TV Lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision

desmurget

TV lobotomie – La vérité scientifique sur les effets de la télévision, est un livre de Michel Desmurget, chargé de recherches aux CNRS pour le centre de neuroscience cognitive de Lyon, qui explique les effets dévastateurs de la télévision sur la santé et le développement cognitif, en particulier chez l’enfant.
Dans son ouvrage, l’auteur se contente de faits scientifiques, d’études et de recherches sur le cerveau, pour expliquer en quoi les effets de la télévision chez le téléspectateur sont néfastes, quel que soit l’age, et meme à tres petite dose.
Voici quelques phrases tirées du livre :

Sophie, 2 ans, regarde la télé 1 heure par jour. Cela double ses chances de présenter des troubles attentionnels en grandissant.
Lubin, 3 ans, regarde la télé 2 heures par jour. Cela triple ses chances d’être en surpoids.
Kevin, 4 ans, regarde des programmes jeunesse violents comme DragonBall Z. Cela quadruple ses chances de présenter des troubles du comportement quand il sera à l’école primaire.
Silvia, 7 ans, regarde la télé 1 heure par jour. Cela augmente de plus d’un tiers ses chances de devenir une adulte sans diplôme.
Lina, 15 ans, regarde des séries comme Desperate Housewives. Cela triple ses chances de connaître une grossesse précoce non désirée.
Entre 40 et 60 ans, Yves a regardé la télé 1 heure par jour. Cela augmente d’un tiers ses chances de développer la maladie d’Alzheimer.
Henri, 60 ans, regarde la télé 4 heures par jour. René, son jumeau, se contente de la moitié. Henri a 2 fois plus de chances de mourir d’un infarctus que René.

Chaque mois, les revues scientifiques internationales publient des dizaines de résultats de ce genre. Pour les spécialistes, dont fait partie l’auteur, il n’y a plus de doute : la télévision est un fléau. Elle exerce une influence profondément négative sur le développement intellectuel, les résultats scolaires, le langage, l’attention, l’imagination, la créativité, la violence, le sommeil, le tabagisme, l’alcoolisme, la sexualité, l’image du corps, le comportement alimentaire, l’obésité et l’espérance de vie.

Ces faits sont niés avec un aplomb fascinant par l’industrie audiovisuelle et son armée d’experts complaisants. La stratégie n’est pas nouvelle : les cigarettiers l’avaient utilisée, en leur temps, pour contester le caractère cancérigène du tabac…

Voici par exemple un dessin que l’auteur utilise dans sa démonstration, qui montre comment deux enfants de cinq ans, l’un élevé protégé de la television, et l’autre non, passent le « test du bonhomme », un test né en Allemagne qui a pour but de tester de développement intellectuel.
Dessins-denfants1
Pour ceux qui comme moi n’ont pas encore eu l’occasion de lire le livre, je vous propose une petite scéance de rattrapage, grace à cette conférence filmée.

Publicités


Catégories :Non classé

Tags:,

5 réponses

  1. Je n’ai pas encore regardé la conférence au complet.

    J’ai déjà vu cette infographie comparative des dessins des enfants.
    C’est peut-être précisé dans la vidéo, mais il me semble important de souligner que « la télé » n’est pas tant le problème, en soi, plutôt que ce que l’enfant y voit ou regarde.

    Une heure de télévision devant un programme éducatif sera certainement moins destructeur et plus productif qu’une heure devant Dragon BAll Z (« zède » « zède » « zède » …)

    A petite dose et à un âge raisonnable, la télé permet aussi à l’enfant de se divertir et de s’éveiller un peu. Ce ne sont pas (que) des machines à apprendre.

    Enfin, la télé ne remplace ni les parents ni la nounou.
    Une séance de télévision doit être encadrée par les parents afin qu’ils sachent ce que l’enfant regarde et comment en discuter avec lui !

  2. Et pourtant, je pense que pas mal de gens regardent la télé plus de trois heures par jour. De quoi remplir les unités psychiâtriques…

  3. Quand on dit télé on parle de la télé, avec ses chaînes, ses programmes, ses pubs… Je ne pense pas que l’enquête vienne démontrer que la vidéo soit négative. Elle dit que la télé l’est. Donc pour regarder ledit programme intéressant, on n’a pas besoin de la télé. On a besoin d’un lecteur vidéo (web, DVD, multimédia…).

    Jetez vos télés !

  4. Ce que j’ai trouve frappant, c’est d’apprendre que les emissions de tele sont faites dans le but de nous mettre en etat de stress, car c’est lorsque nous sommes en stress que la coupure pub est la plus efficace.

  5. Oui, c’est une chose à laquelle je n’avais jamais pensé, et la démonstration est convaincante.
    Cela explique peut-être pourquoi certaines émissions ( comme rencontre en terre inconnue ) qui fonctionnent, au contraire sur l’empathie, la générosité, l’échange sont aussi rares alors qu’elles font des cartons d’audience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :