Paroles de (femmes de) maçons anonymes #6

591a0-anonymat2

Et c’est reparti pour une série de « Paroles de… » ! Aujourd’hui, on s’intéresse aux « femmes de maçons ». Nous aurons plusieur articles sur ce theme, mais pour l’heure, nous commençons avec deux participantes qui ont accepté de répondre à mes petites questions. Et je les en remercie chaleureusement.

1- Bonjour, depuis combien de temps votre conjoint est-il maçon ? Et savez vous depuis combien de temps il s’intéresse à la maçonnerie ?

F1 :Mon mari est maçon depuis 9 mois. Il s’intéresse à la franc maçonnerie depuis 3 ans.

F2 : Depuis février 2012, il est apprenti maçon. Il s’intéresse à la maçonnerie depuis 6 ans je pense…

2- Que saviez vous de la maçonnerie avant ?

F1 : J’associais la maçonnerie à un cercle élitiste et masculin avec ses secrets, ses rites et ses codes.
J’imaginais un univers fermé et opaque (voire même sectaire). J’avais une vision presque romanesque de la franc-maçonnerie avec tout un tas de complots. Il y a aussi les marronniers des journaux généralistes qui ressortent tous les ans leurs dossiers spéciaux sur la franc-maçonnerie…

F2 : Moi, rien du tout ! Je ne m’y intéresse que depuis qu’il a été initié vraiment. Cela m’a intrigué un peu au début.

3- Comment vous a t’il annoncé son interet pour la maçonnerie ? Quelle a été votre première réaction ?

F1: Il me l’a annoncé tardivement et très progressivement. J’ai du poser des questions et je sentais une certaine gêne de sa part à me répondre. C’est un chemin qu’il voulait prendre seul.
J’ai alors ressenti cette annonce comme un abandon et une trahison.
Une remise en question et un tas de doutes me venaient à l’esprit comme « Pourquoi ne m’en avait-il pas parlé avant si il n’y a pas de malaise. Devait-il avoir peur de ma réaction ? Suis-je trop inculte pour comprendre ? »

F2 : Il ne l’a pas vraiment « annoncé » puisqu’il allait régulièrement sur des forums de franc-maçonnerie, et se renseignait, se documentait sur ce sujet. Étant quelqu’un de très curieux, je n’ai pas été surprise quand il m’a annoncé qu’il allait se rendre à une « porte ouverte »  chez les maçons à coté de Rennes.

4- Comment votre vision de la maçonnerie a t’elle évoluée depuis ?

F1: Ma vision a forcément évolué car je ne m’étais jamais penchée sur cet univers. En revanche, je ne souhaite pas m’engager pour le moment.

F2: Aujourd’hui, je ne pense pas que la maçonnerie soit une secte, comme beaucoup de personnes le pensent. C’est un endroit qui a, cependant, des exigences assez particulières comme celle de garder les réunions discrètes voir secrètes, d’avoir un uniforme pour discuter de sujets divers. Je pense que c’est une idée assez originale que de suivre et de s’engager là-dedans mais après tout, je me dis que c’est comme s’inscrire dans un club de sport, il y trouve un intérêt énorme que je ne comprends pas entièrement mais il s’y plait.

5- Comment vivez vous l’engagement de votre conjoint ? Trouvez vous que cela prend trop de place ?

F1: Nous avons beaucoup parlé et j’ai digéré son engament. En tant qu’épouse je pense que la maçonnerie prend parfois trop de place mais je sais qu’il s’y épanouit et c’est là le principal.

F2: Je le vis très bien. Nous avons chacun des centres d’intérêts bien différents et ça ne date pas de la franc-maçonnerie.

6- Votre conjoint a t’il changé depuis qu’il est maçon ? De quelle manière ?

F1: Mon mari a toujours été curieux et ouvert. Je ne sais pas en quoi la maçonnerie a pu le changer.
Pour le clin d’oeil, je trouve qu’il est parfois plus appliqué dans ses recherches maçonniques que dans son travail ou dans les démarches administratives mais c’est un tout autre sujet !

F2: Il n’a pas changé, il s’est juste créer un nouveau centre d’intérêt, le plus important, je pense, avec la musique.

7- Avez vous changé depuis que votre conjoint est entré en maçonnerie ? 

F1: Oui, j’ai bien sûr changé mais pour d’autres raisons. J’ai moi aussi fait un chemin personnel.

F2: Non, je m’intéresse juste un peu plus à ce qu’il fait en réunion de maçons.

8- Que pensez vous de tous ces mystères, et soit-disant secrets qui entourent la maçonnerie ?

F1: Je ne comprends pas vraiment ces secrets. J’imagine que cela aide à poser le « décors » et que ces mystères nourrissent le fantasme depuis l’extérieur.

F2: Je pense qu’ils font parti du jeu, et que s’ils n’étaient pas là, les francs-maçons n’existeraient sans doute pas, enfin pas de la même manière en tout cas.

9- Cet engagement vous a t’il donné envie, vous aussi, de rejoindre la maçonnerie ? Pourquoi ?

F1: Non, je ne me suis jamais posé cette question. Je tends à me nourrir autrement pour le moment.

F2: Pas du tout, je ne suis pas assez curieuse et ne porte pas d’interêt pour ce genre de choses.

10- Qu’aimeriez vous dire à ceux qui viennent d’apprendre que leur conjoint s’interesse à la maçonnerie, en toute franchise ?

F1: Qu’il est important de parler et de continuer à échanger. Il est aussi nécessaire que chacun ait son univers à soit. Il est parfois déstabilisant d’entendre les termes de la fraternités ou de se sentir exclue mais c’est aussi une occasion d’avoir… des soirées sans conjoint 🙂  et ne mieux se retrouver ensuite.

F2: Qu’il n’y a pas de soucis, du moment que le conjoint n’aille pas dans n’ importe quelle loge et qu’il soit honnête sur ce qu’il y fait sans dévoiler tout, évidemment.

Merci beaucoup !!

Publicités


Catégories :Actualités

Tags:,

16 réponses

  1. Guizmo n’a peur de rien, et c’est pourquoi je suis toujours là, sur ce blog. 😀

    C’est vraiment très bien d’avoir l’avis des conjoints, c’est même très important.
    Bien sûr, il faut faire la même chose avec les conjoints du sexe masculin.

    Je fais un petit rappel inutile (peut-être), mais c’est indispensable pour les « enquêteurs » (mot que je n’aime pas, mais faute de mieux… on pourrait dire les « rencontreurs » mais ce n’est pas un mot répertorié par la l’Académie Française), de se préoccuper du ressenti du conjoint et de la proche famille.

    Le secret n’est pas la langue de bois pour autant.

  2. Quand il n’y a pas d’enquêteurs, il y a, comme dit Irène, des « rencontreurs ».

  3. Hier soir, j’ai reçu la visite de trois enquêteurs.
    J’arrive doucement à la fin du chemin, j’espère

  4. Ravie de te rencontrer sur ton Blog Guizmo ! Je le découvre et tombe sur un article des plus intéressants (ce soir mon mari va avoir de la lecture). Il respecte mes démarches mon opinion vis à vis de la FM mais il est vrai qu’il reste sceptique et pourtant je suis intimement convaincu que indirectement, on entraine notre conjoint dans la FM mais pas … physiquement …Je rejoins Irène, à quand une interview avec Homme ?

  5. Bonsoir,
    J’avoue que je n’arrive pas tout à fait à saisir l »obligation » d’informer le partenaire/conjoint et l’entourage familial lorsqu’on veut entrer dans la FM 😦
    Dans le fond, je peux comprendre cette nécessité (« nous ne sommes pas des briseurs de couple »), mais de l’autre côté, comment ça se passe si le conjoint souhaite vraiment rejoindre la FM, mais son partenaire y est farouchement opposé (préjugés et etc)?
    ça induit d’une certaine manière, que si son vœux lui tient vraiment à cœur, il n’a pas d’autres solutions que de se séparer de son conjoint.
    Je trouve cette solution guerre plus reluisante :/

    Sur un autre blog, j’ai même lu que les membres d’un atelier font automatiquement blackbouler une personne si celle-ci cache ses intentions au conjoint.
    Je trouve ce geste très violent, car on ne laisse aucune chance à la personne de faire ses preuves (d’après ce que j’ai pu lire, si on se fait rejeter une fois, on ne pourra plus jamais se représenter, c’est bien ça?).
    C’est pas parce que le conjoint « n’adhère » pas à l’idée, que forcément ça fera de lui un mauvais FM.
    Après tout, un conjoint a le droit d’avoir son jardin secret, et il vaut avouer qu’on ne parle pas d’une manière aussi banale de la FM que d’un club de foot.

    • Un jardin secret qui t’occupes deux longues soirées par mois sans compter les visites ? Des excuses à ton-ta conjoint-e à tout bout de champ pour expliquer pourquoi tu fais la bise à tous ces gens qu’elle ne connait pas ? Cacher une activité si importante en temps, en investissement et en intérêt envers la personne avec qui on est censé partagé tout ce qui compte vraiment ? Eh bien ce type de couple-là me fait peur s’il clame que l’amour l’unit… Que faire s’il y a désaccord ? On le règle, quand on s’aime. Ou alors on ne s’aime plus vraiment quand on interdit à l’autre de faire ce qu’il-elle aime.
      Je ne voterais pas pour une candidature si le-la candidat-e était clair-e sur le fait qu’il-elle n’en parlerait pas à son-sa conjoint-e ! Dans ma loge, c’est clair, d’ailleurs. Y’a pas de boules noires ou blanches chez nous parce qu’on se lève ou qu’on lève la main, mais ce qu’on appelle communément un « blackboulage » peut aussi (j’ai envie de dire « surtout ») être un report de six mois, un an… Le temps que le candidat chemine sur ces questions.

      • Je vous remercie pour votre réponse.
        J’avoue que je n’imaginais pas à quel point cette activité pouvait être chronophage.
        Je ne savais pas également qu’on pouvait repousser une candidature à plus tard, car d’après ce que j’ai pu lire sur différents sites et blogs, un « blackboulage » est définitif, mais à ce que je vois, c’est à nuancer.
        Je m’excuse si mes questions paraissent bêtes ou déplacées.
        J’essaye simplement de comprendre le fonctionnement de la FM (ou du moins les grandes lignes) et ça me fait très plaisir de voir des franc-maçons venir y répondre.

  6. Bonsoir.
    Excusez-moi pour mon commentaire qui est un peu hors sujet, mais je me pose pas mal de questions sur la FM (et un blog FM est donc l’endroit idéal pour les poser).
    J’ai souvent lu que pour entrer en FM, il fallait montrer « patte blanche ».
    Qu’en est-il réellement?
    Je sais qu’il faut fournir un extrait du casier judiciaire, partager les valeurs comme la tolérance, l’altruisme, ouverture d’esprit (donc les personnes ultranationalistes, racistes et etc n’ont pas leur place).
    Mais après?
    J’ai pu parcourir pas mal de forums et discussions (je prend évidemment en compte que les discussions sérieuses, pas celles où on parle de « sectes et illuminatis »), et très souvent il a été dit qu’il fallait être absolument irréprochable pour pouvoir y entrer.

    Sur certains blogs ou articles, j’ai pu lire qu’il suffit d’être quelqu’un de curieux et ouvert d’esprit, et de l’autre côté qu’il s’agit d’un engagement très « contraignant »,dans le sens où ça demande une très grande charge de travail, être irréprochable dans sa façon de penser et mode de vie, et etc.
    Qu’en est-il réellement?

    • Ce que je dis là n’engage que moi.
      En effet on demande un extrait du casier judiciaire, mais qu’ont les loges pour vérifier si on est réellement « irréprochable » ? Elles vérifient juste qu’on n’ait pas eu de lourdes condamnations (les légères n’apparaissent pas sur le bulletin n°3, je le rappelle). Pour la « patte blanche », en fait, on parle généralement d’enquêtes. Trois membres de la potentielle future loge viennent passer du temps avec le candidat pour mieux le connaitre puis faire un rapport à la loge qui votera pour ou contre l’admission.
      Je suis de ceux qui pensent qu’il suffit d’être curieux et ouvert pour entrer en FM. Et que le contact passe bien avec les enquêteurs, évidemment.
      Pour le côté contraignant, c’est deux soirs par mois en moyenne, un peu plus avec les années, c’est un repas à payer à chaque fois (5, 10, 20€… cela dépend de chaque loge), et des cotisations annuelles qui ne respectent aucune règle (ex : 180€ par an à 450€ par an pour des exemples que je connais). Il faut se renseigner avant de demander à entrer dans une loge !

    • Bonjour Shinsen. La formule consacrée est « libre et de bonnes moeurs ». Effectivement, la maçonnerie se protège autant qu’elle le peut de la présence d’individus qui par leurs actes ou leurs adhésions politiques peuvent signifier leur refus de valeurs fondamentales. Comment un tenant de la « supériorité blanche » ou de « l’invasion par l’islam » pourrait-il travailler fraternellement avec des musulmans ou des personnes dont la couleur de peau diffère de la sienne ? Pour autant, il faut être réaliste : « irréprochable » me semble tout de même un bien grand mot. S’il fallait être irréprochable, les loges seraient vides ! Un vieil adage dit qu’en maçonnerie, comme partout ailleurs, il y a des cons, mais qu’en plus en maçonnerie ils ont été choisis… Sur l’aspect travail et engagement, c’est effectivement à considérer : l’assiduité est un élément important et le travail personnel, surtout au début, non négligeable. Après, c’est toujours pareil, nous ne sommes pas tous égaux devant la lecture, l’écriture, etc. Ce qui représente une charge de travail importante pour l’un pour être relativement anodin pour l’autre. Et si un maçon est plombier, il sera reçu comme tel.

  7. Bonjour, moi la FM a juste failli briser mon couple. Mon mari est entré en FM sans mon accord, dont il s’est outrageusement passé… et a pu jurer à tous ceux qui l’accueillaient que j’étais d’accord… A bien y réfléchir, si ces FM étaient un peu plus regardants, ils se seraient bien aperçus que je n’assistais à aucune invitation… et que je ne les recevais pas chez moi… ou seulement si je n’étais pas là…Durant toute cette période, je ne reconnaissais plus mon mari, il n’était plus du tout l’homme que j’avais épousé… heureusement l’amour a eu raison de cette « association »… sans rancune

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :