Etre Rosicrucien aujourd'hui

r-c-amorc

Vous le savez, depuis quelques temps, je m’interesse à l’ordre des Rose-Croix, et en particulier à l’Ancien et mystique ordre de la Rose-Croix (AMORC). Comme lorsque j’ai commencé à me pencher sur la maçonnerie, voila quelques années, je suis d’abord tombé sur tout un tas d’informations contradictoires, pour ensuite croiser le chemin de personnes qui avaient fait partie de l’AMORC, des lectures, des reportages, et autres présentations beaucoup plus objectives et sérieuses de cet ordre mystique et philosophique.

Voila quelques semaines, je vous présentais un reportage invitant Frederic Lenoir à nous parler de l’Histoire des Rose-Croix. Aujourd’hui, je vous propose un petit document expliquant ce qu’est « être rosicrucien aujourd’hui ».

Si vous avez déjà lu des ouvrages sur les Rose-Croix, vous vous êtes sans doute aperçus à quel point certains domaines d’études étaient proches de ceux que l’on peut croiser dans nos loges. Les aspects humanistes, philosophiques, et spirituels de l’AMORC présentent de nombreuses similitudes avec la maçonnerie. D’ailleurs, il est fréquent de croiser des maçons faisant aussi partie de l’AMORC.

Bref, je suis impatient de connaitre votre point de vue sur cet ordre.

Publicités


Catégories :Non classé

Tags:, , ,

67 réponses

  1. J’ai été R.C. pendant 10 avec Raymond Bernard, je l’ai suivi lors de la création du CIRCES et de l’ordre intérieur L’OSTI.
    L’Amorc est une très bonne école , elle laisse libre ses membres de son cheminement et de son appartenance à un Temple, Chapitre ou Pronaos, de plus il y a à l’intérieur de l’AMORC l’Ordre Martiniste Traditionnel (OMT) qui permet d’approfondir ses recherches. L’ Amorc n’est pas très différente de La FM, elle a su resté discrète loin des tumultes de notre société.
    Ce n’est pas un modèle de démocratie mais les responsables de l’Ordre n’abusent pas de leurs responsabilités spirituelles.
    ‘argent n’est pas le moteur les cotisations sont très raisonnable et loin d’atteindre les sommets de notre très « chère » FM.
    Merci à tous les Fraters et Sorores que j’ai rencontré sur mon chemin.

  2. Je ne sais pas quoi penser du rosicrucianisme… Je ne me suis jamais intéressé à fond au sujet… Je ne connais pas les spécificités de l’AMORC par rapports aux autres mouvements qui peuvent être, d’après ce que j’ai lu, aussi nombreux que sectaires pour certains… J’ai croisé une rosicrucienne une fois à une galerie de l’OITAR… Kummer Olivier, pourquoi avoir quitté l’AMORC ?

  3. Ai déja écrit un commentaire. Envolé.
    Je ne m’interesse nullement aux Rose-Croix ni à l’ésotérisme. C’est la raison pour laquelle je suis resté muet tandis qu’il s’agissait de M. Frédéric Lenoir. Je ne voulais m’inscrire en faux, à travers lui, contre son père, à qui je voue encore du respect, ayant été son collaborateur.
    A propos de fils, Jean-Dominique a écrit l’an passé sur le « Bandeau » une mise au point, avec sa rigueur historique qui est grande, sur la création de l’AMORC par un Américain récent.Il est loisible de retrouver ce petit texte rigoureux et précis, comme ceux qu’émet mon fils, sur le sujet. C’est une recherche de la vérité qui en vaut d’autres.

  4. Bonjour Tao,
    J’ai quitté l’Amorc pour suivre Raymond Bernard comme je l’ai dit plus haut j’aurais pu rester à l’Amorc mais des chemin professionnels m’ont éloigné de mon Temple d’origine et j’ai perdu le lien…..de plus Le CIRCES n’a malheureusement pas eu l’essor tant espérer, Dommage le travail était très ouvert vers l’extérieur, dans diverses sujets de réflexion et le cercle intérieur avait une dimension spirituelle de haut niveau que l’on retrouve en FM……au RER après les CBCS.

    Pour un profane ne sachant pas réellement vers qu’elle voie aller et sans réelle connaissance, l’AMORC ouvre bien l’esprit et aborde certain sujet que la FM n’aborde absolument pas, entre autre les différentes méditations pour les « autos guérisons », « les visualisations positives » et les différentes philosophies et courant de pensées qui amènent à un éveil de la conscience, c’est en cela que l’AMORC a été taxé de « secte », mais je peux t’assurer qu’il n’y a rien de sectaire et que tu rentres à L’AMORC sur dossier et en sort par un simple courrier, il n’y a pas de manipulation ni même de « lavage de cerveau », TU ES LIBRE!
    Tu peux tranquillement recevoir les monographies chez toi suivre les enseignement sans jamais adhérer à un Temple, personne ne viendra te juger ou te dire quoi que ce soit, c’est toi seul qui fait ton sillon, et un jour tu souhaites rencontrer d’autre Fraters et d’autre Sorores et prendre conscience du cheminement des uns et des autres , c’est très enrichissant.
    BIZZZ Frat.

    Olivier

  5. Voici le texte, daté du 2 juillet 2012, de Jean-Dominique (copier/coller):

    « L’AMORC est une création américaine, par un homme d’affaires, Harvey Lewis. Vraiment aucun rapport avec la mouvance rose-croix des 17ème et 18ème siècle, laquelle d’ailleurs n’a jamais créé d’ordre à proprement parler.
    Le thème de la Rose-Croix utilisé par l’AMORC n’a aucun rapport avec ce qui est utilisé en maçonnerie dans les hauts grades. La rose-croix maçonnique est un symbole d’union de la chrétienté par la perfection, dépassant les guerres de religion entre protestants et catholiques. Problématique absente de l’AMORC.
    Descartes ou Spinoza dans les roses-croix, ça c’est drôle ! »

  6. Que l’Amorc ne soit pas historiquement rattachée au mouvement original ne veut pas forcément dire que ce qu’on y fait n’est pas intéressant.
    Le GODF n’a aucun lien historique avec les bâtisseurs de cathédrale, pourtant certains jugent que si. Ce n’est pas bien grave, si ?

  7. Chacun son point de vue sur la filiation initiale, c’est l’affaire de chacun.
    Mais si on m’admnistrait la preuve que je ne suis pas Hérodotule, descendant étymologique d’Hérodote, cela modifierait mon point de vue sur les supposés voyages d’Hérodote en Egypte où il vit des éléphants.. On me dirait alors qu’il n’est pas allé en Egypte mais qu’il a vu des phoques en Alaska. C’est peut-être tout aussi intéressant, mais si on amène des gens à aller en Alaska alors qu’il sont persuadés d’être en Egypte, j’en sais qui feront une drôle de tête !
    Dans les domaines de l’Esprit Humain, toute erreur est une tromperie. Et, dans ce domaine,où c’est le contenu qui confère sa forme au contenant , cela modifie forcément tout. Ce n’est pas bien grave, dans nos temps actuels, si ?
    Pour moi, si, ça l’est.

  8. J’ai vu qu’il y avait une formule internet permettant de recevoir les monographies par mail. Je voulais savoir quelle densité avait chaque monographie, et leurs frequences. Y a t’il moyen d’echanger par mail ou un forum, autour des sujets, pour travailler un peu les monographies ?

  9. Une question aussi. Après quelques recherches, il semblerait que l’Amorc ait été liée à l’OTS. Que pouvez vous me dire la dessus ?

  10. L’histoire de l’ Amorc est effectivement plus subtile et complexe que ce que l ‘on pourrait en penser , je viens de m’en apercevoir en explorant cet article…Lien : http://www.rose-croix.org/histoire/bio_spencer_lewis_1.html

  11. une soeur aujourd’hui très agée a fréquenté un temps l’amorc, elle en est partie car n’aimant pas « l’embrigadement » auquel elle se trouvait confrontée. Les « monographies » lui ont été présentées comme des cathéchismes à apprendre comme détenteurs du dogme unique et de la vérité révélée. Voilà son ressenti tel qu’elle nous l’a livré. Dernière chose l’acquisition des monographies finissait par représenter un gros budget. Encore une fois c’est le ressenti de cette soeur que je te livre et le récit qu’elle en a fait qui n’a jamais varié.

  12. Guizmo : J’ai cherché les liens avec l’OTS. je n’ai trouvé que quelque chose de confus, du fait de l’Amorc. Il semble que cet « Ordre » ne soit pas pressé de se montrer lié, ou avoir été lié, à quelque niveau que ce soit, à l’OST.

    Si on croit le témoignage de cette dame, citée par pskl, il semble bien qu’il y avait motif d’inscrire l’Amorc sur la liste des sectes. Que Guyard, ancien-député-maire d’Evry, qui avait succédé à la présidence de la Commission parlementaire sur les sectes à Alain Vivien, ait rayé de la liste qu’il contrôlait seul l’Amorc, cela n’empêche pas que la Commission Vivien qui n’était pas présidée alors par un fou piqué par on ne sait quelle mouche anti-sectes, avait de bonnes raisons pour l’y inscrire. Cette dame semble en donner deux, péremptoires.
    On, sait par l’exemple de la Scientologie, que les sectes font tout ce qu est en leur pouvoir pour s' »arranger » avec les pouvoirs en place. (Un ancien chef d’Etat recevant un acteur américain célèbre, qui ne cachait pas qu’il était un prosélyte de la Scientologie). L’Amorc a suufisamment d’entregent pour parvenir aux mêmes fins par les mêmes moyens.

    • ppffftttt, la rose croix n est pas une secte, j en fais partie depuis que j ai 8 ans !( j’en ai 52) je sors de l enseignement quand je veux, c est juste des cours pour apprendre à devenir meilleur en soi…que de bêtises j ai pu lire sur ces forums..au lieu de parler dans le vent …sans savoir de quoi…venez nous voir et vous instruire…

  13. Contrairement a la Scientologie, ou les raisons de reconnaitre un caractere sectaire a l’organisation sont flagrantes, il semblerait qu’au sujet de l’amorc, personne jusqu’ici n’ait parle d’embrigadement. Au contraire, nous avons entre ce fil, ou le fil sur le forum du Bandeau, plusieurs exemples de personnes qui sont entres a l’AMORC, qui y sont restes un temps, et qui en sont sortis, juste parce qu’ils en avaient fait le tour, ou pour d’autres raisons, mais dans tous les cas, sans problemes.

  14. Guizmo : Et le fric ?
    Le batiment à trois niveaux, et le chateau dans l’Eure, Harvey Stephen Lewis les a trouvés dans une pochette surprise ? Donateurs ? je veux bien. Mais tout cela manque singulièrement de transparence.
    L’un des critères semble effectivement manquer. Mais les autres sont suffisants : l' »embrigadement » dont parle cette dame et le fait de se voir imposer d’acheter ces fameuses monographies qui détiennent la vérité à apprendre par choeur comme un « catéchisme » ?
    Des adhérents aux sectes, tu n’obtiendras jamais que des louanges. C’est organisé pour celà. Ils ont un sens de la communication qui joue en leur faveur, comme d’excellents intrigants qui connaissent les moyens de convaincre sans rien prouver. La Maçonnerie en a toujours été dépouvus. C’est son charme unique dans le monde des organismes de pensée, Mais c’est aussi son talon d’Achille. Nous ne combattons pas à armes égales.

    • jamais nous ne sommes obligés d acheter les monographies !! que de bêtises divulguées… tu veux t élever..tu prends ..tu ne veux pas tu ne prends pas, tu loues, on te prête…ça va aussi !!! apprendre par coeur!!! n importe quo vraiment, en lisant ces monographies chacun comprend à sa façon, après les interprétations de chacun…c est comme une discussion, il y a les pour et les contre …

      • J’ai vu que l’AMORC pratiquait différents tarifs d’affiliation: 270 € pour une affiliation classique et 206 € par internet (pour les membres associés, je crois savoir qu’il s’agit de 2 membres de la même famille), les tarifs sont respectivement de 306 € et de 234 €, soit de 117 € (internet) à 153 € par personne. J’ai vu aussi que les pays africains avaient une cotisation réduite. Et je n’ai eu aucun mal à obtenir les renseignements. Cela dit, en ce qui concerne les monographies, est-il vrai que vous devez les rendre quand vous démissionnez?
        Si vous voulez vous affilier mais que vous ne désiriez pas recevoir de monographies mais que vous vouliez seulement fréquenter les loges, comment faites-vous? Peut-on assimiler les monographies de l’AMORC aux planches maçonniques?

        • oui nous rendons les monographies vu que nous ne les achetons pas, nous les louons. on ne démissionne pas, on decide d arrêter l abonnement, c est tout. on va au temple sans acheter les monographies bien sur, on peut avoir envie simplement d écouter les enseignements, sans avoir envie de lire et d approfondir les choses. chacun est libre de sa pensée et d avancer spirituellement dans sa vie, ses réflexions, son envie de connaitre d autres choses.les planches maçonniques c est différents des monographies, les monographies sont des apprentissages à lire à mettre en pratique si on le désire, des réflexions à approfondir..ou pas, et les planches sont plutôt des devoirs : on vous mets un sujet et vous travaillez dessus , des rédactions..c est plus de l écrit alors que les monographies sont de la lecture…quand au prix je vais me renseigner pourquoi de telles différences , je n en avais pas entendu parler..effectivement cela ne semble pas normal , cordialement >

          • J’ai eu un petit aperçu en lisant en ligne quelques monographies, notamment sur l’alchimie des rêves et sur les émotions et le stress. J’ai aussi vu quelques articles intéressants dans la revue rose-croix. C’est bien appréciable d’avoir une petite idée de ce sur quoi vous débattez. Je suppose qu’en tant que membres, vous avez la primeur de ces entretiens avant qu’ils soient disponibles pour le grand public? En tout cas, il y a là de quoi nourrir les réflexions de chacun et les sujets sont variés.
            Bien cordialement à vous également.

            • absolument, nous étudions à chaque réunion un autre sujet, nous avons aussi quelques idées pour de prochaines discussions, de grands débats s animent après chaque réunion au temple, c est super intéressant pour qui recherche des réponses à ses questions « sans réponses » sur la vie, le moyen d être tjs meilleur et de vivre au mieux avec nos congeneres. venir au temple permet aussi de déposer « au sens figuré » nos soucis quotidiens..bonne soirée

          • voilà qui est clair dans mon esprit à présent. y’a pas plus de cing jours j’en parlais avec un ami. celui ci trouvait anormal qu’on rendre des monographies qu’on achetait. Il faut donc comprendre qu’on ne les achète pas mais on les loue pour l’étude. ok.

    • Bonsoir,
      Et le fric? Il me semble que dans d’autres lieu qui ne sont pas dis sectaire mais que tout le monde si il le souhaite peut fréquenter et en suivre un enseignement, il est demandé à chaque fin de messe, une petite offrande voir parfois plusieurs. Mais il a été prouvé aussi par certaines études que de ne pas définir de tarifs et de laisser les personnes décider de leurs offrandes rapporté largement plus que de fixer un prix. Les églises, cathédrales, Rome, Lourdes et j’en passe pour ne parler que de cette religion. Donateurs ? Oui mais pas tout. Embrigadement ? Si on va en ce sens là, je pense que toute personne ou toute idéologie est sectaire, à partir du moment ou l’on ne souhaite pas s’ouvrir à la différence car elle nous fait peur, on peut la nommer comment? En église aussi il m’a été demandé d’acheter certaines revus, de payer pour certaines prestations et je devais aussi apprendre par cœur certaines fiches de catéchumène par chœur oui car on me posais des questions. Des adhérents religieux nous n’en obtiendrons aussi que de louanges comme tout secteurs, c’est aussi organisé pour cela car ce sont des organisations et en ce qui concerne le sens de la communication je peux en dire de même, en fait je pense que votre discours peut être renvoyer à beaucoup de thème selon nos aspirations intérieures. Je ne fais pas partie de cette organisation mais mon grand-père en a fais parti de son vivant et il est décédé Rosicrucien, je n’ai jamais connu plus brave que cet homme, il aimais aider les autres gratuitement et aimé son prochain tout simplement, il ne jugeais pas, il était très calme et très respectueux de l’autre et je suis fière de lui. Il n’a jamais essayé de m’embrigader sur 7 enfants et 24 petits enfants il n’y en a eu que 3 qui ont suivi son parcours, par contre de l’aide et de l’amour il en a donné. J’aimerais que ce genre de petites guerre cesse et que l’on puisse laisser le libre arbitre de chacun en paix.

      Cordialement,

  15. Je me doutais bien que quelqu’un partirait dans cette direction.
    Juste une chose Herodote, par rapport a l’argent. Si tu vas sur le site de l’AMORC et que tu regardes le prix de la cotisation, il est de 200 euros par an. Et bien sans rien trahir de confidentiel, sache que je paye bien plus pour ma cotisation au GODF (bien plus !).

    Je ne dis pas que tu as tort, ou que tu as raison, je n’en sais rien, je ne connais quasiment rien de l’AMORC. Mais le discours que tu donnes ici, expliquant que les adherents aux sectes n’en donnent que des louanges, est celui que l’on m’a servi plusieurs fois lorsque j’ai voulu expliquer a des bornés que la maconnerie n’etait pas une secte.

  16. Surtout que franchement, Herodote, si on regarde les biens du GODF, je ne suis pas sur qu’on ait a rougir de l’AMORC…
    Il suffit qu’un temoignage (dont on ne sait rien de la veracite) vienne appuyer qu’il s’agit d’une secte pour que ceux de tous les autres, non seulement soient redefinis comme obligatoirement faux, mais que les personnes soient en plus identifies comme membres d’une secte leur soufflant dans leur sommeil de venir raconter n’importe quoi sur les blogs sous peine de se voir, eux et leur famille, decoupes en morceaux…
    Cela me laisse songeur.

    Je crois surtout que l’AMORC etant un ordre esoterique et mystique, a l’oppose de tes convictions personnelles, il soit difficile pour toi d’en parler sans chercher a le diaboliser 🙂

  17. Guizmo : Nos ne payons pas autant que toi. Ceci n’a rien de confidentiel mais cela permet de comparer :
    Avec moins de deux fois la cotisation à l’Amorc les frères de ma Loge paient :
    -la location de notre temple, tout compris (éclairage, chauffage, climatisation, possiblité de cuisine, tout ceci recemment refait à neuf)
    -ce que nous devons reverser à l’Obédience et qui n’est pas mince. On râle tant qu’on peut contre la Rue Cadet, mais on a de bonnes raisons
    -les agapes, sorties familiales,, banquet d’ordre-
    -les décors suvants les grades et pour tout le monde
    – et il nous reste encore, en calculant très justement, de quoi aider des frères en difficulté dans leur vie profane.
    -des dons comme celui que nous venons de faire, anonymement, pour une catégorie de familles dans le viseur des autorités, permettant de ne pas laisser des enfants en plein hiver sans toît.

    Quand, mon cher Guizmo, tu réponds aux gens qui doutent que la Maçonnerie soit une secte tu es obligé, de par ta qualité de Maçon de dire la vérité. Quand on cherche le renom ou le gain, on ment « pour la cause ». Ainsi, quand tu dis que les Maçons peuvent quitter l’Ordre quand ils le veulent sans contre-partie désagréable, tu dis vrai. Eux mentent (Je ne parle pas spécialement de l’Amorc). Quand tu dis que dès ton initiation on ne te demandera plus rien que les cotisations annuelles, démocratiquement calculées (au niveau de ce qui reste à la Loge), sans achat forcé, sans supplément survenant à l’improviste, tu dis la vérité. Eux mentent « pour la cause ». Quand tu dis que ne subis aucune torsion de ta liberté de penser ou d’agir en Loge ou dans la vie courante, tu dis vrai. Eux mentent, pour « la cause »..
    Je ne sais pas plus que toi si l’Amorc rentre dans cette catégorie de menteurs « pour la cause », mais il semblerait que oui sur les deux points qu’a soulignés cette dame et que j’ai repris dans mon billet précédent.

  18. Moins de deux fois la cotisation de l’AMORC, cela fait, disons 95 euros.
    Vous payez 95 euros par an ? vraiment ?? La, j’ai vraiment du mal a y croire.

  19. L’AMORC suscite toujours autant de polémiques dans la FM et je le regrette profondément.

    Aussi, et comme Hérodotule le conseille, c’est en ma qualité de Rosicrucien, et ami de nombreux Francs Maçons, que j’aimerais aussi apporter ma pierre à ce forum, non pour lapider, mais pour tenter de construire un Temple de fraternité, de vérité et de tolérance.

    S’agissant de la cotisation au sein de l’AMORC, celle-ci est actuellement de 258.00€ par an, laquelle tombe à 148.00€ lorsque deux membres souhaitent « s’associer » pour recevoir les livrets des enseignements. Les moins de 25 ans bénéficient d’une cotisation réduite de 50%, et certains pays en difficultés, sont aussi inclus dans cette solidarité qui en abaisse encore le montant.

    Tout cela est sur le site « www.rose-croix.org », à la page « devenir membre », je vous invite à lire cette page, si vous le souhaitez.

    En interne, nombre de rosicruciens bénéficient également d’une solidarité fraternelle, laquelle leur permet de rester membre de l’Ordre alors qu’ils traversent des situations difficiles ( chômage, difficultés financières…), tout en étant exempté partiellement ou totalement de cotisation, et cela dans la plus grande confidentialité. J’ai moi même bénéficié de cette solidarité dans une période difficile et ce soutien fraternel m’a été d’un grand réconfort : la Fraternité n’est pas un vain mot au sein de l’Ordre.

    Lors de l’affiliation , un membre reçoit 4 livrets par mois, appelés « monographies », ainsi que la revue « Rose-Croix » 4 fois par an. Bien entendu cela représente un coût, que ce soit pour l’impression, l’envoi etc., lequel est inclus dans la cotisation. A ma connaissance, la FM n’envoie pas ce type de livret d’enseignements à ses membres, (cela n’est évidemment pas une critique)

    Si un membre décide de fréquenter une Loge, (ce qui n’est en aucun cas imposé) une cotisation destinée à entretenir les bâtiments d’environ 10 € par mois sera à verser à la Loge fréquentée, les jeunes de moins de 25 ans en sont exemptés.

    S’agissant du financement de son adhésion, et de son éventuelle participation aux travaux d’une Loge, il faut être juste et exact : il n’est aucune autre obligation financière.

    Les monographies, qui développent les enseignements propre à l’Ordre, ne sont pas présentées comme un catéchisme à apprendre par coeur, comme j’ai pu le lire dans les lignes de ce forum, Au contraire, il est demandé à chaque Rosicrucien, d’être un « vivant point d’interrogation », (termes exacts employés dans les monographies), face aux enseignements eux mêmes. Autrement dit, si un membre est en désaccord avec un concept, il lui est demandé simplement d y réfléchir, mais en aucun cas de faire sienne une idée qui lui serait totalement étrangère. Parallèlement, les enseignements font l’objet d’un Forum d’échange en Loge, lequel permet de les discuter et de les débattre au sein de travaux particuliers en Temple. Pour ma part, il est justement intéressant de constater que, malgré le fait que tous les frères et soeurs reçoivent les mêmes monographies, l’approche en est personnelle et toujours différente. Cela donne d’excellents débats philosophiques.

    En raison de cela, je crois qu’on que l’on peut dire qu’il n’existe pas de catéchisme rosicrucien au sein de l’AMORC, car il appartient à chacun de forger sa propre philosophie, sa relation à l’autre et surtout le lien qu’il peut développer avec le Divin.
    La liberté est le fondement même à la fois de l’Ordre mais aussi de la philosophie spiritualiste qu’il prône. Les membres peuvent entrer, partir et même revenir… Ils sont totalement libres.

    Alors certes l’ AMORC reconnait l’existence d’une incommensurable intelligence ou énergie d’envergure universelle que l’on peut appeler Dieu si on le souhaite, sans pour autant être religieux ou reconnaître qu’un seul avatar fondateur de religion. L’AMORC n’est ni Chrétien, ni Musulman, ni Hindou, ni Bouddhiste, ou que sais-je encore. Mais il est profondément spiritualiste et permet à chacun de ses membres d’approfondir sa religion s’il en a une, ou de les découvrir s’il n’en a pas. Pour ma part, je pense que c’est un très bel exemple de laïcité.

    Pour terminer, nombre de Francs-Maçons sont aussi des Rosicruciens, et des Rosicruciens sont aussi des Francs-Maçons : chacun donnera la part belle à qui il voudra, et cela n’a pas d’importance. Je suis d »accord pour dire que la FM n’a pas à rougir de l’AMORC comme l’AMORC n’a pas à rougir de la Franc Maçonnerie. Il me semble vraiment qu’aucune obédience ne sort grandi de toutes ces joutes oratoires, dans lesquelles, les unes et les autres s’emploient à se diminuer mutuellement. Où sont nos idéaux de réconciliation universelle dans ce cas ?

    En revanche, je rougirai bien de ceux qui, par ignorance je l’espère sincèrement, sèment la discorde entre des organisations fraternelles, organisations dont le but n’est autre que l’élévation de conscience de l’humanité, la paix, et la fraternité entre tous les hommes… Les pires choses ont été écrites sur la Franc Maçonnerie. Est-ce à dire qu’il faille accorder crédit à tous les dires depuis Léo Taxil ? bien sûr que non… Pourquoi en serait-il autrement pour l’AMORC ?

    Avec mon profond sentiment fraternel et spirituel,

    « […] Si, dans les temps anciens, les maçons étaient obligés, en tous les pays, de suivre la religion de ce pays ou de cette nation, on juge plus commode de nos jours de ne les obliger qu’envers la religion sur laquelle tous les hommes se mettent d’accord, laissant à chacun la liberté de ses opinions personnelles. Cette religion consiste à être hommes de bien et sincères, hommes d’honneur et de probité, quelles que soient les dénominations ou les croyances qui puissent les distinguer. » — Extrait du 1er article de la constitution d’Anderson.

  20. Humanitas : merci de votre contribution qui est une longue apologie de l’AMORC, comme on pouvait s’y attendre.
    Une remarque seulement, sur un point sur lequel nous sommes très sensibles au GODF : La Laïcité.
    Le fait que, selon vous, les Rose-croix seraient un bon exemple de laïcité.

    Non, trois fois non !

    Vous confondez, comme tous ceux qui ne pratiquent pas la Laïcité (et c’est votre droit), la confusion entre Laïcité et Tolérance..
    Or ce sont deux concepts très différents, qu’on peut résumer ainsi :

    – la Laîcité c’est tout simplement ne pas admettre que quiconque s’occupe de la vie privée d’autrui. Ainsi dans les deux seuls Etats laïques européens (Portugal et France) le Public ignore totalement le privé tant que celui-ci (quelqu’il soit) ne transgresse pas la loi de l’Etat.. Sans affirmation, ni négation. Le contenu de la sphère privée est tenu pour intimement inviolable sauf dérogation de son détenteur. Ainsi n’est-il pas possible (cas de Cassation) de voir un Président poser une question à une des parties en jugement : « Etes-vous franc-maçon ? » Ceci se fait, hélas, mais c’est illégal. Ce serait le cas pour la même question « Etes-vous Rosicrucien ? ». C’est donc une absolue neutralité qui renvoie les options philosophiques, religieuses, ou intellectuelles, dos à dos les unes les autres, en les ignorant.

    -la Tolérance est tout autre chose : Anderson lui-même s’y prend très prudemment. Si je suis tolérant avec vous ou avec un Bouddhiste, je ne m’empêche pas de penser qu’il y une vérité dont je suis l’adepte ou du moins le tangent. Je connais vos options religieuses, philosophiques ou spirituelles, différentes des miennes. Je suis tolérant, donc je l’admets et mets même à votre disposition tout ce qu’il faut pour que vous soyez à l’aise pour pratiquer votre culte ou développer vos idées. Là où les chemins se séparent irrémédiablement, c’est au vu de l’Egalité qui est partie intégrante de notre devise. Car il y a toujours une volonté de tenir (et c’est légitime) à votre idée. Si toutes se valaient, vous passeriez de l’une à l’autre sans encombre, mais ce ne serait plus qu’un simulacre de conviction. Donc vous tenez à votre conception du monde. Du même fait vous estimez qu’il est regrettable qu’un autre puisse penser autrement. Vous respectez son droit, bien sûr mais avec la condescendance de qui sait sur qui ne sait pas . De là à un prosélytisme larvé il n’y a qu’un pas vite franchi. Cette condescendance, sans mépris je veux bien, mais avec des regrets, si c’est un ami qui pense » mal », regrets qu’on n’exprimera pas le plus souvent, est frappée du sceau de l’Inégalité que vous pratiquerez en vous en défendant.

    C’est pourquoi, tout en vous reconnaissant le droit absolu d’exprimer vos idées sur ce blog, je « tique » quelque peu sur votre tolérance assimilée à la Laïcité, qui est au GODF à ce point partie intégrante de notre règle, que nous avons ajouté récemment, au sein de l’Article Ier : « Elle (l’Obédience) attache une grande importance à la Laïcité ».

    Sur le Forum de ma Loge, j’avais ouvert les débats il y a plusieurs années sur le sujet : « La Tolérance n’est pas la Laïcité ». Ce sujet a connu un vif succès alors.

    Amicalement.

  21. « Donc vous tenez à votre conception du monde. Du même fait vous estimez qu’il est regrettable qu’un autre puisse penser autrement. Vous respectez son droit, bien sûr mais avec la condescendance de qui sait sur qui ne sait pas . »

    Ca, c’est vrai dans les deux sens, non ? Parce que quand je lis ce fil, je vois surtout que les défenseurs de l’AMORC exposent leurs visions de l’ordre, alors que les opposants considèrent, avec condescendance et un respect dans la forme, qu’ils se trompent, qu’ils nous trompent, et qu’il est dommage qu’ils ne puissent penser autrement.

    Par exemple, j’ai remarque depuis le temps que je m’interesse a la maconnerie que si les macons se proclament sans cesse les defenseurs de la laicite, ils sont generalement tres mauvais en matiere de tolerance.
    Qu’est-ce qui est le plus important au fond ? Je vis dans un pays non laïque, et je ne suis pas malheureux… par contre l’intolérance de celui qui traite d’imbécile celui qui pense différemment m’insupporte.

    • +1 MTCF 🙂
      J’ai toujours du mal avec la notion de laïcité, et d’expression des religions dans le domaine public … (dont la tolérance de leur expression visible, sachant que dans bon nombre de cas, je ne vois pas en quoi elle me nuit …) : où commence-t-elle, où s’arrête-t-elle, etc … mais c’est un autre sujet.

  22. pour apporter ma pierre, je trouve certains fréres bien vindicatifs et agressifs…j’ai ete membre de l’amorc pendant plus de 15 ans avec mon epoux, et je confirme ce qu’a ecrit Humanitas, c’est ce que j’ai vecu au sein de l’amorc..je connais des freres qui sont rosicruciens et des rosicruciens franc maçons
    je suis aussi en franc maçonnerie, et il n’y a rien d’antagoniste entre les 2 « societes »…sinon on reste au niveau la mienne est plus grosse que la tienne..enorme probleme d’ego a mon avis pour ces personnes
    il semble qu’il y ait un courant de hargne, de haine envers l’amorc, de la part de certaines personnes ici, deja pour parler de quelquechose ou du vecu dans une organisation il faut l’avoir vecu justement, a moins que ces freres vindicatifs ne soient d’anciens membres , ancien rosicrucien ? alors j’ecouterais ler point de vue car il exprimerait leur vecu, mais la il s’agit  » de bruit de couloir, ou d’articles sur le net, et peut on prendre tout pour argent compatant, quand on voit certains articles de journaux comme les franc- maçons et le pouvoir, les franc maçons dirigent le monde..chers freres et soeurs,pensez vous que c’est la verité? alors pourquoi choisir la maçonnerie ?) comme ce que l’on peut entendre sur la franc maçonnerie ( secte, organisme politique, gouvernement caché..si j’avais ecouté tout cela, je ne serais jamais rentree dans une loge rosicrucienne)
    il ya aussi des tas de temoignages si on cherche des poux, d’anciens franc maçons qui disent des horreurs sur la franc maçonnerie, leur temoignages vaut il autant ?
    donc ce n’est pas une secte, je confirme, on en sort comme on veut, je confirme, puisque j’ai du a regret arreter ma filiation a l’amorc suite a quelques problemes materiels qui n’ont rien a voir avec l’amorc en soi (je compte d’ailleurs bien me reinscrire un jour)

    mais le 1er devoir d’un franc maçon, ou que n’importe quel chercheur de lumiere n’est il pas : la plus grande tolerance, le non jugement ? cela me semble peut applique
    personnellement, je pense que lorsqu’on a rien a dire de constructif, il vaut mieux se taire ? ceci en toute fraternité

    vero59

  23. « …Humanitas : merci de votre contribution qui est une longue apologie de l’A.M.O.R.C., comme on pouvait s’y attendre… »

    C’est moi qui vous remercie de pouvoir exprimer mon opinion fraternelle sur ce forum en tant que Rosicrucien. Toutefois, vous employez le mot apologie, pour souligner une simple réponse aux questionnements de ce forum, un peu longue il est vrai, à laquelle vous ajoutez « comme on pouvait s’y attendre. »

    Vous même, présentez le G.O.D.F. comme une obédience sérieuse. Vous présentez des faits et citez votre parcours, votre vécu interne comme je l’ai fait également. Est-ce pour autant une apologie ? Je ne le crois pas.

    Pour la laïcité, et la tolérance à laquelle vous faites allusion, il semble effectivement qu’il soit nécessaire de ne pas confondre les deux, bien que sur un plan purement humain, elles soient probablement intimement liées. Il est une chose à laquelle je ne peux que difficilement souscrire, c’est de faire rimer « Tolérance » et « condescendance ». Pourquoi ne pourrait-on être tolérant, sans pour autant juger l’autre, qui de surcroît, peut être distingué de son opinion ?

    Comme vous le soulignez, en tant que Rosicrucien, mais en tant qu’individu avant tout, je possède ma représentation du monde et par là même, certaines convictions, lesquelles sont amenées à évoluer. Toute démarche philosophique n’enseigne-t-elle pas que l’homme est perfectible ? C’est le fondement même de la démarche maçonnique ou rosicrucienne. Partant de ce postulat, nous pouvons demeurer, il me semble en tous cas, un être de conviction, tout en partageant celle des autres, ces dernières étant amenées le plus naturellement du monde à nous faire évoluer et progresser vers « l’être universel » Cette universalité de l’être, peut être de nature divine comme la philosophie rosicrucienne le propose, ou peut être entendu comme la dimension la plus humaine, la plus fraternelle et la plus globale qu’un être humain soit capable de concevoir sur un plan strictement « naturel ».

    Aussi et selon ce que j’en comprends, il apparaît indispensable de se placer dans une position d’esprit empreinte d’ouverture, laquelle permet en quelque sorte, de mutualiser les expériences de vies de tout un chacun. Pour moi, c’est cela la tolérance, et je n’y vois point de mépris ni de condescendance. l’autre a tout à fait le droit de penser autrement, et il n’est pas dans l’erreur pour autant, à part si moi même, je considère détenir la vérité. Aussi, et c’est là où je vous rejoins Hérodotule, à partir du moment où vous êtes persuadé de détenir la seule voie valable, le seul chemin, la seule vérité, il est bien évident que le mépris y trouve racine en attendant que la condescendance se transmute en intolérance. Mais, et je suis sûr que vous en conviendrez, il n’est nullement nécessaire de dire que l’autre se trompe de voie, pour se conforter intellectuellement que nous avons choisi la bonne.

    Quant à la laïcité, je suis en accord avec elle, tant qu’elle permet à chacun de vivre sa foi, ses convictions, et d’exprimer ses opinions librement. En revanche, je suis beaucoup plus réservé lorsqu’elle sert de « bastions » pour des idéologues qui pour le coup, veulent décider de ce qui est bon pour les autres. Je ne dis pas évidemment que c’est le cas du GODF.

    Pour conclure, je m’ennuierai dans une société aseptisée de toute convictions personnelles ; il m’apparaît très incertain qu’une société idéale, puisse empêcher un Rosicrucien et un Franc-Maçon de converser ensemble simplement parce qu’ils pourraient avoir des points de vue différents. ce n’est pas comme cela que je conçois la fraternité humaine dans ce qu’elle a de plus noble, et pour le Rosicrucien que je suis, de plus divine.

    Fraternellement,

    • Humanitas : Vous comprendrez que je puis partager votre désir d’entente et de fraternité entre les Etres Humains, sans partager vos convictions ni philosophiques ni religieuses. Je me moque parfois, parmi mes Frères Maçons du GODF, de tournures qui me semblent archïques ou au moins dépassées. Je fais en sorte de ne pas pratiquer les mêmes plaisanteries en ce qui concerne les autres familles de pensée.

      La tolérance c’est quoi? C’est penser que j’ai raison (parce qu’autrement je penserai de façon différente) et de considérer que celui qui pense à l’opposé de moi a le droit de le faire, mais qu’il est regrettable qu’il soit dans l’erreur. S’il est dans l’erreur, je le déplore. S’il y persiste, je suis tenté de lui démonter son erreur (je prends un exemple dans l’absolu) et de l’amener à modifier son approche du sujet en question. Si je ne le fais pas, je suis tolérant certes, mais non sans regret de le voir se tenir éloigné de cette certitude que j’ai (à tort peut-être, mais qui ne serait pas ma certitude si je la considérais pas comme telle, intimement).. C’est la tolérance, face à la laïcité qui ne prend en compte rien de ce qui est personnel comme votre conviction ou la mienne. Qui laisse à chacun sa liberté entière de règler ses comptes avec soi-même, même si les échanges ont eu lieu (et ils ne sont nullement obligatoires). Cette Laïcité -là ne vire jamais à l’intolérance, au contraire. Elle en limite, par construction, les risques. Alors que le risque de la Tolérance, c’est celui du Torquemada de Hugo, qui voyant un jeune couple pur et sans tache, se dépêche de l’envoyer au bucher de crainte qu’il n’attende trop longtemps avant de perdre sa pureté et son innocence. Hugo nous a fait un Torquemada qui se voulait « tolérant », pour une fois, mais qui est arrivé aux mêmes fins que les intolérants de la pire espèce.

      C’est pour ceci que je suis fort méfiant quand certains prônent une « nouvelle laïcité » . l’ancienne, respectée de toutes parts me parait tout à fait suffisante, en y ajoutant seulement des éléments qui doivent leur apparition aux temps que nous vivons.

      Je suis satisfait d’avoir conversé avec vous. Ceci me change des brocards que j’essuie à longueur de journée ici ou ailleurs, parce que je dis les choses que je pense, comme je les pense.
      Elévé dans la foi catholique, il se peut qu’il m’en reste quelques séquelles. Quel est celui d’entre nous qui ne traine pas dans ses guenilles quelques balayures du passé ? Je m’efforce, sans doute est-il trop tard, de m’en débarrasser et la Maçonnerie m’a aidé en celà. Je me méfie de pavés de vérités révélées. Auxquels je ne puis, selon mon humeur, que souscrire ou m’en aller loin d’elles. Chaque individu à sa tête physiologique pour penser. Son esprit diront d’autres qui ont leurs raisons pour celà, qui valent les miennes. Mon expérience, si j’ose l’invoquer, m’a appris que nul n’est apte à convaincre quiconque. Nous venons de nous en administrer la preuve mutuellement. Une de plus dans mon grenier déjà saturé. Mais en revanche, celà nous a permis de réaffirmer notre foi en l’Etre Humain avec ses vices et dysfonctionnements, sans entamer , fût-ce d’un pouce, la voie de chacun de nous, que ce soit vous, que ce soit moi.

      Je pense que nous allons clôturer cette discussion (je hais le mot « débat », parce qu’il y a son radical : « battre »)? Ce sera pour moi l’occasion de vous remercier de votre grande courtoisie et de vous souhaiter sur la voie que vous avez élue, toutes les meilleures chances possibles.

  24. Humanitas écrit : « Lors de l’affiliation , un membre reçoit 4 livrets par mois, appelés « monographies », ainsi que la revue « Rose-Croix » 4 fois par an. … A ma connaissance, la FM n’envoie pas ce type de livret d’enseignements à ses membres,..

    Certaines obédiences procèdent de la même façon. Ainsi le Droit Humain publie-t-il une revue interne à destination de ses membres sans surcoût. Ceux qui le souhaitent peuvent également obtenir, contre quelques euros, une publication traitant de questions historiques supposées intéresser les membre du Droit Humain.

    Je connais l’AMORC et le contenu des monographies qu’il diffuse. Tout d’abord, je trouve que ces monographies sont plutôt bien faites : elles ont le mérite d’offrir un contenu accessible au plus grand nombre, et, il faut bien le dire, sont plutôt agréables à lire. Certains rosicruciens finissent par les trouver fades parce que manquant de substance… Il leur appartient pourtant d’approfondir par eux-même s’ils le souhaitent, ce ne sont pas les références qui manquent. A noter toutefois que ces monographies ont fait l’objet d’une refonte par le GM actuel de la juridiction francophone de l’AMORC, refonte particulièrement critiquée car supprimant un certain nombre d’éléments voulus par HSL (comme sa confession, par exemple et entre autre). (d’ailleurs, je n’ai jamais réussi à obtenir la réponse claire et précise, mais je pose une question à Humanitas : les monographies de la juridiction francophone sont-elles les mêmes que celles offertes aux Fraters et Sorores des juridictions anglophones ? Il s’agit d’une question sans malice.)

    Je puis tout à fait confirmer que l’AMORC est un mouvement paisible, que l’on rejoint relativement facilement, mais que l’on quitte tout aussi facilement. Les exigences pécuniaires ne sont pas très élevées, même si davantage de transparence financière serait la bienvenue… même si, on le sait bien, l’analyse du bilan et du CR d’une organisation à caractère initiatique n’est pas la priorité des membres de ladite organisation.

    Cependant, il y a plusieurs choses qui me gêne dans le cheminement proposé par l’AMORC. J’espère qu’Humanitas continue de lire ce fil, car je serais heureux de lire ses réponses.

    S’il est opportun d’encourager les Fraters et les Sorores à la méditation et à ce que j’appelle, avec mes mots, la visualisation constructrice, je n’apprécie guère que l’on conseille de faire visualiser à l’adepte la présence du GM et de l’Imperator dans le sanctum céleste. J’abhore le culte de la personne, et quand bien même l’AMORC invite explicitement ses membres à laisser sur le bord du chemin les éléments qu’ils n’apprécient pas, il n’en reste qu’un culte personnel est tout de même proposé.

    Le deuxième élément qui me pose problème s’agissant de l’AMORC, c’est la victimisation. Sur le site internet, on y lit une mise en garde contre le GO et le DH, par exemple. Vous espérez, certes, que les actes que vous regrettez ne soient que le fait d’une poignée de membres du GO ou du DH… Il n’empêche que le lecteur malhabile étendra de toutefaçon votre mise en garde à ces deux organisations au sens large. Première règle en communication : quand on a rien à se reprocher, on ne se plaint pas publiquement d’avoir été mis au pilori par une poignée de personnes, et SURTOUT on ne cite jamais les organisations auxquelles appartiennent ces personnes.

    Dernier point à regretter, la publication de « Sectes sur Ordonnance », qui m’a désolé. En aucun cas l’AMORC n’y est défendu, et cet ouvrage est à contre emploi. Si l’AMORC n’a rien à se reprocher, il faut apprendre à combattre et lutter en silence. Pourtant, « Sectes sur Ordonnance » n’est qu’un catalogue de certificats de bonne conduite, de mise au pilori de tel ou tel adversaire, en en profitant d’ailleurs pour outer maçonniquement parlant lesdites personnes. Outre la victimisation, on y trouve de beaux exemples de paranoïa :

    Par exemple : « Incidemment, j’ai appris que certaines Loges du G.O.F. faisaient cause commune avec les A.D.F.I., associa- tions anti-sectes quelque peu intégristes à l’encontre des minorités spirituelles, allant même jusqu’à poser dans leurs locaux des affiches encourageant la délation contre toute personne censée appartenir à une secte, affiches rappelant par leur graphisme celles que l’on utilisa durant l’Occupation pour inciter la population française à dénoncer les Juifs et les Francs-Maçons. »

    ou « À ce jour, je n’ai plus de doute sur la volonté de cer- tains Francs-Maçons du G.O.F. de nuire à l’A.M.O.R.C., non seulement pour les raisons idéologiques que j’ai mentionnées plus haut, mais également pour tenter de s’approprier le patronyme «Rose-Croix» et tout ce qui s’y rattache en termes de symbolisme traditionnel. »

    S’agit-il d’erreurs de communication ou de la pensée véritable de l’auteur ? ça, je n’en sais rien. Mais là aussi, si Humanitas est à même de nous faire part de son point de vue, je serais très heureux de le lire.

    Enfin, pour terminer sur une note positive, l’AMORC est très disponible, facilement joignable, et les efforts que cette organisation mène pour vivre avec son temps (monographie sur le net, par exemple), sont louables…

    Au final, je déplore juste 3 choses : le manque de transparence (nulle part n’est indiqué la façon dont sont recrutés les cadres de l’AMORC, nulle part n’est accessible, de façon claire et intelligible, les éléments financiers de l’AMORC, etc), deux ou trois petites choses dans les mono qui incitent plus ou moins à vouer une forme de ‘culte’ à ses dirigeants nommés ad vitam, et surtout la victimisation et parfois la paranoïa dans laquelle l’AMORC s’embourbe.

    Dernière remarque : ceux qui souhaitent savoir ce qu’il y a dans les monog peuvent lire, avec profit, le très intéressant Messages d’une initiée de la Rose-croix par Jeanne Guesdon, et « Les Roses Croix lèvent le secret » par le Conseil Suprême de l’Ordre, qui contient des extraits de monographie du 1er au 12ème degré, des entretiens de loge, et des travaux de l’URCI.

    Avec mes meilleurs vœux de Paix Profonde,

    Jérôme

  25. Cher Jérôme,

    Venant de prendre connaissance de votre commentaire, je n’aurais pas la prétention de répondre à toutes vos interrogations. Toutefois, il en certaines pour lesquelles une réponse peut être apportée et pour les autres une réflexion en m’appuyant sur ma propre expérience au sein de l’ AMORC.

    Je confirme que les monographies sont les mêmes dans toutes les juridictions, au niveau mondial. Chaque rosicrucien bénéficie du même enseignement, lequel a effectivement été révisé comme vous l’indiquez.

    On lit parfois qu’il y a eu atteinte aux enseignements, et cela est vécu comme une sorte de sacrilège. Je peux le comprendre, si on ignore effectivement que cela a déjà eu lieu, même sous H.S LEWIS, lequel considérait cela comme utile et nécessaire pour que l’Ordre de la Rose-Croix soit toujours de son temps. Par ailleurs, les monographies actuelles, de l’aveu même de rosicruciens qui ont connu les « anciennes », ( déjà fruit de plusieurs révisions) et les nouvelles, disent que celles-ci sont très pédagogiques, et permettent une meilleure compréhension.

    En réalité, le fond traditionnel ne change en rien, la forme quant à elle est adaptée, les connaissances scientifiques actualisées, et les travaux de l’Université Rose-Croix Internationale, que vous évoquez y sont également intégrés.Par ailleurs, les travaux des membres et des Grandes Loges au niveau mondial, participent également à enrichir la Tradition rosicrucienne, qui évolue, comme le prône sa philosophie.

    S’agissant de la transparence financière, le commissaire aux comptes et l’expert comptable ne sont pas rosicruciens, et ceci est une volonté de la Grande Loge. Le rapport de ces derniers est communiqué lors d’une assemblée annuelle aux différents délégués régionaux de l’ A.M.O.R.C., lesquels ont toute latitude pour poser des questions. En tant que membre, il est aussi possible de les consulter sur simple demande.

    Une visualisation régulière du Grand Maître dans le Sanctum Céleste, relevait seulement d’une pratique mensuelle à l’époque. « relevait », car elle ne se pratique plus depuis de nombreuses années.De plus, celle-ci consistait simplement à adresser des pensées positives, afin d’aider le G.M. à assumer sa fonction, dans la droiture et les responsabilités qui incombent à ce titre. Je rajouterai que c’était là une expérience mensuelle, personnelle puisque faite chez soi, et que personne ne venait vérifier au dessus de votre épaule pour voir si elle était faite ou non. De surcroît, cela ne se pratiquait pas en Loge, c’est à dire en groupe où sous la gouverne d’une autre personne. D’ailleurs, Il n’ y a aucune expérience de ce type dans les Loges.

    Ne s’agit-il pas là d’une technique un peu mince pour entretenir un éventuel culte de la personnalité ? Quant à la nomination de la hiérarchie au sein de l’AMORC, ceci n’est pas secret, elle se fait par un vote du Conseil Suprême mondial des GM, et c’est un mandat de 5 ans renouvelable.

    S’agissant de la victimisation que vous évoquez, je ne puis engager la parole du G.M à sa place dans ses écrits, en revanche, je vous invite à lui écrire, il sera heureux de partager son opinion avec vous.

    Pour autant, j’ai traversé cette période de sectarisation outrancière, heureusement passée, avec un grand sentiment d’injustice, n’appréciant guère en tant que Rosicrucien, d’être placardé comme un danger pour mon entourage. Franchement, j’ai lu les pires insanités et « débilités », à défaut d’un mot plus approprié sur l’AMORC.

    Toutefois, si je pouvais m’en défendre car vivant l’Ordre de l’intérieur et dans la réalité de ce qu’il est, je comprends que l’opinion publique se soit laissée entraînée négativement par tout ce qui était écrit, et bien alimenté par les médias.

    Le livre que vous évoquez a été publié (et ne l’est plus maintenant) au plus fort de cette mascarade. Jérôme, fallait-il accepter d’être sali de la sorte ? Etait-ce condamnable de se défendre, d’opposer des arguments aux mensonges franchement éhontés qui circulaient, et de présenter les différentes attestations positives de personnalités apportant leur soutien à l’AMORC ? Ne feriez-vous de même, même personnellement, si était entrepris à votre encontre, des propos mensongers ? D’ailleurs, il n’a fait l’objet d’aucune attaque, ni procès de la part des personnes citées et des propos tenus.

    Comment, après toute cette désinformation qui a duré des années, faire comprendre au public que l’AMORC est une organisation sérieuse ne présentant aucun risque sectaire, sans montrer ne serait-ce que l’attestation du Ministère de l’Intérieur qui l’établit noir sur blanc ?

    Il est un fait que de nombreux membres de la commission en charge du phénomène sectaire, étaient et sont FM (GODF et DH), et n’avaient certainement pas besoin du GM de l’ AMORC pour se faire connaître en tant que tels, puisque notoirement connus. Probablement une poignée d’idéologues, qui regrette très probablement que l’AMORC respecte sa devise  » la plus large tolérance dans la plus stricte indépendance ».

    Mais, au risque de me répéter, cette poignée d’individus se réclamant de la FM, ne jette en rien l’opprobre sur les Francs-Maçons eux-mêmes ou sur leurs obédiences.

    Heureux d’avoir pu partager ces quelques lignes avec vous,

    fraternellement,

    Humanitas

  26. Que c’est vain cette gueguerre entre AMORC et GODF!

  27. Bjr,

    enfin une discussion intéressante,néanmoins une question.-Faut-il avoir fais des études scolaires ?je fais référence à la Philosophie R.C
    -Qu’appelle t-on par initiatiques et traditionnels ?
    -Est-ce-que devenir R.C revient cher ? hormis les mono…& si « adhésion à un temple » ?
    Est-il faut ou vrai de dire :avant de t’engager,que peux-tu  » leurs  » apportés ?
    Merci de vos réponses
    Bien à vs

  28. fallait lire : Est-il faut ou vrai = Est t’il faux ou vrai (pardon)

  29. Il me semble que la vidéo avec Serge Toussaint parle plus du comportement du membre que de la structure même de l’AMORC. 2 maître-mots: humanisme et spiritualisme. Sont-ils pour autant compatibles? L’homme au centre des préoccupations, voilà qui est plutôt sympathique, mais pour ce qui est du spiritualisme, est ce que ce n’est pas soumettre l’homme à une quelconque transcendance, l’inciter à « obéir » plutôt qu’à réfléchir? On peut concevoir le divin comme une « énergie », mais faut-il pour autant obéir à cette énergie, et sur quels critères? J’ai parcouru le manifeste « positio » et je n’y ai rien vu de quoi choquer, mais comme je le dit, je l’ai parcouru et il y a peut-être des choses qui m’ont échappé.

    • Merci Dede59,

      Ce n’est pas la réponse que j’attendais,mais avant d’aller plus loin je vais me visionner cette vidéo
      Je crois en tout cas à une chose : c’est d’être près ,& ne pas s’inscrire sur un coup de tête
      J’attend de lire ce livre : les R.C lèvent le secret, m’apportera t’il les réponses ??
      D’autre par,les R.C parlent du Grand Architecte de l’Univers,mais pas de son fils ou dans d’autres termes !
      Enfin bref trop de questions ds ma petite tête
      Bien à vs Dede59

  30. Bonjour Tyty. Je crois qu’il y a confusion et mon commentaire avait une portée générale, auquel personne n’a encore répondu (mais ça viendra peut-être). Je peux reformuler ma question: en quoi peut-on être à la fois humaniste et spiritualiste, alors que dans un cas, on tient à la liberté de l’homme alors que dans l’autre, on est amené à obéir à une quelconque transcendance? Cela inclut aussi le terme de grand architecte de l’univers. Doit on obéir au grand architecte de l’univers et en même temps militer pour des valeurs humaines (dont la liberté,la dignité de l’homme, ce que ne permettent pas l’obéissance à …) J’ai l’impression que vous voulez être membre de cette organisation et là, je ne peux pas vous aider.

  31. Etant à la fois franc-maçon et rosicrucien, je ne peux que constater que si la démarche est effectivement similaire et que malgré les différences du travail symbolique les messages restent communs, dans la vie sociale des deux écoles j’ai malheureusement toujours observé une grande différence : en franc-maçonnerie je constate un dénigrement constant de tout ce qui est prêché en dehors de la franc-maçonnerie, et non seulement concernant l’AMORC ; de l’autre coté, à l’AMORC non seulement je n’ai jamais entendu une soeur ou un frère jeter des pierres sur des franc-maçons, mais ces derniers ne sont pratiquement jamais évoqués dans les conversations amicales entre rosicruciens. Deux façons différentes d’aborder la spiritualité et ses valeurs !

    • Vous voulez dire qu’il y a d’un côté les vilains maçons qui ne font que dénigrer ceux qui ne le sont pas et de l’autre côté les gentils rosicruciens qui ne dénigrent jamais personne? Est ce que vous n’avez pas tendance à grossir le trait? Tenez, puisque vous intervenez, vous pouvez peut être répondre à mes questions? Je me cite: « pour ce qui est du spiritualisme, est ce que ce n’est pas soumettre l’homme à une quelconque transcendance, l’inciter à « obéir » plutôt qu’à réfléchir? On peut concevoir le divin comme une « énergie », mais faut-il pour autant obéir à cette énergie, et sur quels critères?  » et « en quoi peut-on être à la fois humaniste et spiritualiste, alors que dans un cas, on tient à la liberté de l’homme alors que dans l’autre, on est amené à obéir à une quelconque transcendance? » Comment concilier l’un et l’autre et surtout comment concilier la démarche maçonnique et la démarche rosicrucienne? Même si elles sont similaires, est ce que ça n’est pas courir 2 lièvres à la fois?

    • Je suis athée et me considère profondément humaniste ET spiritualiste… Après, je n’ai pas comme définition de la spiritualité le fait d’avoir à « obéir » à quoi (qui ?) que ce soit… Je ne sais pas d’où sort ce raccourci… D’une assimilation de la spiritualité à la religion, peut-être ?

    • Mais d’où sort cette idée que chez les Rose-Croix on doit obéir à quoi que ce soit ? Le premier principe rosicrucien, celui vous est suggéré et non pas enseigné des le début de votre affiliation est de demeurer un vivant point d’interrogation. Vous citez des démarches très intellectuelles qui n’ont pas de place dans une recherche spiritualiste, comme se demander si on doit obéir à une énergie et en lister les critères. Seule compte l’expérience de la communion universelle, qu’on retrouve déclinée en diverses formes et saisissable avec différentes techniques meditatives chez quelques vrais groupes maçonniques, chez les Rose-Croix, chez les Martinistes, à la société Théosophique, etc etc…
      Quant aux vilain maçons et aux gentils rosicruciens, je ne fais que relater mon expérience, hélas, recourante.

  32. Dans la spiritualité comme dans la religion, on se réfère bien à un principe divin et transcendant, non? Selon cette optique, c’est ce principe qui est à l’origine de tout ce qui est, et auquel nous devons notre existence si je ne m’abuse. Ce principe divin, cette transcendance, se manifeste ou se révèle à l’un ou à l’autre, qui en tire « quelque chose » et qui tâche de retransmettre au plus grand nombre ce qu’il a retenu. Or, le danger, c’est de présenter cette chose comme la vérité absolue à laquelle il faut se conformer. Si l’individu est seul, ça ne concerne que lui, mais si cette « vérité » est le fait d’un groupe plus ou moins important, ce groupe n’aura de cesse de proclamer à la face du monde sa « vérité révélée » par tous les moyens possibles, et demandera d' »obéir aux commandements », au nom de « la vérité », pour le « bien », les récalcitrants ou ceux qui doutent étant qualifiés de ce fait de « serviteurs du mal ». Beaucoup se disent spiritualistes, et disent croire en un principe divin et transcendant, mais est ce que le danger n’est justement pas de présenter cette « spiritualité », cette croyance, voire cette « révélation » comme « la vérité » et de tenir ceux qui ne partagent pas les points de vue qu’ils exposent pour des mécréants, des ignorants ou des imbéciles?

  33. Cher Rob, je ne m’en prends pas spécifiquement aux rosicruciens, comme vous semblez le croire. Rester comme vous dites « un vivant point d’interrogation », autrement dit, comme l’ont explicité mes amis rosicruciens, ne rien tenir pour définitivement acquis, c’est bien, c’est tout à votre honneur, (pour les membres de l’Amorc: svp, quand vous reprenez des termes de vos monographies, essayez de les expliquer avec des mots simples, employez des synonymes, mais ne les employez pas isolément, sinon, ça fait perroquet), mais la tentation est toujours là de prendre des « révélations » pour une vérité universelle et pire, tenter de l’imposer aux autres. Vous concevez bien un principe transcendant, non? Je vous cite: « dieu est l’intelligence universelle qui a conçu, manifesté et animé la création ». C’est ce que disent aussi les religions. Celles ci demandent alors à ceux qui croient que l’univers a été créé par Dieu de croire aux autres « révélations » et de leur obéir. Pourquoi les spiritualistes se gêneraient-ils pour faire la même chose? Je parle à la fois des individus et des groupes qui ont ce genre de démarche. Et si les « révélations » ne concernent que les individus, ceux-ci ne risquent-ils pas de jouer aux prophètes et aux visionnaires et d’encombrer leur siècle de leurs « vérités »?
    Pour vous rassurer, je trouve que les rosicruciens que j’ai pu rencontrer sont plutôt du genre « pères tranquilles », mais les autres, les exaltés, il existent. L’idéal, c’est bien, mais il y a aussi les comportements et au nom de la « spiritualité », on risque de glisser insensiblement vers le fanatisme. Puissiez-vous tous, franc-maçons comme rosicruciens, ne jamais tomber dans ces travers là.

    • Petit rectificatif: quand je dis « je vous cite », j’entends bien sûr ce qu’en dit Serge Toussaint dans son explication de l’ontologie Rose-Croix, et non vous, Rob. Le « vous » en question est donc général.

  34. Ah le vieux débat AMORC versus FM! Ol y a 25 ans c’était déjà ces mêmes arguments, ces jugements sans appel (il manquait alors fort heureusement pour diffuser urbi et orbi)
    Sans parti pris aucun, il y 25 ans j’étais DH et l’AMORC… J’ai quitté les deux, pas pour les mêmes raisons, ni dans les mêmes temps… Je suis revenu en maçonnerie, pas encore à l’AMORC. Et franchement, quitter l’un ou l’autre ou y revenir n’est pas plus difficile…Secte? Embrigadement? Coût excessif de la cotisation (ce dernier point n’a jamais été en faveur de la maçonnerie? Allons donc! Complémentarité : sans doute! Approches différentes? Sans aucun doute! L’AMORC berceau de fanatismes? Comme la maçonnerie, terreau d’intolérance…. Il y a partout des comportements individuels discutables et donc? Si la franc-maçonnerie fait les maçons, les maçons ne font pas la franc-maçonnerie! Il en esi de même des rosicruciens

  35. Bjr,

    a par une question,peu on répondu à mes interrogations (23/10/2013 • 4:32). Sniff

  36. je veux etre un rosicrusien aujourd huit

  37. je veux etre rosicrucien en amorc

  38. A djhonny et victoirkizito: je ne pense pas que le blog « De midi à minuit » puisse répondre à vos attentes car c’est plutôt un blog maçonnique et s’il s’est intéressé à l’Amorc, il n’en fait pas pour autant la promotion. Pourquoi ne pas adresser directement vos demande aux personnes concernées, à savoir les responsables eux-mêmes et visiter auparavant leur site pour vous faire une petite idée?

  39. je n’arrive pas a avoir de l’argent a l’amorc pourqw? je suis entre là pour avoir de l’argent pourtant je suis tou a la lettre………

    • et bien ! j’aimerais que Christian Bernard et Serge Toussaint viennent jeter un coup d’œil dans ce forum pour apprécier certaines perles !

      • Mais laissez-le parler! Ca m’intéresse, moi. Si j’avais connu la méthode, je ne me serais pas tant fatigué pour arriver là où je suis. Je veux devenir cadre supérieur. Comment on fait? Allez, Ivan, dites-nous tout, ne nous faites pas languir inutilement.

  40. Bonjour,

    Une très grande partie, si ce n’est l’intégralité, des monographies de l’AMORC (en anglais) sont téléchargeables si l’on cherche un peu à travers l’Internet. J’en ai lu de nombreuses par curiosité.
    Mon avis est que ces monographies, par certains aspects, laissent penser à une mouvance sectaire. J’en vois deux ; ils ont par ailleurs déjà étaient cités au cours de la présente discussion :
    – son financement ;
    – son enseignement.

    C’est au titre de son financement que l’AMORC c’est vu associé à une mouvance sectaire dans le cadre du rapport de la commission d’enquête « Situation financière, patrimoniale et fiscale des sectes […] » (http://www.assemblee-nationale.fr/dossiers/sectes/r1687p1.asp).

    Il est plus difficile aux institutions en charge de la vigilance vis-à-vis des mouvances sectaires d’en critiquer l’enseignement puisque celui-ci n’a pas vocation à être connu des non-membres.
    Je y vois un phénomène d’emprise psychologique articuler en deux pans.
    1) Tout d’abord, il est souvent affirmé que l’AMORC serait l’unique héritier de la seule vraie tradition.
    2) Ensuite, les membres sont valorisés en tant que tel. On leur attribue un rôle dans l’accomplissement du plan divin et c’est avec les outils de la Rose+Croix qu’ils doivent y travailler.
    Outres cela, il est des enseignements auxquels les membres sont tenus d’adhérer sinon quoi la poursuite sur cette voie initiatique ne peut être qu’absurde. J’entends par là qu’un athée matérialiste ne pourrait pas adhérer intellectuellement ne serait-ce qu’à la première monographie.

    Par ailleurs, il existe des groupes se revendiquant du rosicrusianisme désavouant les méthodes et les enseignements de l’AMORC. Je pense notamment au Cénacle de la Rose+Croix (http://www.crc-rose-croix.org) qui met à disposition gratuitement un enseignement rosicrucien.

    Tous cela n’est que mon avis basé sur la lecture partielle du corpus des monographie de l’AMORC. Je ne suis ni expert en la matière, ni partisan d’une autre école ésotérique et/ou initiatique.
    Libre aux sceptiques non-partisans d’étudier ces monographies et de construire leur avis.

    Au plaisir de lire vos réponse,
    Lambda

    • Rosicrucienne depuis très longtemps.. Je pense pouvoir affirmer qu il n y a point de secte puisque on peut y entrer et en ressortir…l argent des monographies sert à l imprimerie… Quoi de plus normal ?/et vous n êtes pas obligé de vous abonner…venez simplement suivre les enseignements au temple, écoutez…si vous avez assez de mémoire cela suffira , les monographies servent à avoir sur papier tout ce qui a été abordé. Loge frees Metz/

  41. Je suis rosicrucien AMORC depuis 25 ans et FM.·. depuis 10 ans loges bleues et HG du REAA.

    Dans les premières monographies (avant l’initiation), il est en permanence rappelé que ces monographies sont écrites par des femmes et hommes et qu’elles n’ont aucun caractère dogmatique. Un cumul de réflexions ayant traversé le temps et continuant à traverser le temps en augmentant le cumul. On peut effectivement oublier ce qu’on a lu pendant les deux premières années et par la suite, considérer ces textes comme dogmatiques. Mais ils ont seulement la couleur de la sincérité de celui qui écrit, ce qui en soi est positif.

    Si on s’en tient aux lectures, il n’y a aucune surprise quant aux dépenses. La cotisation annuelle est claire.
    Si on s’affilie à un organisme local (Pronaos, Chapitre ou Loge suivant le nombre d’adhérents) il y aura des frais pour faire tourner la boutique, entretenir le bâtiment, payer le chauffage etc.

    Concernant l’argent… Toute structure pyramidale condense l’argent. C’est vrai pour les Obédiences FM, pour les Hauts-Grades FM, pour les religions structurées comme le catholicisme et aussi pour des partis politiques qui condensent leur argents sur un candidat… Ce n’est donc pas étonnant en soi.
    Y a-t-il exagération à l’AMORC ? Je n’en sais rien et cela ne changera pas l’évolution alchimique qui se produit dans chaque soror ou frater R+C ni dans chaque soeur ou frère FM.·.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :