeunes.

  2. C’est drôle parce que ce phénomène dont tu parles est aussi présent dans notre société je pense. Mais comme bon nombre l’ont déjà dit la FM est justement à l’image de la société. Il n’est donc pas étonnant de retrouver le même cas de figure à l’extérieur de la FM.

    En tout cas article très intéressant. Merci !

  3. Je Vitriol sur Le Bandeau

    On m’invite à poster ma réponse, faite « là – bas »

    Voici :

    Hum ! J’ai bien peur que mon âge antédiluvien ne me permette pas de bien comprendre ce post.

    Voyons ; j’ai cru comprendre qu’il y avait l’intervention d’une personne, Irène. Cette personne déclare :

    « Mais l’initiatique, plus personne n’en a rien à braire, sauf les vieux dinosaures qui vont mourir sans avoir pu transmettre l’essence réelle de la FM. »

    La première partie de la réponse faite par Spirale que je ne cite pas en entier mais qui va de :
    – « Pourquoi voudrions-nous entrer en maçonnerie si ce n’est justement pour son aspect initiatique ?……..à……… C’est justement un des aspects qui m’interesse le plus. »

    Est parfaitement claire dans la réponse à cette intervenante.

    Là où je me perds est dans la seconde partie :

    – « Venons en enfin à l’essence réelle de la Franc-Maçonnerie que seuls les vieux dinosaures peuvent transmettre. Mais dites moi, vieux dinosaures, n’avez vous pas été de jeunes dinosaures avant ? N’avez pas comme tout le monde commencé votre chemin en silence, sur la colonne du Nord ?
    [b]Pourquoi se prévaloir aujourd’hui d’être les seuls capables d’appréhender l’essence réelle de la Franc-Maçonnerie, en accusant les jeunes, vos nouvelles soeurs et vos nouveaux frères de ne pas être assez « biens » à vos yeux pour recevoir ce savoir ? [/b]Puisque la maçonnerie est initiatique, elle suppose bien que c’est le temps qui permet d’acceder à ce savoir, que les plus anciens partageront avec les plus jeunes. Si les apprentis et les compagnons de vos loges ne semblent pas porter un intérêt à ce qui vous semble être l’essence de la maçonnerie, donnez leur encore du temps, cela viendra surement, puisque c’est arrivé pour vous.
    Vous savez, je connais plusieurs jeunes dinosaures, qui ont entre 20 et 35 ans, et qui se passionnent pour le symbolisme, l’aspect initiatique de la maçonnerie, qui prennent le temps de travailler sur les symboles, et qui font des planches passionnantes. Nul doute que lorsqu’ils passeront les degrés et les différentes initiations, ils seront à leur tour touchés par ce que la dimension initiatique de la maçonnerie peut offrir.

    En gras ce qui « m’interpelle »

    Il me semble que c’est dans cette formulation, confirmer, adhérer à déclaration d’Irène, non ?

    A moins que je sois dans « une zone » qui aurait échappée au déluge, les Ateliers que j’ai l’occasion de visiter, de différentes Obédiences, présentent toutes à la quasi-totalité, qu’il s’agissent de travaux au Grade d’Apprenti, Compagnon, ou Maître, des planches et des réflexions symboliques, dont la profondeur est sans relâche, un cheminement initiatique.

    Et, je me permets de préciser : Au Grade d’apprenti, grade où s’effectuent plus de 50 % des travaux, ce sont des planches de Compagnons et de Maîtres qui sont les plus nombreuses…

    ….d’où….

    …… Mon inscription en faux sur l’assertion d’Irène :

    – Car « Nous Dinosaures, transmettons, échangeons, en totalité, ce que nous pensons avoir appris ! »

    C’est justement là, le B – A – BA !

    La « parole circulant sur les Colonnes », les Sœurs et Frères de tout âge…Maçonnique ou Profane (il arrive que l’on autorise les Apprentis à « prendre la parole »), leurs interventions, permettent d’apporter leur pierre, souvent à consolider le mur…..d’éveiller, faire réfléchir………transmettre !

    Ainsi, chère Irène, si vous êtes Profane, voici un petit éclairage. Si vous êtes initiée….Hum ! Peut – être es tu dans un Atelier « un peu spécial ».
    .

  4. Qui est jeune et vieux ? Est-ce le nombre d’années de présence sur les colonnes qui détermine le degrés de vieillesse, ou l’âge physique de la soeur ou du frère ? On dirait que certains on un tel bagage qu’ils ont peur que les nouveaux jeunes (en âge) arrivants ne seront plus à la hauteur à cause de l’évolution actuelle de la pensée, des moeurs, de la pression au travail et de la flexibilité qui y est demandé, des futurs enfants à naître, et que sais-je encore. Peut-être, mais le risque est de ne plus initier qu’à partir de 45 ou 50 ans, et je ne suis pas certains que cela aide au brassage des idées et au partages des points de vue. Cette constatation est générale, de l’avoir entendue dans diverses agapes ou réunions profanes. Le rôles des maçons est d’aider les pioupioux à avancer et c’est pour cela que certaines loges ne se privent pas d’initier très jeune.
    Je ne critique pas le point de vue d’Irène, c’est son opinion et je la respecte d’autant plus qu’elle l’écrit au lieu de la garder et de ruminer dessus. Le monde évolue, peut-être que demain de nouveaux symboles liés aux technologies actuelles feront leur apparition, il n’en détrôneront pas les anciens pour autant, et je ne pense pas que les jeunes qui font la démarche de nous rejoindre viennent pour s’amuser (à ce sujet, je rappelle qu’il n’y a pas plus déconneurs que les maçons aux agapes, (mode TROLL On) peut-être les militaires … et encore (mode TROLL Off) ) ; et là encore, ce sont les parrains et marraines qui s’engagent sur le sérieux de leur candidats et sur leur capacités à faire leur chemin en maçonnerie.
    Bien, on décompresse, on expire et on expulse !!! Très beau bébé, félicitations !!!

  5. Je pense que j’ai été particulièrement maladroit dans ma façon de m’exprimer.
    Je ne pense pas que le GO soit plus ou moins initiatique que d’autres familles maçonniques.
    Ce que j’ai voulu dire, très mal visiblement, c’est que l’aspect initiatique d’une Obédience comme le GO n’apparait pas de façon aussi évidente que dans d’autres familles.
    L’importance accordée aux sujets sociétaux peut parfois masquer l’aspect initiatique.
    Je n’ai jamais dit ni pensé que cet aspect initiatique était inexistant.

  6. Merci beaucoup Claude pour cette precision.

  7. Décidément, je suis un profane attiré par la lumière, et je trouve que vos débats sont riches et instructifs. De l’extérieur, le risque pour le profane que je suis, réside dans le fait de fantasmer une réalité maçonnique neutre et univoque. En réalité, d’après ce que je lis, la Franc Maçonnerie est colorée, multiple et de plus, capable de parler d’elle-même de sa pratique diverse.
    J’ai plaisir à vous lire, même si je ne comprends pas tout… Par exemple, Claude, en quoi : « L’importance accordée aux sujets sociétaux peut parfois masquer l’aspect initiatique. » ?
    Si répondre à ma question ne dévoile rien bien entendu.

  8. « A moins que je sois dans « une zone » qui aurait échappée au déluge, les Ateliers que j’ai l’occasion de visiter, de différentes Obédiences, présentent toutes à la quasi-totalité, qu’il s’agissent de travaux au Grade d’Apprenti, Compagnon, ou Maître, des planches et des réflexions symboliques, dont la profondeur est sans relâche, un cheminement initiatique.

    Et, je me permets de préciser : Au Grade d’apprenti, grade où s’effectuent plus de 50 % des travaux, ce sont des planches de Compagnons et de Maîtres qui sont les plus nombreuses… »

    Cette réponse synthétise bien à mon sens la question et sa réponse.
    Nous ne faisons au travers de nos planches que transmettre aux plus jeunes initiés. La FM n’est que cela.transmettre des idéaux au travers de rites et d’initiation qui semble désuète et suranné vue de l’extérieur.
    Alors dinosaure , pourquoi pas voyons y dedans un symbole de plus.

  9. je poste ici aussi donc:
    sans vouloir tomber dans un jugement de valeur, j’aime beaucoup tes ruminations….

    Je considère la vie même, comme initiatique, chaque jour qui passe est une initiation.
    Oserais-je dire que d’une certaine manière nous mourrons à nous mêmes chaque nuit pour revivre chaque jour? oui je le dis, car je le crois aujourd’hui, demain on verra.

    Pas besoin de parler de FM pour reprendre le sujet des dinosaures, (et parfois l’âge n’a rien à voir avec le fait d’être dinosaure…), j’ai eu à peu près les mêmes propos entre les « vieux  » proféssionnels, qui se dénomment eux mêmes les « dinosaures », et les nouveaux, ceux qui ont encore tout à apprendre, même si je crois que l’on a jamais vraiment tout compris, ni appris…et d’une manière générale on retrouve ça au quotidien  » il est jeune, il peut pas comprendre » ou  » de mon temps…. » bref…

    Ce que tu soulignes Spirale parle de transmission, qui transmet quoi à qui? et de jugement, qui est capable/digne de recevoir et dans l’autre sens qui est capable/digne de transmettre?
    Car n’oublions pas que nous mêmes en tant que « jeunes », « nouveaux » « débutants » avons aussi parfois un regard critique sur « les anciens », « ceux qui ont « l’expérience »….
    Ce qui me semble important dans tout ça , c’est l’envie, le désir, de transmettre et de recevoir…et il me semble que si ce désir, cette envie est là, la notion de dinosaure s’éfface au profit d’un réel partage à double sens.

  10. Ben ça alors !!!
    Je n’avais présagé que ma petite intervention puisse susciter autant de commentaires, et vous m’en voyez ravie.
    C’est vrai que j’ai un petit côté provocateur, et quand il fonctionne, j’ai envie de dire, comme le ravi de la crèche : « que c’est beau, que c’est beau! »

    Enfin, pouvoir parler de l’initiatique sans que tout le monde baille, cela fait du bien.

    Les vieux dinosaures (je ne parle pas de ceux qui se prennent pour des arbres de noël enguirlandés, mais de ceux qui voient certaines déviances devenir de plus en plus déviantes et s’en chagrinent) n’ont qu’un souhait : c’est que les jeunes se préparent à la relève. Et actuellement, le paysage n’est pas très réjouissant, même si j’y vois quelques lueurs de renouveau.
    Lueurs qui peuvent passer par des blogs tel que celui de Guizmo, qui a toute mon amitié fraternelle et même affectueuse.

    Oui, les jeunes, regardez bien les défauts des vieux dinosaures présomptueux pour ne par renouveler leurs erreurs, et prenez quelques étincelles auprès des vieux dinosaures qui ont cru (et continueront jusqu’au bout) à ce chemin initiatique, le seul qu’il nous reste dans notre monde occidental. Le prosélytisme, le recrutement intensif, l’extériorisation non contrôlée, n’ont pas fait que du bien, loin s’en faut. Combien j’ai vu et je vois de jeunes, pleins de promesses, complètement gâchés par le laxisme et la non formation sérieuse des Surveillants et des Maîtres qui devraient leur ouvrir la voie de la compréhension symbolique, ésotérique et initiatique.

    Je n’ai pas lu en détail toutes les interventions (je le ferai demain, peut-être), mais finalement vos interventions ne sont pas destinées à être commentées. Elles sont comme la prise de parole sur les colonnes : chacun dit ce qu’il a en lui, et donc travaille sur lui, et c’est la récompense.

    Un dernier petit mot : le premier devoir d’un Maître Maçon est la transmission, encore faut-il qu’il ait pu avoir la possibilité de l’avoir reçu : c’est parfois la faute du récipiendaire, c’est la plupart du temps la faute du « transmetteur » qui lui-même n’en a pas compris le sens.

    Ps : Un Anonyme écrit : « Ainsi, chère Irène, si vous êtes Profane, voici un petit éclairage. Si vous êtes initiée….Hum ! Peut – être es tu dans un Atelier « un peu spécial ». » – Je laisse le mystère intact, ainsi cela le fera cogiter. LOLL

    Je signe Irène (car vu mon changement d’adresse courriel, il se peut que j’apparaisse encore sous le non pseudo « Anonyme », et pas de confusion, please, avec l’autre Anonyme.

    Je vous souhaite une douce nuit. Le soleil se lève à l’Est demain.

  11. Chouette, grâce à Guizmo je pense, je n’apparaît plus sous le non pseudo Anonyme.
    Au fait, Irène n’est pas un pseudo mais mon prénom.
    Ayant rejeté un coup d’œil en diagonale (mon mode de lecture favori), je tiens à préciser que je ne m’autorise pas à juger la valeur d’une Obédience ou Fédération, pensant que la FM a de multiples facettes, qu’il y a des FF et SS formidables de partout (et aussi, permettez-moi, des hum hum hum aussi).
    Ayant toujours combattu (et je le ferai jusqu’au bout) pour l’ouverture vers tous les courants, les Rites, les approches différentes et complémentaires, pour que vive la FM Universelle, pour que plus aucun Frère ou Sœur ne se voit refuser l’entrée pour défaut de reconnaissance officielle, il me faut faire la grâce de m’éviter ce genre de suspicion inutile.
    L’important est la Loge Bleue et non pas les systèmes pyramidaux, aussi honorables soient-ils.

    Nb : Pour quelqu’un qui voulait rester un peu dans le silence, c’est pas gagné sur ce coup … hihihihi

  12. Tchao me demande des précisions sur : « L’importance accordée aux sujets sociétaux peut parfois masquer l’aspect initiatique. »

    Je vais essayer de m’expliquer.

    Dans certaines loges, à certains rites, on ne traite que de sujets d’ordre symbolique. C’est le cas de l’ordre Initiatique et Traditionnel de l’Art Royal auquel j’appartiens. On va travailler, par exemple, sur des sujets comme : l’équerre et le compas, la pierre brute, ou d’autres.
    Dans ce cas, l’aspect initiatique me semble assez évident.
    Dans d’autres loges, on parlera de sujets concernant la société, par exemple : la laïcité ou les violences faites aux femmes.
    Ce genre de sujets est souvent traité dans des obédiences telles que le GO ou le DH.
    L’intérêt de traiter de tels sujets en maçonnerie me semble être de le faire avec la méthode maçonnique, c’est à dire en utilisant le symbolisme. Le danger, c’est d’oublier cette méthode particulière et de traiter ces sujets de la même manière qu’ils pourraient l’être dans un parti politique, un syndicat ou une association philosophique.

  13. Content de te lire Irène (et les autres bien sûr !), et devoir germer les ruminations de Guizmo (j’avais eu un ressenti similaire suite à ces commentaires) 🙂

  14. Oui Claude, il est clair que si les sujets de societe ne sont pas traites sous un angle maconnique, en s’appuyant sur la methode particuliere qui nous est propre, les debats perdent de leur specificite… Et effectivement, certains l’oublient.

    Mais pour ma part, et la c’est vraiment une affaire de gout, je trouve egalement dommage de garder l’utilisation de nos symboles et notre facon de reflechir cantonnee a un environement purement philosophique alors que des sujets dits societaux meritent aussi que l’on se penchent dessus, et beneficient de nos methodes et nos pratiques.

  15. Mon TCF Guizmo,

    As tu déjà participé à des travaux dans une loge purement symboliste ?

  16. J’ai visité plusieurs fois la GLDF, et la prochaine fois que je serai à Paris, j’aimerais visiter le OITAR.

  17. Allez, encore un petit message du soir, depuis que Guizmo a voulu voir à quoi ressemblait un vieux dinosaure.
    Au fait, merci pour le joli dessin, et je trouve le dinosaure très gracieux.

    Il y a plusieurs races de dinosaures.
    – Les dinosaures dormeurs : « J’ai fait mon temps, qu’ils se démerdent, heu, se débrouillent. »
    – Les dinosaures infatués : « Comment peuvent-il ne pas voir notre splendeur? »
    – Les dinosaures fatigués :  » Ils sont bien ces petits, hein ! Ils nous respectent un peu, c’est le principal. Où est mon petit dessert? »
    – Les dinosaures philosophes : « Je n’ai rien compris moi-même, c’est normal qu’ils ne comprennent pas. »
    – Les dinosaures libérés : « Je m’en fous totalement, je me demande ce que j’ai foutu tout ce temps? »
    – Les dinosaures rieurs : « P’tain, un coup de pied dans les fesses des jeunes, cela ne leur pas de mal, et puis je les aime bien. »
    – Les dinosaures pensifs : « Comment allons-nous continuer à transmettre en fin de vie, et qu’attendent-ils de la Transmission? Mais ne désespérons pas, la relève est là. Nos dernières forces doivent être concentrées vers la relève, génération que nous avons massacré avec nos conneries, et nos luttes intestines. »
    – etc, etc, etc …

    On peut aussi brocarder sur les jeunes, et je leur laisse le soin de le faire. Ils le feront tellement mieux que moi.

    Il faut quand même que je dise que la symbolique est un outil merveilleux de compréhension, un langage universel.
    Elle prépare la route vers la compréhension ésotérique, puis vers l’initiatique. Dernier stade : la spiritualité qui englobe tout.

    Il est utile d’intégrer nos outils symboliques en Loge, pour faire de jolis travaux. Mais il est encore plus utile de transporter notre démarche symbolique à l’extérieur, dans la vie de tous les jours, ici et maintenant, au quotidien.
    Plus que les mots, les actes.

    Douce nuit à toutes et tous.

    Signé : Tatie Dinosaure (éventuellement Irène)

  18. Addendum
    Ce qui me fait sourire gentiment, c’est la différence, aléatoire aussi bien que fictive, entre Loge symbolique et Loge traditionnelle.
    J’ai vu et entendu de tout, de part et d’autre, et ma conclusion actuelle est que cela ne dépend pas des thèmes des travaux, mais bel et bien de la capacité de la Loge à maçonner ou non.
    L’Esprit souffle où Il veut.

  19. Bonne unit Tatie Dino, et merci pour ton message qui m’a fait sourire après une dure journée.

  20. Etrange cette distinction : symbolique et traditionnelle.
    La différence que je vois serait plutôt : symbolique/sociétal. ( Et encore, seulement quand le sociétal n’est pas abordé sous un angle symbolique )

  21. Je pense qu’il s’agit d’une erreur de mots effectivement, je n’avais pas noté et j’avais traduit de tête 😀
    Longue vie aux dinosaures !!

  22. Guizmo dit : pourquoi vouloir entrer en maçonnerie si ce n’est pour son aspect initiatique… »
    C’est marrant. Pour ma part j’aurais beaucoup aimé rentrer en maçonnerie pour son aspect humaniste que je pensais trouver là de façon plus sûre qu’ailleurs. Mais grâce au site du bandeau sur les yeux j’ai decouvert à quel point l’étude du symbolisme et les initiations avaient plus de valeur aux yeux des initiés. Et je me pose de plus en plus de question. Je cherchais un endroit ou l’humanisme ne soit pas qu’un mot sans réalité.

    • L’un n’empêche pas l’autre, Olympe… J’espère que l’humanisme est présent à chaque instant de mon parcours initiatique nourri de symboles.

  23. L’humanisme n’a pas besoin de la FM pour s’exprimer (heureusement !).
    Preuve en est des multiples œuvres, associations et cercles et collectifs qui s’en occupent, et ma foi fort bien pour certains. Le tout est de passer à l’acte et de s’y investir. Démarche noble et responsable.

    La Franc-maçonnerie, qu’on le veuille ou pas, est essentiellement (par essence) initiatique et symbolique.
    C’est à travers cette démarche longue que le Franc-maçon peut devenir réellement un meilleur humaniste (un peu plus) éclairé qui ne se contente pas que de la charité et de colmater les brèches, mais voit et va plus loin.

    Signé : un dinosaure

  24. A mon humble avis Il faudrait définir plus finement le terme de « vieux dinosaure ».
    On peut parler par exemple de générations. Selon les générations on pourrait ne pas se reconnaître dans des choix de pratiques.
    L’histoire de notre pays, notre histoire personnelle, les événements familiaux correspondant à notre tranche d’âge pourraient nous éloigner.
    Mon avis est que c’est un éloignement superficiel.
    Pour ce qui est l’essence des choses et notre philosophie de vie il n’y a pas d’âge qui soit en cause mais une ouverture et une compréhension du monde et de la vie qui nous entoure.
    On peut sans doute trouver en maçonnerie des personnes éloignées de certains des fondements FM (j’en ai pratiquement pas rencontré sur les forums FM)
    Mais l’âge n’y est pour rien.
    Je suis profane et d’accord avec toi. L’initiation est un des piliers qui attire autant que le symbolisme et le reste.
    Et je n’imagine pas la FM sans cet aspect.

Rétroliens

  1. Revue de web maçonnique hebdomadaire | GADLU.INFO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :