Le Syndrome de la porte fermée

Comme promis, je dédie ce texte à Eric Buzin et Syd73, qui sont venus apporter leur vision de la maçonnerie dans l’article que je vous avais proposé sur Morgan Priest.
Fervents défenseurs de la thèse selon laquelle la maçonnerie serait une secte satanique cherchant à contrôler le peuple en silence, ils nous ont présenté les idées que l’on croise sur les sites conspirationnistes sans jamais qu’il n’y soit ajouté la moindre argumentation.
Une mention spéciale sur le fait que Coluche aurait été assassiné par des maçons pour avoir refusé d’entrer dans la secte 🙂 Parmi les habituels révélations du type “vous êtes manipulés par des hauts gradés et vous ne le savez mêmes pas” et les habituelles fausses vérités du genre “les candidats à la présidence viennent faire valider leur programme en loge”, nous retrouvons l’argument “personne ne sait ce qui se dit en loge” ; comprenons donc par là : “puisqu’on ne sait pas ce qui se dit en loge, c’est que vous faites des choses mauvaises pour les libertés individuelles des gens” ; en gros, vous décidez tout à notre place et vous ne le faite que dans votre intérêt propre, au détriment des intérêts des autres.

Ce phénomène est ce que j’appelle le syndrome de la porte fermée. De plus en plus souvent maintenant, il faut que la lumière soit faite sur tout pour qu’on ne suspecte pas un complot, une manipulation perverse, bref, des buts inavouables. Pourtant, à bien y réfléchir, tout ou presque dans la vie se déroule la porte fermée, que ce soit la visite chez son médecin traitant, un rendez vous avec son conseiller financier, en passant par un entretient avec son supérieur, une réunion d’entreprise, une assemblée générale d’association, ou un repas de famille.
Pourquoi ? Parce que le fait de fermer la porte libère la parole, tout simplement ; on se retrouve entre personnes volontaires, qui ont choisies d’être là, savent pourquoi elles sont là et qui partagent un même but, les mêmes attentes. Un médecin peut nous examiner et proposer un diagnostique sans que l’on ne se préoccupe de qui pourrait entendre, un conseiller financier peut nous proposer des plans sans que ne soit dévoilée notre richesse ou nos difficultés, etc… En franc-maçonnerie, c’est exactement la même chose.

Il est vrai que la porte, lors de nos tenues, est fermée, et que nous avons pour habitude de ne pas raconter partout ce dont nous parlons. Mais il n’y a a bien y réfléchir absolument aucune différence avec les cas cités plus haut ? C’est le principe même du droit d’association qui existe en France depuis 1901. Le but des travaux en loge est justement de créer une intimité suffisante pour que nous puissions puiser au plus profond de nous mêmes des idées, des propositions, parfois bonnes, parfois moins bonnes ; comment prendre le risque de dire une bêtise si l’on craint qu’elle ne soit entendue ?
Le procès qui est fait à la maçonnerie est d’autant plus faux que se multiplient les conférences publiques, filmées et retransmises sur internet, comme l’intégralité des interventions des candidats à la présidence au Grand Orient de France que l’on pouvait voir sur GODF.TV. Les questions à l’étude des loges qui sont des questions sociétales discutées dans toutes les loges du Grand Orient pendant un an ont fait récemment l’objet d’une publication que tout le monde peut se procurer ici. C’est donc bien que l’on fait sortir, hors de nos mur ce qui se passe derrière nos portes closes.

Tant que cette volonté de tout mettre en lumière ne touche “que” la maçonnerie, je crois que ce n’est pas très grave. Nous avions à faire des anti-maçons comme il en existe depuis la création de l’Ordre et ce n’est pas très dangereux. Par contre, je trouve que ce phénomène s’étend de plus en plus souvent à d’autres domaines et en particulier à la Politique, ou au monde du travail. Quelques discussions récentes que j’ai pu avoir avec des collègues mentionnaient que toutes les lois étaient maintenant votées au niveau Européen sans avoir été débattues et proposées aux Français ; cela prouvait qu’ils se fichaient de nous et ne travaillaient qu’à leurs intérêts personnels. La porte du parlement étant fermée, ceux qui étaient derrière nous manipulaient, forcement. Il en va de même dans le travail. Les réunions organisées par nos supérieurs n’ont que pour seul objet de trouver un moyen de nous faire travailler plus en nous payant moins.

Lorsque j’ai demandé comment faire pour nous impliquer plus dans les décisions prises dans le monde Politique, la réponse fut d’organiser une instruction citoyenne afin que nous soyons tous suffisamment au point sur les dossiers pour être capables de les juger et de donner nos recommandations. Ce phénomène est étonnant car il met en doute le principe même de la démocratie représentative. Nous sommes censés, dans le cadre de la politique, accorder notre confiance à des gens qui auront en charge de prendre des décisions là ou l’on ne nous demandera pas toujours notre avis. Ils sont, bien entendu, censés prendre les meilleures, celles qui vont dans l’intérêt le plus général. Malheureusement il est vrai que l’on assiste quotidiennement a des révélations qui nous montrent que bien souvent, c’est l’intérêt personnel qui prime. Du coup, les gens veulent décider eux-mêmes, ne plus avoir à faire confiance, comme si nous pouvions tous être spécialistes de la crise du logement, des réductions d’impôts, ou de la nouvelle répartition des régions en France, ou du moins, à défaut d’être spécialistes, comme si nous étions honnêtes.

Le syndrome de la porte fermée, c’est la manifestation d’un manque de confiance. Mais la confiance est quelque chose de difficile à gagner. Peut être qu’il serait temps d’y travailler, pour que l’on accepte de ne pas tout connaître, pas tout savoir, sans pour autant que nous soyons inquiets de ce qui peut bien se passer derrière cette fichue porte fermée.
Mais la porte fermée, c’est aussi parfois ne pas accepter de voir les choses comme elles sont et de s’imaginer que tout est plus compliqué, plus malsain, plus moche. On peut parfois se fermer les portes tout seul devant le nez ; moi, j’ai envie de dire “frappe, et on t’ouvrira…”

Publicités


Catégories :Chroniques

Tags:, ,

14 réponses

  1. Osons le dire, ces réactions sont aussi purement et simplement proches d’un sentiment paranoïaque.
    Nous vivons une époque pleine de changements et d’incertitudes. Incertitudes par rapport à notre avenir, à nos emplois …
    Incertitudes par rapport à la politique et à la confiance que nous y accordons.
    Incertitudes sur notre modèle économique … est-il vraiment si infaillible ?
    Scandales politiques, financiers, alimentaires …

    Nous sommes effectivement dans un système complexe et qui comprend énormément d’intervenants. Pas une personne désignée ne sera à l’origine de nos maux réels ou imaginaires.
    Quand la douleur ou l’inconfort sont trop pénibles, il est alors facile de laisser échouer sa pensée aux sirènes de coupables imaginaires.
    Les traditionnelles têtes de turcs que sont les Juifs, les Franc-Maçons, les illuminatis, les musulmans désormais …

    Sans toujours devoir remonter l’ourlet de la jupe, jusqu’à l’indécence, sans vouloir jouer toujours le jeu de la transparence et finir tous « à poil » dans une exposition fragilisante et ridicule … il faudra toujours à jouer cartes sur table et à inlassablement répéter aux sourdes oreilles les choses telles qu’elles sont en espérant que l’esprit crispé entende un jour la réalité plutôt que son imagination.

    Espérer que les esprits chagrins et inquiets, en recherche de coupables et de têtes à couper, pensent un jour de manière plus « positive » ou en tout cas constructive, pensent au fait que, oui, nous vivons des temps difficiles mais il y a aussi des hommes de bonne volonté qui œuvrent pour à se poser les justes questions à peut-être à trouver de juste solutions ou alternatives à nos actuels soucis.

  2. Vos commentaires allient raison et modération.
    C’est dans ce genre de situation que je juge du chemin qu’il me reste à parcourir !

  3. Les « époques dures » ne sont pas les seules en cause, la paresse intellectuelle d’un certain nombre y est aussi pour beaucoup. On aurait pu penser qu’avec le progrès technologique, l’avancement des connaissances en ce qui concerne à la fois le monde et l’homme, l’ignorance aurait pu reculer et on aurait pu espérer avoir un peu plus de gens qui réfléchissent. Or, on ne peut obliger personne à réfléchir et combien sont-ils prêts à chercher au delà de ce qu’ils ont appris, voire à remettre en cause ce qu’ils ont appris? Combien sont ils curieux, et pas seulement satisfaits? Quant aux paranoïaques chroniques, on ne peut, hélas, rien pour eux. Mais ça n’est pas une raison pour abdiquer devant ces personnages, ni pour se justifier. Le secret des rituels et des initiations, il est sur internet, par le fait des maçons eux-mêmes et les « planches » se trouvent sans trop de difficulté. D’après ce que j’ai vu, certains aspects « grandiloquents » peuvent poser question, mais c’est parce qu’on n’est pas « en situation ». J’ai évoqué autre part (sur le site de Jacques Courtois), mon ressenti quant à un certain rituel. Il se passe « quelque chose », mais quoi, je ne saurais pas encore le dire .Je suppose que pour les rituels maçonniques, c’est la même chose, et les témoignages que j’ai lus ou entendus me laissent penser que, effectivement, « il y a quelque chose ». Ne l’ayant jamais vécu, je laisse à ceux qui ont passé leur initiation leur ressenti personnel, c’est une question de respect et de politesse. Et je me pose la question: ceux qui veulent à tout prix découvrir le « secret », est ce que ce ne sont pas tout simplement des indiscrets et des paresseux, incapables de faire l’effort de frapper à la porte et qui attendent des vérités toutes faites sans avoir usé de toutes leurs facultés? Face à ces personnes là, on ne peut pas grand chose non plus, car on ne peut obliger un fainéant à faire des efforts. Continuez donc, toutes et tous, responsables de blogs, à nous faire part de vos réflexions et de vos points de vues respectifs et ne vous arrêtez pas aux déclarations imbéciles. Et surtout, n’ayez pas peur! Arrêtez de prendre des gants et soyez fermes. Vous avez tout mon amical soutien.

  4. Les loges souffrent de l’ère de la transparence, que je trouve assez saine. Apres il faut savoir ce qui est de la sphere privee ou publique, la derniere gagnant beaucoup de place au fil du temps. Pour dissiper les fantasmes il faudrait organiser des ceremonies a destination du plus grand nombre. Peut etre que ca existe mais dans ce cas la ca ne sait pas assez.

    • Effectivement, cela existe. Il y a ce que l’on appelle des tenues blanches ouvertes, c’est à dire des tenues ritueliques auxquelles des profanes peuvent assister.
      Mais c’est vrai que c’est assez rare. Il y a plus souvent des réunions publiques, il y en a meme beaucoup, cf l’Agenda à droite, mais dans ce cas il n’y a pas de rituel.
      D’un autre coté, ça se comprend, car le rituel est quelque chose qu’il faut avoir pratiqué un minimum pour porter du sens.

    • Toutes les obédiences sans exceptions organisent ce type de choses. Il y a les simples conférences (on voit bien ce que c’est) et les tenues blanches ouvertes qui sont des tenues maçonniques avec un rituel spécial. Elles peuvent être publiques ou sur invitation, mais s’adressent à des non-maçons venus assister à une « planche » (un exposé). Enfin il y a une petite famille maçonnique peu connue qui s’appelle l’OITAR et qui organise des rencontres dites « galeries » pour que les non-maçons viennent poser leurs questions aux membres d’une loge qui accepte de leur répondre à visage découvert. Ceux qui s’intéressent à la FM connaissent ce genre de chose même s’il est vrai que ce n’est pas de notoriété publique.

  5. Et bien, pour des personnes paranoïaque, on nous attachent vraiment beaucoup d’importance !
    Je ne vous ai pas autorisé à faire un article sur moi… De plus, vous me faites dire ce que je n’ai pas dit, car je n’ai rien dit. Ce n’est pas grave, je vous ai prévenu à l’avance et vous n’aurez qu’à assumer vos responsabilités 😉 …
    Je connais assez bien la franc-maçonnerie et vous vous en apercevrez bien assez tôt 😀 … Mais comme je le dis assez souvent : « C’est celui qui dit qui est » et comme c’est une phrase assez immature, ça passe pour des gamineries… Mais c’est l’art de la perversion que du dire des autres ce qu’on est soit même, et c’est le propre des franc-maçons manipulateurs.
    Et c’est pour ça que nous avons droit à ces réactions excessives de la part de frères qui croient bien faire en critiquant systématiquement leurs opposants et, du coup, se décrédibilisent aux yeux des profanes…
    Des livres sur la franc-maçonnerie, des FM qui parlent à visage découvert…etc. Et alors ?
    Ce n’est pas parce qu’une personne va nous dire à visage découvert que la FM c’est bien que la FM c’est bien ! Surtout quand certaines personnes en sortent et dénoncent ce qui s’y passe réellement !
    Je ne perdrai pas plus mon temps ici, j’ai d’autres choses plus passionnantes à faire que d’adorer le porteur de lumière qu’est Satan et continuer à me battre contre ces forces occultes qui nous font croire à une transparence plus que relative 😀 !
    Messieurs, soyez bénis et sachez que je vous aime, comme tous les êtres humains de cette terre, car nous sommes tous frères, FM ou pas 😀 !
    Bonne continuation !

  6. D’ailleurs, j’en parle un peu sur ma page facebook 😀 si vous voulez venir me troller, vous êtes les bienvenus 😀 :
    https://www.facebook.com/NiZuB.Officiel

  7. « soyez bénis »: oui-oui?

  8. Et pour ceux qui n’auraient pas compris:
    « Vu que c’est secret, vous ne saurez rien !!! Rien de rien !!!

    Vous pourrez donc fantasmer sur toutes les théories issues de votre imagination pour élaborer un scénario et un décor pour ce que je ne vous dirais pas.

    Mais qu’est-ce que je ne peux pas dire ? »
    La suite ici:
    http://yakabd.over-blog.com/2014/06/le-secret-maconnique.html

  9. Lorsque l’on est aux WC, est-ce que les gens qui attendent leur tour dans le couloir sont également susceptibles de développer ce syndrome de la porte fermée ?
    Ce qui se passe dans ce cabinet reste secret que je sache, et pourtant personne n’en parle sur les réseaux sociaux alors que pratiquement tous le monde s’adonne à cette pratique.
    Je m’interroge … Ne serait-il pas temps de révéler au grand jour ce qui se trame en ces lieux confinés ?
    Je suis certain que l’on trouvera vite des adeptes pour dévoiler de grands complots scatologiques.
    Le commissaire Bougret et l’inspecteur Charroles pourraient à nouveau nous surprendre.
    Mais j’y pense … c’est Coluche qui avait interprété Charolles … n’y aurait-il pas là un lien avec sa mort après qu’il n’ait découvert un terrible secret dans ces WC ?
    Morgaaaaan … on tient une piste !

    Je ne signerai pas d’un Amen, mais plutôt d’un truculent « Amaï », voire même d’un « Awel »

    ( pour les non adeptes du « brusselair » ( le parler des Marolles Bruxelloises ) voir ceci
    http://bruxellesanecdotique.skynetblogs.be/archive/2013/09/25/lexique-de-termes-bruxellois-7935190.html )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :