Stephane Hessel nous a quitté

Stéphane Hesse

Il y a des personnes que l’on croise au détour d’un livre, d’une émission de radio ou de télévision, et qui nous marquent profondément. C’est le cas de Stephane Hessel, que j’ai découvert via une conférence qu’il a donnée pour présenter son livre « Indignez-vous ». Il nous a quitté, cette nuit, et sa disparition m’attriste profondément.
Stephane Hessel représentait à mes yeux le courage de ses idées, le passage de la parole à l’action.
Beaucoup se plaignent de la marche du monde, mais peu s’engagent dans des combats pour tenter de l’améliorer. Pire, peu clament haut et fort qu’ils ne sont pas d’accord, préférant rester cloîtrés dans leur confort, bloquant portes et fenêtres comme si cela allait leur permettre de ne plus voir les problèmes et ainsi, de les faire disparaître.
Je le citais encore hier, lorsque j’expliquais à un ami que même si une meilleure solution ne se présentait pas de manière immédiate, il était de notre devoir de nous indigner, de nous élever, et de nous faire entendre, à chaque fois que quelque chose nous semblait injuste, que cela nous concerne directement, ou non. C’est en attaquant à la petite cuillère qu’on vide un océan. Stephane Hessel a joué de sa petite cuillère toute sa vie, et à la force du poignet, a accompli de très grandes choses. Il était un exemple à suivre.

Vu la malice qu’il avait toujours au coin des yeux, il n’aurait pas aimé les requiem, alors j’offre un morceau de Jazz que j’adore.

Publicités


Catégories :Non classé

Tags:,

11 réponses

  1. J’ai eu la bonne fortune de le connaître et de militer auprès de lui pour de grandes causes humaines,
    Je suis profondément triste.
    Il y aura, dans les temps qui viennent peu d’hommes de cette envergure effacée, aux cris d’indignation sachant sourire malgré tout. Le plus cher et sans doute l’ultime souvenir que je garderai de lui, c’est lors d’un réunion, rue d’Amsterdam, à Paris, avec lui bien sûr et Danielle Mitterrand, qui nous quittés elle-aussi. Pour aller où ? Sans nul doute, dans une portion de l’Univers réservée aux Justes.
    Le combattant des Droits de l’Homme est allé rejoindre la combattante du Chiapas et des droits des Kurdes.
    Il plaisantait : « je suis le seul diplomate français, né…à Berlin ! » La capitale allemande s’honorerait en gravant son nom sur l’un des murs, dans un quartier démuni de la viile.

    Qui peut rester sans peine, aujourdhui ?

  2. je suis triste aujourd’hui.Stephane Hessel est passé à l’orient éternel cette nuit, mais son empreinte est si grande qu’elle reste à jamais gravé dans mon cœur et esprit. Reprenons le flambeau  » indignons-nous »

  3. Peine infinie.

  4. Je finis ma journée avec son sourire, une dernière fois …
    Comme tu dis Tao, un mec bien.

  5. Je suis très attristé, pas trop pour la mort du gusse, mais pour le délire qui s’est emparé de mon pays et fait de cet imposteur immonde, soutien du terrorisme et propagandiste odieux, un maître à suivre. La portée pratique de sa « pensée » est misérable et incite aux réactions épidermiques stupides. Son enseignement économique est faux et démagogique. Son combat pour la Palestine se trompe de cible et d’alliés. Bref, c’est une horreur de voir la France aveuglée à ce point.

    • Moi je ne suis pas grand défenseur de Hessel… Je pense que c’était un bon petit papy social-démocrate et un peu rêveur. Il me faisait tendrement sourire. Mais toi, dis-nous, tu es adhérent du Betar ? de la LDJ ? du CRIF ? d’une autre organisation pro-gouvenement israélien ?

    • @Tao : Non, il suffit d’aimer la vérité et les Droits de l’Homme pour mépriser Hessel.

      « Et c’est nous les malheureux Israéliens, on est menacé car s’il y avait un Etat palestinien et pire que tout s’il était aux mains du Hamas, cet espèce de monstre… parce qu’il a envoyé des roquettes ! Il faut se dire que les roquettes du Hamas c’est plutôt pour les enfants (rires dans la salle). Non, c’est méchant, c’est mauvais, faut pas le faire, mais comme dégâts cela n’a aucun rapport avec les dégâts de l’armée israélienne. Ce sont quelques enfants qui ont été obligés d’aller très vite dans des arbres. Triste pour eux, parce qu’ils auraient préféré aller à l’école. Bref… » (propos tenus par Stéphane Hessel le 3 novembre 2010 au Centre Culturel de Gaza). Pour mémoire, quelques mois après, un bus scolaire a été pris pour cible et un jeune élève est mort.

      Si son soutien répugnant au terrorisme (et non seulement au peuple Palestinien) fait vomir, j’ai aussi indiqué d’autres raisons qui le font regarder comme stupide et malhonnête. Ses impostures ou ses considérations navrantes sur l’économie, ou encore le « fond » de sa pensée sur l’engagement.

      Il ne fait pas tendrement sourire. Il consterne, et le flot de ses idolâtres incultes et mal informés fait presque froid dans le dos.

      Il y a enfin un problème, quand quelqu’un avance des points précis, à rejeter ce qu’il dit au nom d’une étiquette qu’on lui suppose. Je ne milite pas du tout (et quand bien même), et s’étrangler à la lecture de ce que j’ai écrit sans savoir de quoi il retourne vraiment est bizarre, non ? J’avais fustigé son soutien au terrorisme et laissé entendre qu’il valait mieux s’y prendre autrement pour soutenir les Palestiniens, et ça fait de moi un militant extrémiste, donc pas la peine de chercher plus loin. Ben dis donc. Outre que c’est placer bien bas le seuil de l’extrémisme, c’est aussi tolérer beaucoup trop le terrorisme, et c’est enfin une pétition de principe qui ne permet pas de sortir d’un cercle vicieux d’ignorance.

  6. Hessel est à la « philosophie » ce que Dieudonné est à « l’humour ».

    • Si Dieudonné ne mettait pas son talent au service de sa paranoïa judéophobe, ce serait sans doute l’un des humoristes les plus doués de notre temps.

      Ne mettons pas dans le même sac tous les soutiens à un État palestinien souverain. On peut revendiquer le droit à Israël d’exister selon ses frontières de 67, rejeter en bloc la politique du gouvernement israélien depuis son existence, prendre position pour la lutte palestinienne et le droit à vivre sur une terre qu’ils occupaient avant 48 et chier dans la gueule ouverte de Dieudonné, Soral, Kemi Seba et compagnie… Bref, adopter la seule position juste selon moi.

  7. Oui, bien sûr, mais ce n’est pas du tout celle de Hessel. Il soutient la théocratie barbare du Hamas et ses actions terroristes. Ce n’est pas rien. Et il rit des victimes civiles d’une façon aussi répugnante que Dieudonné.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :