Patrick Burensteinas : l’Alchimie, l’âme-or, la Vie…

accueil2

Nous avons déjà abordé ici le thème de l’Alchimie. Le plus souvent, l’Alchimie qui consiste à chercher la pierre philosophale permettant la transmutation d’un métal vil, comme le plomb, en métal précieux, comme l’or, est associé à une quête symbolique caractérisant la recherche de sa pierre cachée qui permettra de nous faire passer, nous même, du statut symbolique de métal vil en métal précieux, donc de travailler à notre amélioration personnelle.
Mais la pratique de l’Alchimie opérative, à savoir le réel travail de la matière, des métaux, n’a pas été oubliée et des hommes cherchent encore de nos jours à réaliser le Grand Oeuvre. Et il ne faut pas croire qu’ils n’obtiennent aucun résultat…

Pour nous en parler, je vous propose une video publiée sur le site Le Chou Brave, le magazine de l’alimentation vivante et de l’abondance, qui rencontrait pour l’occasion Patrick Burensteinas. Dans cette video, vous allez decouvrir ce qu’est la langue des oiseaux en parcourant l’origine des mots qui trouvent leurs sources dans l’Alchimie.

En voici la présentation.

Patrick Burensteinas est sans doute LE grand vulgarisateur de l’Alchimie. L’alchimie n’est pas une simple branche de la chimie ou de la physique, c’est une discipline qui remonte à la nuit des temps : nous en avons des traces depuis les sumériens et les égyptiens, et elle traverse l’histoire jusqu’à des figures plus récentes, tel par exemple en France Nicolas Flamel. L’alchimie est connue comme une « quête » de la pierre philosophale, ou réalisation du Grand Œuvre, à savoir la conception d’un métal capable de transformer le plomb en or. Mais l’alchimie est bien plus que cela ! C’est aussi un art de vivre et une transformation intérieure profonde : passer de ce qui nous « plombe » à la lumière… et transmuter ainsi la matière.

Patrick Burensteinas est l’auteur de nombreux ouvrages et a participé à la série de sept films : Le Voyage Alchimique – de Bruxelles à Saint-Jacques de Compostelle, réalisée par Georges Combe.
Il a également créé La Trame, une technique thérapeutique vibratoire.
Dans cet entretien, Patrick aborde également la question de l’alimentation, et notamment des fruits et légumes vus par l’alchimie.

 

J’en profite pour vous signaler que Patrick Burensteinas proposera une conférence publique sur l’Alchimie, dans le grand temple de la GLNF, à Paris, le 18 Juin a 19h.

ob_714cbc_burensteinas-conf-1-1-1

Le site de Patrick Burensteinas : http://www.orifaber.fr

Advertisements


Catégories :Médias, Rencontres

Tags:

12 réponses

  1. J’aime beaucoup la façon, qu’a P.Burensteinas, de nous présenter l’alchimie de manière accessible et compréhensible; je te conseille vivement de regarder la serie  » voyage alchimique »…il me semble en avoir déjà parlé ici ou ailleurs.
    Parfois je regrette de ne pas habiter Paris…grrr.

  2. Je n’ai pas regardé la vidéo ci-dessus, mais je vais le faire. Je reviendrai dire ici ce que j’en ai pensé.

    Quoi qu’il en soit, je connais un peu Burensteinas pour avoir vu les sept volets de son « Voyage Alchimique ». J’aime énormément la symbolique liée à l’alchimie et en cela ses documentaires m’ont grandement intéressé. Cependant la transmutation, avec les connaissances physiques que l’on a à ce jour, est une aberration. Aucune preuve scientifique alors qu’il serait pourtant simple de le faire… Bref ! Peu importe, l’intérêt de l’alchimie n’est plus là mais dans son histoire passionnante et sa symbolique. Ce qui me gêne donc un peu avec Burensteinas, c’est le fait que je ne sais pas s’il y croit vraiment où s’il tente simplement d’habiter l’expérience de la pratique opérative pour approcher de la pensée complexe des alchimistes médiévaux… Il n’est pas super clair… Quoi qu’il en soit, même s’il est « illuminé », il reste un érudit en la matière à mes yeux de novice, et j’ai trouvé jusqu’ici un intérêt à l’écouter.

  3. et bien ami Tao, s’il est illuminé…
    c’est le but du jeux…ou du je …
    je dirais mm qu’il est fêlé, puisqu’il laisse passer la Lumière, la VRAIE !
    Christian

  4. Vu !

    Bon, c’est bien ce que je disais plus haut : ce type n’a plus rien d’un scientifique, il a préféré délaisser cette voie pour celle de la poésie et de la « magie ». Et il y croit (ce documentaire ne laisse plus de doute). OK. Pas moi…

    N’empêche que… ! N’empêche qu’il reste passionnant de par ses connaissances pour tous ceux qui s’intéressent à l’alchimie mais font le choix de s’arrêter à la dimension symbolique de cette proto-science médiévale. Sur un plan symbolique, le discours de l’alchimie apporter de l’eau à notre moulin personnel de recherche spirituelle.

    Bref, je conseille, même aux esprits cartésiens comme le mien.

  5. et oui…préjugé quand tu nous tiens…
    PS Monsieur Descartes était certainement un esprit bien plus ouvert que les pseudos scientifiques dont vous vous targuez …

  6. Détrompe-toi, Camarade, ce n’est pas un préjugé, c’est un fait. Il affirme qu’on peut transmuter du plomb en or. Et il dit qu’on y arrive. Qu’il aille faire son expérience dans un labo dans lequel on analysera le plomb à la base, puis l’or à la fin. Et on verra s’ils la refont, leur expérience, les alchimistes. Ah mais non, dans ces conditions, ça ne marchera pas, parce que l’expérimentateur se sentant sûrement jugé la ratera forcément, vu qu’il a une influence sur l’expérience… Comme c’est pratique, tout de même… 😉

    Après, ta réaction épidermique montre que tu n’as pas compris mon message qui n’était en rien une critique. Critique-t-on Philip K. Dick pour avoir écrit des choses qui n’existent pas ? Non, parce que c’est un artiste. Alors pourquoi porterais-je un jugement négatif sur celui-là ? Burensteinas a abandonné la voie de la raison pour celle de la poésie. Elle n’est ni meilleure ni pire, elle est différente. Mais on n’est plus dans le réel. On est dans la magie. L’intérêt, et c’est ce que je soulignais, c’est justement de se servir de l’interprétation symbolique qu’on peut faire de cette dernière. Et là, ça devient passionnant. Merci à lui de nous en apporter des clés qui nous feront grandir !

  7. Et Descartes n’était pas un cartésien ! Tout comme Jésus n’était pas chrétien, si tu veux…

    Mais je vais arrêter là le « débat ». J’aime converser avec les gens (au moins un peu) ancrés dans le réel (ce qui est malgré tout le cas de Burensteinas à la base). Or à la lecture de ton blog « sanitaro-complotiste », je me pose la question… 🙂

    En bref, bon vent sur la mer des rêves et de la poésie (ce qui doit être un voyage magnifique…)

  8. Une excellente démarche que d’organiser des conférences dans les loges, de mon point de vue elles devraient êtres encore plus le vecteur d’extension des « sciences de la lumière », médiumnité, hypnose, magnétisme, utilisation du pendule, méditation…
    De cette manière un plus grand nombre comprendrais le travail et les intentions véhiculés dans les temples.

    Sincères remerciements pour cette démarche …

  9. Oui, un Grand Merci a Patrick, pr ses livres, videos, conf., DVD…
    Il fallait quelqu’un comme lui pr notre epoque !!!
    Merci pr ce sujet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :