La Maçonne – rencontre avec l’auteur du blog

ob_1aa56e7e8cd1584a39d3e721c1b5be93_detail-la-maconne

Depuis quelques mois, le web maçonnique s’est doté d’un nouveau blog, qui a la particularité d’etre rédigé par une femme, pour les femmes.
La Maçonne, c’est le nom du blog, s’adresse donc aux profanes, femmes, intéressées par la maçonnerie féminine, qui trouve toute sa place dans le paysage maçonnique français, ou intéressées par les obédiences mixtes. La Maçonne s’adresse aussi aux initiées, qui découvriront des articles variés abordant tout un tas de sujets relatifs à la mixité en loge, ou au caractère purement féminin de certains travaux.

Soucieux d’aller un peu plus loin dans la présentation de ce blog, j’ai eu le plaisir de discuter un peu avec son auteur, dont je vous propose ici quelques mots.

1- Bonjour, tu as ouvert récemment ton blog « La maçonne , quelles ont été tes motivations pour te lancer dans l’aventure d’un blog sur la franc maçonnerie ?

Cela va casser peut-être un peu le mythe : une impulsion. Je ne me souviens pas avoir vraiment réfléchi sur le moment.
Cela peut se sentir par certains côtés. La vieille photo que j’avais prise plusieurs mois plus tôt à l’aide de mon téléphone portable qui me sert d’avatar, pas vraiment de « lignes éditoriales», un côté « fourre-tout » du blog. J’aime bien ce côté « désolée, j’ai pas tout rangé ». Cela ressemble à mon appartement !
Une fois, le blog ouvert (très facile à faire), je me suis retrouvée avec la chose entre les mains. Alors, j’ai essayé, testé, mis des articles en ligne, fait quelques recherches à gauche et à droite. Peu à peu, le projet s’est dessiné. Tranquillement.
Je me suis fixée quelques règles « pour moi-même » durant cette période. Je ne dirais jamais dans quelle obédience je suis. Je ne veux pas faire du prosélytisme pour une manière de maçonner. Chaque femme doit pouvoir choisir ce qui lui convient. De même que chaque homme. J’ai d’ailleurs écrit un article à paraître cette semaine qui porte le titre : « j’ai une amie profane ».

2- Tu dis vouloir t’adresser aux soeurs et aux profanes femmes. Pourquoi ?
Parce que je rencontre souvent des profanes. Celles qui voudraient rentrées mais qui ne savent pas comment. Celles qui n’osent pas. Celles qui ont peur d’être « pas assez intelligentes ».
Je veux montrer autre-chose de la franc-maçonnerie. Voilà, je suis une femme, certes j’ai un peu de caractère, mais je ne suis pas spécialement très cultivée, je fais des fautes d’orthographes, et parfois je ne sais pas. Une « madame tout-le-monde ».
C’est un débat qui peut paraître aussi intéressant que connaître « le sexe des anges ». Pourtant, s’il y avait réellement une égalité sociale en France, il y aurait une parité naturelle des blogueurs et blogueuses. De même qu’il n’y aurait pas que 30000 femmes initiées en France. Je ne parle même pas sur la planète ! La France est de ce point de vue privilégiée.
Un blog est ouvert à tous. En parcourant les blogs existants, il n’en existe pas qui s’adresse aux femmes et aux sœurs. Ils s’adressent finalement aux hommes et aux frères. Il suffit de lire les commentaires (et jeter un œil sur les noms des commentateurs).
Les grands thèmes actuels de la Franc-maçonnerie sont la mixité ou pas, l’avenir de la franc-maçonnerie en général, … Finalement, qu’en pensent-elles de ces discussion ? Comment vivent-elles leurs « particularités » de sœurs ?

3- On entend souvent dire que la maçonnerie feminine est « trop feministe ». Que réponds tu à cela ?
La franc-maçonnerie mixte l’est aussi – et même tout autant que la franc-maçonnerie féminine. Lorsque j’étais jeune profane, lors de mon choix d’obédience, une sœur de la GLFF m’a dit que le Droit Humain était plus féministe que la GLFF. Comme quoi, tout est une affaire de perception.
« Trop » ? Ce n’est jamais « trop ».
Le besoin de liberté est quelques chose d’incroyablement fort. Cela ne peut être jamais « trop ». Cela ne peut pas être, non plus, le monopôle d’une maçonnerie féminine ou mixte. Le besoin de liberté est également partagé.

4- La GLFF fait partie des obediences qui interviennent dans les medias, au côté du GODF, que penses tu de ces prises de positions publiques ?
Réellement, je n’ai pas d’avis sur le sujet. La GLFF choisis son mode de communication et avec qui elle souhaite communiquer et sur quel sujet, tout comme toutes les autres obédience.

5- Selon toi, la maçonnerie devrait elle etre plus presente dans le debat public ? A t’elle trop ou trop peu d’influence ?
Pour moi, l’influence de la Franc-maçonnerie dans le débat public est un mythe entretenu par les francs-maçons et quelques magazines en mal de copie. Si la franc-maçonnerie peut apporter quelque chose, je pense qu’elle sera très à l’aise sur des thèmes comme les Droits de l’Homme, par exemple, car elle bénéficie du recul qu’oblige la démarche maçonnique. La particularité des obédiences mixtes et féminines est que les travaux et conclusions ne sont pas établi par des « spécialistes ». Ce sont des frères et des sœurs qui réfléchissent ensemble, autour d’un sujet, dans leur loge, aux questions qui les touchent. La franc-maçonnerie peut apporter « du nouveau ». Si c’est pour faire du « journalisme » ou du « politique » et sortir des idées que l’on peut lire partout, je ne pense pas que cela à un intérêt pour ledit débat public et la franc-maçonnerie.

6- Que penses tu de tous ceux qui demandent que le secret d’appartenance soit levé ?
Je suis contre. Si nous voulons des jeunes femmes et des jeunes hommes dans nos loges, c’est-à-dire des actifs, surtout pas ! Notre société ne le permet pas. Certes, c’est dommage. Il y a certainement un travail de « démystification » à faire de notre côté pour rendre la chose « normale », voir même parfaitement commune. C’est peut-être cela aussi le travail d’un blog. Mais il est inutile de vouloir « obliger » et « s’obliger » à se dévoiler.

7- Quels sont le livre que tu recommanderais a un(e) maçon(ne) ?
Cette question tombe bien. J’ai une liste toute prête.
 Le dictionnaire des symboles (Collection Bouquin),
 une bible d’étude,
 le dictionnaire de la bible (Collection Bouquin),
 La Symbolique du 3ème millénaire d’Irène Manguy.
Le Dictionnaire de la Franc-maçonnerie qui vient de paraître peut trouver une place dans les « indispensables » du franc-maçon.
J’ai un très bon livre que je conseillerais « le livre de la sagesse » un collectif sous la direction de Frédéric Lenoir et Ysè Tardan-Masquellier.
Cette liste est à compléter en fonction des recherches de chacun. Mais c’est déjà un bon début.

8- Et a un(e) profane ?
Tout simplement, la « Franc-maçonnerie pour les nuls » et les blogs des obédiences.

Merci pour toutes tes questions. C’est avec plaisir que je parcours tes articles et te souhaite beaucoup d’inspiration !

Publicités


Catégories :Actualités

Tags:, ,

12 réponses

  1. Je suis maçon d’un ordre mixte (OITAR) et si je salue toujours la création d’un nouveau blog maçon qui vient alimenter ma soif dans ce domaine, je le salue d’autant plus quand il est animé par un membre d’une obédience non-masculine. Ne serait-ce que pour avoir une meilleure représentativité de notre paysage maçonnique français.

    Cependant je ne comprends pas trop l’argument autour de la femme. Les blogs existants s’adressent à tous, profanes et effectivement surtout maçons, mais sans orienter sur les FF ou les SS… Je constate en effet que les SS sont très largement sous-représentées voire absentes des discussions dans les commentaires de blogs ou sur les forums réservés aux maçons. Mais à qui la « faute » ? Les femmes qui s’avèrent être maçonnes n’en sont empêchées par personne. Je n’ai d’ailleurs jamais lu une seule remarque désobligeante envers les femmes sur ces lieux. Bref, pas d’accord pour dire que les blogs s’adressent principalement aux hommes. Je dirais que les femmes maçonnes sont numériquement moins, donc qu’on les voit moins, mais je crois aussi qu’elles investissent moins ces espaces.

    • J’ajoute que j’ajoute de ce pas « La Maçonne » à ma liste de site à consulter quotidiennement ! ;o)

    • Je suis d’accord avec toi Tao.
      Je crois également que les femmes sont tout aussi présentes dans la représentation de la maçonnerie sur le web.
      Il n’y a qu’a voir ici, nous avons des habituéEs des lieux, et c’est la meme chose sur les forums maçonniques, ou sur les groupes Facebook.
      La Maçonne est sans doute un des rares blogs écrits par une femme, mais je ne crois pas que cela viennent des hommes qui prennent trop de place.

  2. Je partage l’avis de Tao. Je n’ai pas constaté que les blogs, ou les fora, soient destinés plus particulièrement aux hommes. Dans les quelques fora que je fréquente, il y a des Soeurs et je n’ai pas l’impression qu’elles aient un traitement particulier, et heureusement.

  3. Ce que je constate, quant à moi, est que de nombreuses femmes – profanes et maçonnes – me contactent, me félicitant de cette initiative – et même m’en remercient. Mon mur FB en quelques jours est passé de 2 « likes » à 136 à l’heure o^je vous écrit.. Des frères m’écrivent des mots touchants, me soutenant, partageant avec moi des idées, opinions, leurs lectures et leurs expériences.

    C’est curieux de constater qu’en 2013, mettre en avant les femmes, leur parler, les écouter, partager avec elles, souhaiter ce partage, répondre à leurs questions et préoccupations, est perçu aussi négativement.

    • Le partage sur Internet …. Mais le plus important n’est il pas le partage en Loge … Que dire ! Certaines s’octroie certains droits…. La maçonnerie ne se fait pas par Internet , mais en travaillant sur sa pierre Brute avec une once d’humilité , au sein d’une loge . Que l on soit au GO et oui il y a aussi des GO mixte MACONNE …. Etes vous FRANC MACONNE « mes Sœurs me reconnaissent comme t elle  » Pour ma part , je ne vous reconnais absolument pas maçonne !
      Arrêter de vous gargariser avec des articles repiqués sur d’autres auteurs… Avec vos préjugés que vous Erigez en vérité !
      BRAVO A TAO !

  4. Ah oui, ça c’est sur. Je n’ai pour ma part jamais eu l’occasion de croiser, en vrai ou sur internet, des FF qui comme tu le dis ont une perception négative des femmes qui parlent de maçonnerie. Et heureusement !

  5. J’expliquais ce que vous appelez « l’argument autour de la femme » que vous ne semblez pas comprendre.

    • En effet je ne le comprends pas, parce que je ne suis pas essentialiste, mais existentialiste. L’existence précède l’essence à mes yeux. Pour cette raison, la pertinence d’un article ne dépend pas du sexe ou du genre de son auteur, mais de son histoire. Je revendique la mixité justement pour cela, parce que la division des hommes et des femmes me parait artificielle et que quand je parle, ce n’est pas en tant qu’homme, mais en tant qu’individu, avec une histoire. De même, je ne m’adresse pas à des hommes et à des femmes, mais à des individus, avec leurs histoires. Mais bon, ça, c’est le débat éternel autour de la « presse féminine » (que je ne compare pas au blog La Maçonne). Même dans des magazines intelligents comme « Causette », je déplore qu’il y ait une revendication de presse féminine… Je ne vois pas le sens du « pourquoi ». De même que je ne comprends pas qu’à notre époque on en soit toujours à faire des magazines pour « hommes » (mais lesquels ???) tels que FHM et compagnie… Aussi, pour toutes ces raisons, quand je lis La Maçonne, je ne lis pas le blog d’une femme, mais le blog d’un individu qui a intégré, comme moi, la FM et souhaite le faire partager. Son sexe et son genre ne m’intéressent pas, ni ne me paraissent être un élément pertinent.

  6. Je crois qu’on comprend très bien ce que tu veux dire, mais il se trouve que nous échangeons aussi bien en loge que sur les réseaux comme les blogs ou Facebook avec des femmes. Je ne perçois pas les femmes comme absentes, c’est tout ce que je dis 🙂

  7. Bon, ben au vu des looongues conversations de sourds dans les commentaires de l’article sur le « GO qui ne pratique pas de symbolisme » et celui sur ce préjugé revendiqué par l’auteure, je déserte ! Cela ne m’intéresse pas. A une argumentation construite, on « contre-argumente » sur des éléments n’apparaissant pas dans l’argumentation du premier intervenant, bref aucun intérêt. J’ai le sentiment que des billets sont publiés mais que chaque critique qui pourrait être formulée sur un point de vu énoncé est perçu comme une attaque d’un homme envers une femme, même quand on s’évertue à expliquer que ces concepts ne nous paraissent pas pertinents dans un débat d’idée. Un peu comme si un Noir disait vert et moi bleu et que le Noir répondait : « Tu dis ça parce que je suis noir, raciste ! » => Aucun rapport ! Je critique un propos, pas son auteure, homme ou femme.

    Bref, longue vie à La Maçonne, et surtout, surtout, qu’elle ne change rien ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :