Moi, franc-maçon du Grand Orient de France

moi

Moi, franc-maçon du Grand Orient de France, je viens de lire le fameux manifeste (que vous pouvez lire ici) que José Gulino a fait parvenir à toutes les loges, dans le but de travailler sur les grands chantiers sociétaux de ce début de siècle. Moi, franc-maçon du Grand Orient de France, je suis partagé après la lecture de ce document de 20 pages, car si dans le principe, je suis à peu près en accord avec toutes les grandes idées qui sont évoquées, je trouve la formulation un peu pompeuse, un peu trop « Hollandesque », et je dirais, un peu prétentieuse. Il semblerait que nous, francs-maçons du Grand Orient de France, soyons un peu les derniers capables de sauver une République en déclin, et je ne suis pas sur d’avoir encore un costume de super héros à ma taille. Pour ce qui est du fond, je trouve encore une fois dommage cette façon d’exposer ce que les francs-maçons du Grand Orient de France pensent, surtout lorsque l’on quitte le monde des valeurs qui nous rassemblent, comme la laïcité, la liberté absolue de conscience, ou la fraternité, pour tomber dans des considérations purement politiques comme la répartition des richesses, la place des banques, qui selon moi, restent à l’appréciation de chacun. Moi, franc-maçon du Grand Orient de France, je n’ai d’ailleurs pas très bien compris la finalité de ce document, et ce sur quoi il est censé déboucher. Mais moi, franc-maçon du Grand Orient de France, je vais attendre que nous en parlions à la prochaine tenue, et que nous décidions de quelles questions nous allons traiter.

Moi, franc-maçon du Grand Orient de France, suis par ailleurs un peu triste de constater que des tenues inter obédiences régulières vont être organisées, tenues qui interdiront l’accès aux membres des obédiences ne faisant pas parties des 5 obédiences de la future confédération. C’est le premier pas vers une scission nette dans le paysage maçonnique français, et une interdiction de visiter les copains en somme. Personnellement, je prends beaucoup de plaisir à aller suivre les travaux de la GLDF, j’attends avec impatience de pouvoir aller voir d’autres obédiences comme la GLTSO, et je trouve complètement stupide de vouloir dresser un tel mur.

Moi, franc-maçon du Grand Orient de France, je vous souhaite une bonne journée.

Advertisements


Catégories :Actualités

Tags:, , ,

50 réponses

  1. Moi, franc-maçon du Grand Orient de France, je trouve au contraire assez courageux d’engager une réflexion sur la répartition des richesses et la place des organismes financiers internationaux dans nos démocraties. La fraternité ne fonctionne pas que parmi les frères et soeurs, elle doit s’appliquer à tous, sinon ce n’est plus vraiment maçonnique. Et si la FM se targue d’avoir une réflexion et un discours à faire entendre sur la société, il n’est que temps qu’elle se penche un peu sur les problématiques qui secouent le monde aujourd’hui. Fermer les yeux sur les inégalités de répartition des richesses, et sur le rôle de plus en plus prégnant des établissements bancaires et financiers dans le jeu démocratique, c’est déjà faire de la politique, et peut-être pas de la manière la plus fraternelle…

    Pour ce qui est de séparer frères et soeurs en fonction des obédiences, je ne crois pas que le mouvement est lancé par les obédiences « libérales » (GODF, DH, GLFF, etc.), c’est plutôt du côté de la GLDF et des prétentions à la « régularité » qu’il faut regarder. Cette fameuse (et fumeuse !) régularité implique une stricte séparation entre maçons « réguliers » et les autres, les hérétiques qui n’obéissent pas à ces principes (dont la croyance en Dieu – pas en un quelconque « principe créateur », comme l’exige la GLDF pour le moment, mais en Dieu, sans possibilité de tergiverser).

  2. Le problème que j’ai, a titre personnel évidemment, avec la liste des chantiers que le GM nous demande d’entreprendre, c’est que j’ai besoin de savoir pourquoi je suis en maçonnerie, et non pas en politique.
    Selon moi, il est effectivement possible d’aborder la question de la place des organismes financiers, ou la répartition des richesses en loge, mais il faut le faire suivant la méthode propre a la maçonnerie, sinon autant le faire dans le monde profane, au sein d’une association politique, voir philosophique.
    Or, lorsque je lis « à plus long terme, c’est le changement radical de paradigme qu’il faut viser : une distribution des revenus non plus en fonction du travail et de la détention du capital, mais surtout en fonction des besoins de chacun. » je ne vois pas la un chantier de réflexion, mais l’affirmation de ce qu’il faut faire. C’est le débat qui m’intéresse, la question, et le fait de me forger mon opinion, pas le fait d’entendre quelqu’un me dire quelle est la reponse.

    Sinon oui, ce sont bien les obédiences « régulières » qui lancent ce mouvement, bien sur.

  3. Moi, Franc-maçon du Grand-Orient de France, je ne résiste pas à copier Guizmo lorsqu’il intitule ainsi son billet, pour moquer le Président François Hollande, comme on l’a fait apès le fameux débat entre son prédecesseur et lui. « Moi, Président » ne voulait dire que « Si j’étais président » et rien de plus. Guizmo lui ré-attribue le sens dérisoire que la presse de droite avait jugé bon de lui attribuer alors. Est-ce à dire que Guizmo nous dit : « Si jétais Franc-Maçon au Grand-Orient de France » ? Ce qui signifierait qu’il s’est trompé d’Obédience. Il est clair que les questions sociétales ne sont pas sa première préoccupation, ce qui est son droit le plus absolu, que les discussions politiques politiciennes doivent être élaguées (sauf coup de griffe sur la teneur « Hollandienne » du contenu qu’il critique).
    Je suis Franc-Maçon eu Grand-Orient de France, et j’en suis heureux. J’y ai la liberté de dire (Guizmo aussi) ce que je pense de toute circulaire, instruction, obédientielles, en tant que Maçons Libres dans des Loges libres que nous sommes. Je ne m’en suis pas privé dans le passé et si j’ai passé du temps à être présent lors de certains groupes de travail , il en est d’autres que je fuis avec effroi, parce que ce n’est pas ainsi que je vois la Maçonnerie. Ce qui est mon droit aussi.
    Simplement, je n’ai pas le sentiment de m’être trompé d’appartenance à chaque instant de ma vie maçonnique. Il n’y a nulle honte à reconnaître ses erreurs, surtout lorsqu’elles ne font de mal à personne. Si, par exemple, le GODF épousait les thèses de l’extrême droite, je le quitterai aussitôt. Ainsi pour certains autres sujets primordiaux, comme la laïcité. Et je n’en éprouverai nulle contrition.
    Le tropisme ésotérique, occultiste, supra-naturel, de certains s’accorde mal avec le « libéralisme » du Grand-Orient de France. Il y a le choix entre plusieurs chemins et je connais des Frères qui ont quitté notre Obédience pour aller ailleurs et d’autres qui sont venus avec nous venant d’ailleurs. Il faut être cohérent avec soi-même. C’est du moins mon humble opinion.

  4. Non Herodotule, tu fais erreur, je ne moque pas le president Hollande, je moque le GM Jose Gulino et de la repetition systematique, dans son manifeste, de la formule « Nous, Franc-macon du Grand Orient de France ».
    Lis le, tu comprendras.

  5. Puisque j’ai un peu plus de temps pour te répondre, je reprends la parole 🙂
    Le Grand Orient de France, comme son nom l’indique, est un Grand Orient, et non pas une Grande Loge, et tu sais très bien, Herodotule, que cela signifie que les loges ne travaillent pas toutes au même rite.
    Si chaque loge, et leurs membres, s’engagent a respecter les constitutions du GODF, et son règlement général, en particulier l’article 1 qui est lu a chaque ouverture de travaux et qui met l’accent sur les grandes valeurs que le GODF tient pour siennes, chaque loge est totalement libre de pratiquer le rite qu’elle souhaite, ainsi que d’accorder la place qu’elle désire au symbolisme, a la spiritualité, a la Politique, voir même au GADLU !
    Il y a des maçons du GODF, travaillant suivant un rite qu’ils considèrent trop rigide, avec lequel ils prennent des libertés, qui pensent que les loges sont l’antichambre de la République dans laquelle le temps et la parole doivent être exclusivement dédiés aux sujets de société, a l’élaboration de nouvelles mesures, a la diffusion de combats idéologiques, etc… Ceci ne me dérange absolument pas, tant que tous les membres de cet atelier sont satisfaits.
    Ainsi, tu retrouves des loges du GODF anarchistes, ou très politisées comme la Loge Combat, ou la loge Ni Dieu ni Maîtres.

    Mais tu as aussi au sein du GODF des loges beaucoup plus symboliques, qui souhaitent toujours, dans leur approche libérale de la maçonnerie, traiter de sujets de société, mais suivant une approche un peu plus philosophique, et moins politique. Ainsi tu as des loges du GO travaillant au REAA. Tu as également des membres du GODF qui souhaitent apporter encore plus de spiritualité, ou d’ésotérisme, tout en restant quand même a l’affût des débats de notre temps, et qui travailleront par exemple au rite de Memphis Misraim.

    Le GO n’est pas uniquement la vision qui te convient du GO, et tu ne peux pas inviter les FF qui ne partagent pas ta soif d’efficacité politique a la quitter pour rejoindre une obédience plus symbolique, spirituelle, ou ésotérique. Il y a de tout au GO, et si l’aspect libéral, sociétal de l’Obédience est ce qui lie tous les membres, la façon de traiter ces sujets, l’angle d’attaque, et les méthodes de travail sont libres, et aucune n’est plus légitime, bonne, meilleure, plus vraie, qu’une autre.

    • Moi Franc-Maçon du GODF, travaillant au Rite Écossais Rectifié, je vous demande de ne pas oublier ce Régime d’inspiration chrétienne et de nature non-confessionnelle. Il est le vivant exemple que l’on peut utilement concilier recherche spirituelle et démarche adogmatique.

  6. Ce manifeste, j’ai pris le temps de le lire. Sur la forme, on peut s’interroger sur le fait d’avoir opté pour le manifeste, forme qui est aujourd’hui attachée aux partis ou mouvements politiques (manifeste du PC, manifeste de l’IS, à moins qu’ils ne se réfèrent à la fama fraternitatis, mais j’ai un doute…)
    Sur le fond, je dirais que la plupart des hommes raisonnables en général, et des maçons en particulier seront d’accords.
    Ceci dit, il y a quelques contradictions dans les propos de certains paragraphes, notamment sur l’éthique scientifique et médicale (doit on libéraliser la PMA par exemple ? non, si l’on s’en tient à certaines déclarations, oui, si l’on se réfère à d’autres), peut-être est-ce dû à certains ajouts de dernières minutes pour cause d’actualité ou la volonté de laisser la question ouverte.
    Le plus regrettable en fait c’est que le GODF ne commence pas par s’appliquer à lui-même ce qui est énoncé dans ce manifeste, car loin d’être issu d’une réflexion collective et d’un véritable processus démocratique, c’est encore un acte unilatéral du C.O, l’invitation à commenter et à amender le démontre assez et, à mon avis tient du vœu pieu (un comble au GODF !). On imagine en effet difficilement la sortie en fanfare d’un manifeste revu et corrigé dans quelques mois…
    Je serais curieux de connaitre de quels travaux et de quelles réflexions il est issu, et surtout de quelles loges (ou de quelles fraternelles) et sur quels critères ces dernières ont été choisies, une fois n’est pas coutume, j’aurais souhaité plus de transparence…Mais je crois qu’en réalité le C.O, ainsi que certaines minorités agissantes, quoi qu’ils déclarent, savent que transparence et pouvoir ne font pas bon ménage, et leur injonction à plus de transparence a pour fonction surtout de mieux dissimuler leurs intentions et désarmer leurs éventuels opposants , je respecte cette maitrise du machiavélisme, mais n’en suis pas dupe.
    Quant à la dimension spirituelle, elle est surtout là comme ornement et pour rassurer les frères qui y seraient encore attachés, pas plus d’une dizaine de lignes sur 24 pages, nous ne sommes pas à niveau.
    Ce « manifeste » est moins maçonnique que politique, et moins politique que partisan…à l’image de ce que devient le GODF.
    L’interrogation de Guizmo est donc tout à fait légitime…
    Quant à l’efficacité de « l’action » du GODF en direction de la société, elle reste à démontrer, communication et occupation de l’espace médiatique n’est pas action, tout juste de l’agitation…

  7. Sans rien trahir sur ce forum public, je cite certains passages du message de notre VM a ce sujet:

    « Ce document est très travaillé, et pose de nombreuses questions. Vous verrez que la méthodologie de travail proposé par celui ci nous permet de faire un travail à la carte. »

    « Vous pouvez egalement écouter en pod-cast sur le site de France Culture l’émission qui a eu lieu ce matin (dimanche 3 fevrier). Le représentant du GO revient sur cette circulaire et ce travail. »

    « Ce genre de travail peut quelquefois nous paraître vain, mais s’il permet a minima de nous faire reflechir chacun, ce sera déjà une pierre apportée à notre édifice. Les maçons du Grand Orient de France ne peuvent se désinterresser de toutes les questions soulevées dans ce projet, puisque tel est le travail que nous nous sommes fixés »

    Jeune AA.’., je ne suis pas surpris de retrouver de telles questions a l’ordre du jour des travaux du GODF: j’ai meme choisi cette obédience en grande partie pour l’aspect sociétal de ses travaux, moins ésotériques que le symbolisme (que je cherche encore a m’approprier!).

    Je suis a peu prés sur d’en entendre débattre dans mon Atelier (a défaut de participer a ces débats ;-).

  8. Je voudrais bien savoir où le GO a lu que nous, GLDF ou GLTSO, allions fermer nos portes au nez de ses membres? Si cela ne s’appelle pas de la désinformation!
    Petite question, au niveau de la direction du GO, que reste-t-il de maçonnique? Pour votre serviteur, c’est devenu une courroie de transmission du PS qui, a force de s’autoproclamer « pilier de la République » a fini par y croire. Quelle rodomontade!
    Heureusement que la majorité des FF du GO ne sont pas ainsi. Et ceux-la, c’est toujours avec grand plaisir que nous les recevons ou les visitons.

    • Patrocle, pour l’instant ce n’est pas encore signe, evidemment, mais reconnait que l’organisation de tenues communes aux 5, laissant les FF du GO, du DH ou autres sur les parvis, peut laisser a penser que cela pourrait arriver dans un futur proche.
      C’est pourquoi j’ai parle d’un premier pas.

      Et puis ne dis pas : « ou le GO a lu que ». Je ne fais que parler en mon nom 😉

    • Très cher Patrocle,

      je ne crois pas qu’on ait dit ici que les portes de la GLDF seraient fermées aux frères du GODF, même si elles le sont déjà, de fait, à ses soeurs et à celles des obédiences mixtes. Mais il y a tout de même un projet d’alliance des « loges régulières » françaises dont certains blogs maçonniques se font l’écho enthousiaste, suscité par la lente agonie de la GLNF, projet qui, me semble-t-il, devrait aboutir à un certain éloignement entre frères des obédiences « libérales » et frères des obédiences « régulières »… si ces obédiences qui se veulent régulières acceptent de se plier aux exigences de la Grande Loge Unie d’Angleterre. En outre, l’Angleterre ne reconnaît qu’une seule et unique loge comme régulière pour chaque pays, loge qui doit avoir inscrit dans ses principes la croyance en Dieu (en toutes lettres, donc la GLDF ne peut y prétendre pour le moment, me semble-t-il, puisqu’on y fait seulement référence à un « principe créateur »).

      J’espère bien que le GODF n’est pas devenu une courroie de transmission de quelque parti politique que ce soit ! Certaines loges ne cachent pas leurs préférences politiques, y compris quand il s’agit de critiquer le PS, et elles font ainsi la preuve de leur liberté au sein du GODF, mais c’est loin d’être une règle, bien au contraire, et j’ai personnellement déjà visité des loges du GODF qui n’exprimaient aucune espèce d’intérêt pour la chose politique.

      Et si je me souviens bien, c’est la Grande Loge Nationale de France qui, du temps de son ancien Grand Maître, avait montré toute sa dévotion au président Sarkozy et à son gouvernement (voir par exemple : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/quand-des-francs-macons-soutiennent-l-elysee_941246.html?xtmc=stifani_sarkozy&xtcr=4 ). GLNF qui, officiellement, se targuait de ne jamais aborder des problématiques sociétales et politiques.

  9. PATROCLE : Tout simplement parce que les dirigeants de ces obédiences viennent de signer un accord pour avoir des Tenues communes, desquelles seront exclus les non-signataires. Désinformation ? C’est écrit noir sur blanc … (sans parler des tractation pour une certaine reconnaissance par la GLUA, qui implique justement de fermer la porte au nez de ceux qui ne sont pas reconnus par cette dernière)

  10. C’est tout de même incroyable de lire ce que vous écrivez! Croyance en Dieu? Uniquement à la GLNF. Il y a fort longtemps que les anglais ne le demande plus.
    Fermer la porte aux Loges mixtes? Comment expliquez-vous que nous recevions les FF du DH et les FF du GO (entre autres)?
    Nous ne recevons pas nos Soeurs? Tout à fait exact. Est-ce un crime?
    A force de ne faire que de la politique, vous méconnaissez les réalités.
    Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. La majorité des FF du GO n’a pas grand chose à voir avec la direction actuelle totalement politisée. C’est cette direction que je qualifie de courroie de transmission, pas nos Frères.
    Usant d’être obligé d’expliquer sans arrêt à des gens qui ne veulent pas voir et refusent de retirer leurs oeillères.

  11. « Usant d’être obligé d’expliquer sans arrêt à des gens qui ne veulent pas voir et refusent de retirer leurs oeillères. »

    Je ne trouve pas ce commentaire trés… maconnique MTCF…

  12. Sur la FAQ du site de la United Grand Lodge of England, on peut lire notamment :

    What is Freemasonry’s relationship with religion?
    All Freemasons are expected to have a religious belief, but Freemasonry does not seek to replace a Mason’s religion or provide a substitute for it. It deals in a man’s relationship with his fellow man not in a man’s relationship with his God.

    Si je suis un frère et que j’aie une spiritualité, mais que je ne reconnais pourtant aucun dieu, suis-je encore digne d’être reconnu maçon par la GLUA et par ses Grandes Loges affiliées ?

    Patrocle dit : « Nous ne recevons pas nos Soeurs? Tout à fait exact. Est-ce un crime? »

    Encore une fois, personne n’a parlé de « crime » (usant de faire face à ce genre d’effets rhétoriques dès qu’on pointe ce genre de « détail »). A mes yeux c’est tout de même regrettable, il m’est arrivé de ne pas aller à une tenue à la GLDF alors que le sujet m’intéressait, parce que mes soeurs qui voulaient m’accompagner ne pouvaient y assister : elles en étaient exclues du simple fait de leur sexe. Ce n’est pas ma conception de la fraternité, voilà tout. Pour autant, ce n’est pas un crime.

    Patrocle dit encore : « A force de ne faire que de la politique, vous méconnaissez les réalités. » mais quelques lignes plus loin : « C’est cette direction (du GODF) que je qualifie de courroie de transmission, pas nos Frères. »

    Il faudrait te mettre d’accord avec toi-même, cher Patrocle : sont-ce les frères du GO qui « ne font que de la politique », ou seulement la direction du GODF ? Il faudrait que tu visites un peu plus souvent les loges du GODF, tu serais étonné par le rigorisme en matière de rituel et les planches quasi uniquement symbolistes et philosophiques de certaines d’entre elles.

  13. C’est avec grand intérêt que je lis assidument depuis quelques semaines ce blog où le libre échange et le libre arbitre sont de mise et je me réjouis de la richesse de vos débats. Je fais parti d’une respectable loge de la GLDF parce qu’un ami à moi, F :. de cette loge, avait décelé chez moi un « maçon sans tablier » et m’a fait part de son envie de me voir le rejoindre dans cette obédience. Il se trouve que cette belle âme faisait parti de la GLDF. S’il avait été au GODF il est fort probable que je serais aujourd’hui au GO.
    En ce qui concerne le GADLU et l’idée d’un principe créateur cela ne me pose aucun problème. On peut tout aussi bien y voir Dieu que le Big Bang  . Libre à chacun de l’interpréter selon ses propres convictions.
    Je ne suis pas entré en FM :. Pour y trouver des querelles de clochers ni pour savoir qui du GODF, du DH, de la GLDF, de la GLNF et des autres, pisse le plus loin !
    Les ambitions personnelles de quelques FF :. (dans ma propre loge) ne m’intéressent pas et c’est probablement ce qui un jour me fera malheureusement retourner dans le monde profane. J’aurais laissé mes illusions à l’intérieur du temple et renoncé définitivement à travailler au perfectionnement moral de l’Humanité avec la FM :. Car c’est le seul et unique but que j’ai encore aujourd’hui et que j’ai eu en entrant en FM :.
    Je pense que nous devons œuvrer tous ensembles, quelles que soient nos obédiences. Le salut de notre projet commun ne peut passer que par là.
    Merci à vous tous. Continuez à débattre en bonne intelligence. Parfois les questions sont plus importantes que les réponses.

  14. En visitant les loges de tous les courants on se rend compte que la „mécanique initiatique“ est partout la même et permet aux apprentis éternels que nous sommes à évoluer vers la fraternité universelle. C’est le fondement de la franc-maçonnerie moderne. Tout le monde le comprend: si un „initié“ change d’Obédience, la nouvelle ne l’initie pas une seconde fois, elle l’accepte et lui demande juste de confirmer son accord avec ses valeurs et règles spécifiques…!

    Ce qui diffère est la „superstructure“, les orientations des Obédiences, plus ou moins métaphysiques, méditatives, philosophiques, caritatives, sociales, sociétales, politisées. Plus que dans les loges, ces variations s’expriment dans le discours et parfois les actes des directions des Obédiences. Celle du GODF est connue pour son zèle en la matière, mais il suffit de faire un tour sur le site de la GLDF pour voir qu’elle ne se prive pas non plus d’interventions sociétales et politiques. Dans la première, on en discute en loge, dans la seconde pas, ou rarement, mais pour le public, c’est kig kif bourricot.

    Je constate avec plaisir que la « Déclaration » des cinq Obédiences traditionalistes n’utilise pas, pour se désigner, les termes « régulières » et « reconnues » qui excluent. Les mots ne sont pas innocents. Les francs-maçons qui veulent oeuvrer pour l’entente, et même la fraternité universelle, n’auraient jamais dû s’appeler par des mots comme « régulières » et « a-dogmatiques » qui blessent et excluent. Comment utiliser au-dehors des Temples des mots justes si on ne sait pas s’en servir à l’intérieur ?

    Rien contre les associations des Obédiences en fonction des principes communs, à conditions qu’ils n’excluent les autres francs-maçons de leurs colonnes. Il serait grand temps de combler le fossé entre les deux grands courants de la franc-maçonnerie qui est anachronique, contre-productif et contraire au fondement de ce mouvement.

    Les négociations sur la « Déclaration de Bâle » peuvent aboutir à de nouvelles scissions au sein de la FM française, mais pourraient aussi représenter un grand pour enjamber ce fossé. Les représentants des Obédiences françaises concernées insinuent qu’elles veulent diriger leurs négociations dans ce sens. Réussiront-ils?

    Puis-je vous inviter à suivre les discussions sur la « Déclaration de Bâle » qui se déroulent sur le site http://www.hiram.be par exemple

    Débat en cours http://www.hiram.be/Tenue-La-regularite-histoire-et-complexite_a7142.html#last_comment
    Débat en cours, riche http://www.hiram.be/Dans-quelles-conditions-visiter-la-GLDF_a7111.html
    Débat en cours http://www.hiram.be/Consecration-de-la-GLTF_a7114.html
    Débat en cours http://www.hiram.be/Les-voeux-de-La-Franc-Maconnerie-Francaise_a7077.html
    Assez riche, arrêté http://www.hiram.be/Les-voeux-a-la-presse-de-9-Grands-Maitres_a7106.html
    Munich maç.: ? http://www.hiram.be/De-la-Bande-de-Six_a7084.html
    Débat en cours http://www.hiram.be/Consecration-de-la-GLTF_a7114.html

  15. Cowan Hapax dit plus haut que « la FM se targue d’avoir une réflexion et un discours à faire entendre sur la société ». Ah bon ? Première nouvelle… Je ne savais pas que c’était le point de vue de LA Franc-Maçonnerie… Au contraire, je pensais qu’une majorité d’obédiences (mais peut-être pas une majorité de FF et de SS) avait fait le choix inverse en restant discret sur ses prises de position… Clairement, on peut dire que seule UNE PARTIE de la FM se targue de clamer son avis à droite à gauche (et surtout au PS…)

    Je me gausse un peu de ce « Nous, franc-maçons du GODF » utilisé par le CO de l’obédience… La vingtaine de gusses qui ont écrit ce livret ne représentent qu’eux-mêmes ! Je n’ai jamais cru en la démocratie représentative, car elle n’est en rien démocratique. De même dans le cas présent. Ce « manifeste » m’embêterait au plus HAUT point, s’il était sortie de mon obédience… Va expliquer aux gens que toi tu ne penses pas pareil qu’eux, après… Je maintiens que « manifeste » est un terme très connoté politiquement et que la similitude entre l’anaphore de Hollande et celle du CO laisse peu d’ambiguïté sur l’orientation politicienne de ces hommes-là (eh oui, pas de femmes !) Moi, quand je m’exprime dans le cadre de la maçonnerie, c’est en mon nom, et je termine par « J’ai dit ! »

    Hérodote nous parle de « maçons libres dans des loges libres » ? Maçons libres, je veux bien, mais en quoi les loges d’une obédience comme le GO sont libres quand elles doivent rendre compte à l’obédience des initiations qu’elle souhaite donner ou quand on leur impose les sujets à traiter en loge ? Encore heureux que les maçons qui la composent sont libres de donner leur avis sur le sujet !

    Je regrette que ce qui ne relève pas du « libéralisme » soit cantonné au « supra-naturel »… C’est à mon avis une méconnaissance de ce qu’est une loge symbolique.

    Une petite précision sur les termes. Le GODF est en effet un « grand orient » et non une « grande loge » et peut à ce titre pratiquer plusieurs rites… Je préciserai que la GLNF, la GLMU ou la GLMF sont des « grandes loges » qui pratiquent plusieurs rites. De plus, je doute que le rite viennent définir ou cantonner le sujet de la loge qui le pratique. Le REAA est présenté comme un rite symboliste ci-dessus, pourtant il est pratiqué au DH dans une optique proche de bien des loges du GO au RF…

    Je me dois de défendre Patrocle qui ne fait que dire des vérités concernant la croyance en Dieu… Je suis étonné que cette question fasse encore débat ! Seule la GLNF l’exige, et en le faisant, elle va plus loin que ce qu’exige la GLUA aujourd’hui qui ne parle que de « Supreme Being ». C’est pourtant de notoriété commune… Alors certes, l’expression anglaise vient circonscrire un peu plus les interprétation que l’on peut faire du GADLU ailleurs, mais elle laisse ouverte une interprétation non théiste voire même non déiste. La citation de leur site par Cowan Hapax ne vient rient prouver du tout, mais pour s’en rendre compte, il faut parler un peu l’anglais… : « It deals in a man’s relationship with his fellow man not in a man’s relationship with his God. » ne signifie pas que la GLUA exige la croyance en Dieu (même si le mot « God » est visible, il se trouve dans le contexte d’une phrase 😉 ). On ne parle que de « croyance religieuse ». Nombre de « religions » n’ont pas de Dieu. Et on peut avoir une relation religieuse à la spiritualité sans être Chrétien, Juif, Musulman ou je ne sais quoi…

    Je soutiens également Patrocle quand il défend le droit de ne travailler qu’entre hommes… Je trouve personnellement ce choix injuste et, pour être un peu provocateur, suspect… Mon premier critère de choix était de choisir une organisation mixte. Mais pourquoi « interdirait »-on aux masculinistes de travailler entre eux. N’existe-t-il pas des loge de la GLFF refusant l’accès aux hommes ? Encore une fois : pas mon trip. Et ?

    Delta Lumineux, j’espère que tu es bien à la GLDF. Mais quand tu dis que si ton parrain avait été au GO tu serais au GO, je le déplore. Ma définition du bon parrain est celui qui va connaître le candidat assez bien pour lui proposer d’aller dans une obédience à un rite qui lui conviendront ! A la GLDF vous ne pratiquez que le REAA et êtes symbolistes. Peut-être te serais-tu fait chier dans une loge chrétienne du GPDG au RER ou à l’inverse une loge ultra-sociétale du GO au RF…

    • Tao, je trouve ton analyse pertinente car en effet le rôle d’un bon parrain doit être de proposer au profane une obédience qui lui correspond. Il faut croire qu’il a vu juste car je me sens très bien à la GLDF et travailler sur le symbolisme me convient parfaitement. Ceci dit, je ne peux pas savoir si une autre obédience m’aurait convenue ou si au contraire je m’y serais fait chier singulièrement. Qu’importe. Ce qui est sur c’est qu’une loge chrétienne ne m’aurait pas correspondue, même si je respecte profondément les croyances de chacun. Mon regard est tourné vers l’avenir et j’espère que tous ensembles, quel que soit le rite, nous parviendrons à surpasser ces clivages et tenter de construire un monde meilleur.
      PS : J’ai adoré diner au restaurant chez Tao à Calvi il y a quelques années. Un bien bel endroit pour lequel Jacques Higelin avait écrit une superbe chanson.

    • Delta Lumineux : tu peux savoir si ça te plaît en voyageant justement 🙂 N’hésite pas à aller visiter, prends des contacts et vas voir les travaux d’autres loges / obédiences.
      Tao : Les « sujets » ne sont pas imposés, il y a le choix entre eux, et le choix de ne rien faire … Quand à rendre compte des initiation, il s’agit d’administratif – de vérifier des radiations – etc … Ne caricature pas trop non plus 😀

    • MathieuMf, merci pour ce conseil avisé. Je ne manquerai pas, le moment venu, de voyager et de visiter d’autres loges / obédiences. C’est un projet que je muris depuis longtemps, et quand j’aurai plus de temps je le réaliserai. Ainsi je pourrais me rendre compte sur place des travaux d’autres FF :.

  16. Effectivement, j’ai rédigé trop vite : je parlais de la FM libérale, façon GODF (mais il y a d’autres obédiences dans ce même mouvement), quand je disais que « la FM » estime avoir quelque chose à dire sur la société.

    Tao dit : « Nombre de « religions » n’ont pas de dieu ». Ah bon, lesquelles ? Qu’on ne me cite pas le bouddhisme, qui est rempli d’êtres intermédiaires et de saints et autres conceptions qui posent l’existence d’un « arrière-monde » invisible et de l’art et la manière de traiter avec ce monde invisible. Ce n’est pas une religion monothéiste, certes, et il ne s’y trouve pas de dieu à proprement parler, mais on y vénère tout de même Bouddha et ses paroles. Je précise que je ne porte pas de jugement de valeur en disant cela.

    Le fait est, me semble-t-il, que le GODF (et quelques autres) ne se mêlent pas des convictions personnelles de leurs membres en matière de spiritualité et de religion (ou de non-religion). Et laisse la liberté à ses loges de choisir la mixité ou pas, tel rituel ou tel autre, telle orientation ou telle autre pour ses travaux.

    Je ne pense pas qu’il y ait une telle liberté à la GLUA, et je me demande comment des loges françaises qui rêvent d’être reconnues comme « régulières » par la GLUA pourront préserver la liberté de conscience de leurs membres sur ces questions.

  17. Alors je n’ai pas le droit de citer le Bouddhisme comme une religion athée parce qu’il y aurait des « saints » et des « conceptions qui posent l’existence d’un arrière-monde invisible » ? Ben justement, c’est ce que je dis : ce n’est pas pareil que l’existence de Dieu. Cela fait du Bouddhisme une religion. Sans Dieu. Dieu ne se réduit pas à l’invisible, et/mais l’invisible ne se réduit pas à Dieu. Tu le reconnais toi-même la phrase suivante en disant : « il ne s’y trouve pas de dieu à proprement parler » : c’est ce que je dis, ça tombe bien ! 😉 Et le fait de vénérer Bouddha ne vient pas remettre ce que je dis en question… Bouddha est un homme qui a atteint l’Illumination, l’Éveil. Pas un dieu ! Il est vénéré à titre d’exemple. Même si c’est de cette manière que dans notre culture on vénère les dieux, ça n’existe pas dans le Bouddhisme. Au contraire, Siddhartha Gautama est venu libérer les Hindous des dieux… Les courants du Bouddhisme qui vénèrent des dieux à côté du Bouddha (notamment le Vajrayana, ou bouddhisme tibétain) sont issus de syncrétismes avec des religions autochtones. Mais la doctrine bouddhique ne mentionne même pas le concept. Voilà pour le Bouddhisme ! Ça en fait une ! Mais on pourrait parler des expressions chamaniques également, le caodaïsme, le taoïsme, le « spinozisme », etc… Aucune d’entre elles n’ont de Dieu à proprement parler. Sans parler d’expressions plus personnelles aussi diverses qu’il y a d’individus à les exprimer…

  18. A propos de la croyance en Dieu je ne pense pas que cela soit uniquement une affaire d’obédience.

    Je vois mal, par exemple, comment ou pourrait travailler au RER sans croire en Dieu puisque le RER exige, pour initier quelqu’un, qu’il soit chrétien.
    Par ailleurs je m’étonne que la GLUA n’exige plus la croyance en Dieu. Il me semble que la règle en douze points reconnue par le GLNF est directement inspirée des textes de la GLUA et que le premier point, c’est justement l’obligation de croire en Dieu.

    Je me trompe ?

    • La règle en 12 points n’est pas anglaise mais bien française… La GLUA a une règle en 8 points qui a évolué entre celle de 1929 et celle de 1989. On est passé de « volonté révélée » du GADLU à « croire en un Être Suprême »… 😉

  19. « Réver d’etre reconnu par la GLUA »… Je ne réve absolument pas de cela pour ce qui me concerne… Quel intérét, dans le cheminement personnel ?? Le seul bémol étant que de nombreux amis et appartiennent a notre GL nationale (hors de France), reconnue par la GLUA, et que donc ils ne me reconnaissent pas comme… FF.’.

    Ceci nous éloigne du commentaire sur le sujet posé par Guizmo…

  20. A Claude,
    Oui, tu fais erreur. Mais cela arrange les affaires de la GLNF et du ….GODF.

  21. En quoi je me trompe ?

  22. La GLUA, si j’en crois wikipedia, impose la croyance en le GADLU et en sa volonté révélée.
    Si l’on parle de volonté révélée il me semble que le GADLU est clairement assimilé à Dieu, enfin, c’est comme ça que je le comprend.

  23. Combien de fois faudra-t-il que je m’enroue à répéter que :

    -Les Loges au GODF sont libres d ‘intitier qui elles veulent sans avoir à solliciter l’aval du GODF en tant qu’obédience.

    – Les sujets sont non pas imposés mais proposés à l’étude des Loges pour en faire des textes, comme celui qui provoque cette avalanche de critiques envers mon Obédience. Ces sujets, fort nombreux et divers émanent des Loges elles-mêmes l’Obédience en faisant un « digest », réparti pour consultation entre les Loges membres. Bien souvent on ne répond pas à toutes, et celà n’arrive qu’une fois par an. Le reste du temps, chaque Loge a la liberté de choisir les sujets qu’elle veut traiter, ou qu’un frère souhaite étudier et exposer dans une planche.

    – Les Loges du GODF ne sont assujeties à aucun parti politique. Je ne sais absolument pas pour qui votent les Frères de ma Loge. Evidemment, les Laïques que nous sommes sont automatiquement suspectés de soutenir tel ou tel parti. Je co-voiture souvent avec un Frère ou un autre. Nous parlons de politique et je n’ai pas trouvé que les Frères qui roulent à mes côtés soient du même bord que moi. Nous nous interdisons d’initier des militants de l’extrème droite, nous rappelant que les deux premières victimes des nazis en 1940, étaient deux francs-maçons décapités à la hache parce que Maçons. Alors nous n’avons pas perdu la mémoire.
    Si Staline, du temps de l’URSS avait traité les Maçons autrement qu’en les envoyant dans les goulags, nul doute que nous serions considérés comme staliniens !!!

    – jusqu’à qand faudra-t-il que je m’époumonne pour dire qu’une Loge Libre compenant des Maçons Libres est aussi celle qui peut se défaire d’un Maçon indigne, avec les égards adminsitratifs d’usage. Mais seuls devant leur propre décision.

    Je trouve le texte émnemment bien rédigé, rappelant notre devise qui est celle de la République : Liberté, Egalité, Fraternité.
    (en ajoutant dans l’article premier de notre réglement général, que nous attachons une grande importance à la Laïcité. )

  24. Pas de chomage pour ceux qui tenteraient de « réunir ce qui est épars »…

  25. Cesse de t’enrouer et de t’époumoner, très cher Herodotule, je crois que tu as été entendu. En tous cas, en ce qui me concerne, j’ai entendu et j’ai pris note des erreurs que je pouvais faire quant à la souveraineté des loges du GO.

  26. Merci, Claude. J’espère que les intervenants de bonne foi, qui ne cherchent pas à maintenir cet état de guerre civile entre Maçons, noteront aussi que dans les Loges du GODF, on ne parle pas des seuls problême de société. Parfois les passerelles entre le sociétal et le symbolique s’imposent d’elles-mêmes et pourquoi ne les emprunterions-nous pas ? N’est-il pas un objectif commun de parfaire l’amélioration de soi afin de mieux agir dans le cadre social? Autrement, ce serait un mode de fonctionnement bien égoïste. Et aucun Maçon ne peut souhaiter cela. Nous avons, dans la Loge, à chaque tenue, un moment de « musique intérieure » comme nous l’appelons durant qu’un Frère nous expose un problême hors-socétal mais purement d’intériorité. Généralement, il se trouve qu’il y ait une planche symbolique et une planche commentant, toujours avec un regard maçonnique toutefois, un fait de société, restreint ou plus vaste. Jamais de choix politique, nous nous l’interdisons. Et combien moins de choix religieux! Exemple : J’ai appris qu’un de nos anciens Vénérables, toujours Frère de notre Loge, ne manquait jamais une messe le Dimanche. Et il me semble qu’il n’est pas le seul (J’en connais au moins un autre, un jeune, qui me l’a dit). Les stéréotypes sont destructeurs. Merci, Claude de nous avoir montré une étincelle du partage de cette vérité. Merci.

  27. Bientôt en conférence TED: Les preuves scientifiques de l’existence du symbolisme au GODF.

  28. Romain : je suis depuis peu au GODF, et pour l’instant je n’ai entendu que des planches symboliques (que j’apprends à apprécier plus que je ne le pensais). Peut être que des visites feraient le plus grand bien à certains … (dans les deux sens, bien sûr)

  29. Cessez de vouloir vous justifier! Nous savons parfaitement faire la différence entre la majorité des FF du GO et leur direction politisée. Le problème, c’est que l’on n’entend qu’elle!

  30. C’est bien pour ca, Patrocle, que j’essaye sur ce blog de deffendre le symbolisme, voir l’esoterisme, en affirmant ma fierte d’etre membre du Grand Orient de France.
    Je le repete. Je ne me suis pas trompe d’obedience, mais a mon avis, la direction actuelle du GO ne reflete pas l’ensemble des points de vue de ses membres.

  31. Je le sais bien mon TCF Guizmo, mais c’est comme pour la mixité, « on » passe au-dessus de la masse des FF.
    Pronunciamiento? Vous dites pronunciamiento?

    • Il est de toute façon impossible de communiquer et de satisfaire tout le monde. Et il est bien plus facile de ne pas communiquer, mais l’obédience a fait un choix tout autre (c’est l’une des raisons qui m’y ont amené). On peut discuter sur la forme, effectivement communiquer est un art, d’autant plus dans le cas présent (où la diversité et le questionnement doivent être présentés et encouragés, et non pas une solution pré-mâchée).
      Je ne vois en tout cas pas où est le problème (les maçons du GO et des autres obédiences agissent en leur nom et comme ils le sentent à l’extérieur)
      Pour la mixité, qu’entends-tu ? Au GODF : maçons libres dans une loge libres, chacune vote comme il le sent au sein de sa loge. Chez nous le vote aura lieu avant l’été (pour l’instant : non mixte). Et si le vote ne plaît pas, il leur est possible d’aller dans une loge voisine mixte ou non mixte (selon la préférence et le changement qui s’est opéré) – ou d’en ouvrir une autre (selon les effectifs, bien sûr).

  32. Vous n’en avez pas assez de faire le procès d’une Obédience qui n’a pas acquis sa notoriété qu’en comptant des queues de poires ? Si le Grand-Orient de france était si indigne de la Maçonnerie que ce qui ressort des débats ici amenés et conduits, celà se saurait au nombre de ses membres, non ? Et à leur qualité. Et à leur renouvellement.
    Quelqu’un osait dire récemment que le symbolisme était l’opposé de la Démocatie. Au GODF nous opérons par la voie de la plus grande démocratie possible, à tous les niveaux. Et nous incoporons dans cette démarche tout ce qui nous constitue, depuis les vapeurs les plus éthérées jusqu’aux préocuupations les plus terre-à-terre. C’est ainsi que la pâte humaine est faite et nous la traitons avec lucidité et respect.

    A quand la fin de cette guerre civile que j’évoquais plus haut ?

    En attendant l’armistice, arme au pied ! Vous ne me lirez plus sur ce chapitre. Marre d’avoir à se justifier sans cesse d’accusations rocambolesques ( voir: « hollandesque », « simiesque, « grotesque », « burlesque, autant de qualificatifs « neutresques »…)-

  33. Cette discussion manque quand même de sérénitude il me semble
    .
    On ne dit pas sérénitude ? Ah bon.

  34. Moi qui ne suis pas FM… je suis agréablement surpris de voir que cette association de 1901 réapparaisse comme par enchantement et qu’elle est là pour nous sauver… Alors que celle-ci existe depuis au moins 1728 et peut être même depuis les egyptiens d’après certains… Ce qui m’étonne le plus c’est que le Monde tourne toujours sur sa tête et que je ne vois rien venir au loin si ce n’est une diminution des « libertés » des « égalités » et de la « fraternité » au NOM (Nouvel Ordre Mondial) de cette sacro-sainte « liberté »… Alors vous me paraissez très « intelligents » car vous magniez, sans vergogne, le pour et le contre, le blanc et le noir, le rouge et le noir, une chose et son contraire… ce qui vous permet à TOUT moment de vous retirer de TOUTES responsabilités. Et de dire: « NOUS n’avons jamais dit ceci ou cela »… Reprendre un ex ministre (1995) qui pouvait dire: »je suis responsable MAIS pas coupable »….. et celui-ci est toujours en fonction… étonnant non? Tout ceci pour dire que vous « jouez avec les mots et changer leurs définitions quand bon vous semble.
    Enfin avec ce Manifeste nous voyons que VOUS êtes prêt à diriger un pays (c’est un vrais programme) avec peut peut être un certain Xavier Bertrand? Non?
    Sachez que je suis « ignorant » car je ne suis pas FM. Et donc que tout ce que je peut dire ou écrire est sans valeur…
    Mais soyez assuré de ma prière pour TOUT ceux cherche vraiment la lumière.
    Philippe Mouillac (Je ne donne pas de pseudo car je trouve que c’est un manque de courage…)

    • Ton avis compte autant que n’importe quel avis de maçon ci-dessus. Arrête ta fausse modestie, Camarade ! Je précise juste une chose : le GODF n’est pas LA franc-maçonnerie… Et le CO du GODF n’est pas LE GODF ! Ils ne représentent qu’eux-mêmes, ils ne sont qu’une trentaine. Au-delà des considérations peu sérieuses de « NOM », je précise que si le monde n’est pas parfait, c’est parce que Harry Potter, c’est de la fiction, Camarade ! Tu nous avait pris pour qui ? Des magiciens ? 😀 On ne fait rien que discuter de symboles ou de thèmes de sociétés en petit groupe, nous… Rien de plus… Si on change des choses, c’est localement, dans notre rapport aux gens, dans l’écoute… Ça change le monde, oui… mais petit à petit. Et ça ne fait pas le poids contre la finance internationale, par exemple… Pas plus qu’un engagement politique, syndical ou spirituel quelconque ! 😉

  35. Je suis d’autant plus désolé de lire ce que Tao écrit pour attiser cette guéguerre entre Obédiences qui nous ravage comme un cancer latent, que je suis entièrement d’accord avec ce qu’il écrit dans les sept dernières lignes. On peut être en accord avec le Manifeste ( et je le suis) et avec Tao quand il écrit que nous ne sommes pas des magiciens et que si la Maçonnerie faisait des miracles, ça se saurait depuis longtemps. Il est permis d’avoir des idées et des opinions sur la marche à suivre dans une « société de pensée », non ? On peut adhérer à ces idées et déplorer que ceux qui en ont la charge ne soient pas plus empressés à les mettre en réalisation. On aura deviné que je suis un Franc-Maçon du Grand-Orient de France, que je suis entouré familialement en lignes ascendante, descendante et collatérale, de Francs-Maçons du Grand-Orient de France (et même pour des femmes) , et que nous en sommes très fiers. J’ajoute que tous mes Soeurs et Frères d’autres Obédiences sont les bienvenus dans ma Loge et qu’ils ne se privent pas de nous visiter. Je les embrasse toutes et tous fraternellement. C’est celà la Maçonnerie.

  36. Vos joutes et échanges sont un peu hors « manifeste » selon moi. Par contre suis surpris que personne ne s’étonne du fait que l’on nous impose (ou presque) les lumières de ce fameux siécle…

  37. J’aime l’idée d’un Manifeste, au sens d’un engagement. En revanche, certaines oppositions me heurtent : elles s’exposent au détriment de l’équilibre d’une troisième voie. J’attends, avec exigence, qu’un tel document ne souffre d’aucun manque de clarté (ce qui serait le comble… 😉 ) et s’en réfère à la raison plus qu’à l’émotion. J’espère donc qu’il s’agisse bien d’un document de travail sur lequel les ateliers auront une vraie influence.

Rétroliens

  1. Revue de web maçonnique hebdomadaire – 7 | GADLU.INFO
  2. El Debate a raíz de “Yo, Francmasón del GODF” | FENIXnews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :